En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© ANDREAS SOLARO / AFP
Fin du suspense ?
Italie : Le président Sergio Mattarella convoque enfin Giuseppe Conte
Publié le 23 mai 2018
Sergio Mattarella, le président italien, a annoncé son intention de convoquer à 17h30, ce mercredi 23 mai, le premier ministre pressenti, Giuseppe Conte.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sergio Mattarella, le président italien, a annoncé son intention de convoquer à 17h30, ce mercredi 23 mai, le premier ministre pressenti, Giuseppe Conte.

La crise politique en Italie pourrait connaître un dénouement heureux dans quelques heures à peine. Le président italien a annoncé qu'il allait convoquer Giuseppe Conte à 17h30. Le nouveau chef du gouvernement italien pourrait éventuellement être officialisé à l'issue de cette réunion. 

La Ligue et le Mouvement 5 étoiles (M5S) ont confirmé à Sergio Mattarella que Giuseppe Conte était leur choix définitif pour briguer le rôle déterminant de former un gouvernement. Le président italien s'est accordé un délai de réflexion afin d'officialiser la nomination de Giuseppe Conte. D'après les médias italiens, Sergio Mattarella était réticent au sujet du futur ministre de l'Economie pressenti, Paolo Savona. Cet ancien ministre, âgé de 81 ans, est hostile à l'euro. 
 
Sergio Mattarella souhaite obtenir un certain nombre de garanties et notamment sur le respect des engagements européens et internationaux. Le président italien souhaite nommer un chef de gouvernement qui soit en conformité avec la Constitution. Sergio Mattarella aurait des doutes sur l'autorité réelle de Giuseppe Conte face aux fortes personnalités de la Ligue et du Mouvement 5 étoiles qui deviendraient ses ministres. 
 
Le CV de Giuseppe Conte a même été mis en doute suite à des missions de "perfectionnement juridique" à l'université de La Sobonne, Yale, Cambridge ou bien encore à la New York Univeristy (NYU). Depuis que le Mouvement 5 étoiles et la Ligue ont évoqué son nom, Giuseppe Conte ne s'est pas encore exprimé dans les médias. 
 
Reste à savoir si Sergio Mattarella adoubera définitivement Giuseppe Conte suite à leur entretien aux alentours de 17h30 ce mercredi.
 
Les marchés financiers sont inquiets face à la situation politique et suite à l'incertitude qui plane en Italie. Le commissaire européen aux Affaires économiques, Pierre Moscovici, a exhorté l'Italie à apporter une solution concrète sur la dette publique, qui est la deuxième la plus élevée de la zone euro après la Grèce.   
 
"La dette italienne est une question importante pour l'avenir de l'Italie; (...) Cela nécessite une réponse crédible et comme amoureux de l'Italie et amis des Italiens, nous devons y être attentifs".
 
Le programme de la Ligue et du M5S doit notamment instaurer un revenu de citoyenneté, des baisses d'impôts, tourner la page de l'austérité et proposer une politique sur l'immigration très ferme.  
 
Vu sur : Lu sur RFI
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 23/05/2018 - 17:53
Et le respect des engagements vis à vis des électeurs italiens?
68% de votants pour la coalition Lega-Cinq étoiles, et il faut 48 heures au Président Matarella pour émerger du coma?...il n'a pas encore compris que c'est l'UE qui devra se réformer, et non l'Italie?...