En direct
Best of
Best of du 16 au 23 mars 2019
En direct
© ERIC FEFERBERG / AFP
Restrictions budgétaires
PAC : la France juge "inacceptables" les propositions de Bruxelles sur une coupe budgétaire de 5%
Publié le 02 mai 2018
La Commission européenne souhaiterait réduire de 5% la totalité des sommes attribuées dans le cadre de la Politique agricole commune à l'horizon 2021-2027. Stéphane Travert, ministre de l'Agriculture, entend défendre les agriculteurs français.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La Commission européenne souhaiterait réduire de 5% la totalité des sommes attribuées dans le cadre de la Politique agricole commune à l'horizon 2021-2027. Stéphane Travert, ministre de l'Agriculture, entend défendre les agriculteurs français.
La Commission européenne a plaidé ce mercredi pour une baisse "d'environ 5%" des fonds alloués à la Politique agricole commune (PAC) et à la politique de cohésion de l'UE, consacrée aux régions les plus pauvres. Cette révélation intervient dans le cadre d'une proposition de budget pour la période 2021-2027.
 
La Commission souhaite ainsi appliquer "une réduction modérée du financement de la Politique agricole commune et de la politique de cohésion, de 5% environ dans les deux cas, afin de tenir compte de la nouvelle réalité d'une Union à 27". Cette information émane d'un document de présentation de la Commission européenne.
 
Le gouvernement français a jugé mercredi "inacceptables" les propositions budgétaires de Bruxelles quant à la Politique agricole commune (PAC), qui prévoient notamment une baisse "d'environ 5%" des fonds alloués pour la période 2021-2027.
 
Le ministère de l'Agriculture a publié un communiqué sur ce dossier épineux.
 
"Une telle baisse, drastique, massive et aveugle, est simplement inenvisageable. La France ne pourra accepter aucune baisse de revenu direct pour les agriculteurs". 
 
Cette baisse ferait porter "un risque sans précédent sur la viabilité des exploitations en impactant dangereusement les revenus des agriculteurs, pour qui les aides directes constituent un filet de sécurité essentiel".
 
Ces propositions constituent "le point de départ des négociations qui vont s’engager au niveau européen" selon le ministère de l'Agriculture. Les aides directes aux agriculteurs ne seraient visées que par une baisse de 4%, selon le commissaire en charge du Budget, Günther Oettinger. Le texte rappelle que la France est favorable à un budget européen à vingt-sept en expansion, sous plusieurs conditions.
 
"Une modernisation des politiques, de nouvelles ressources propres, des conditionnalités dans l’emploi des fonds de solidarité européens et une suppression des rabais sous toutes leurs formes."
 
L'avenir des agriculteurs pourrait donc une nouvelle fois s'assombrir si cette coupe budgétaire était appliquée dans les années à venir. Les agriculteurs français sont les principaux bénéficiaires des aides directes de la Politique agricole commune (PAC). Cette baisse d’"environ 5%" des fonds alloués est envisagée pour la période 2021-2027, après la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne dans le cadre du Brexit. Selon les calculs de Bruxelles, le départ des Britanniques va laisser un "trou" annuel de 12 à 14 milliards d'euros après 2020.
 

#PAC La proposition de la commission européenne sur le prochain budget de la PAC est inacceptable. Défendre le revenu agricole direct. #EU pic.twitter.com/LSAbk7Ql2E

— STEPHANE TRAVERT (@StTRAVERT) 2 mai 2018
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Castaner : l'inconnue n'en était pas une (et peut-être pas la seule); Foresti rit au soleil, Laeticia Hallyday & Paris Jackson dépriment à L.A; Meghan engage un coach "gestion de bébé"; Public voit un enfant pour Jenifer et une joueuse du PSG pour MBappé
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
04.
Julie Gayet a touché un petit pactole après la révélation de sa relation avec François Hollande
05.
Fumer du cannabis à forte concentration de THC augmenterait les risques de développer une grave maladie mentale
06.
Les dessous de la superpuissance américaine : une (super) puissance militaire ?
07.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
01.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
02.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
05.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
06.
Révolution silencieuse ? Un groupe de physiciens armés d’ordinateurs quantiques a réussi (en quelque sorte) à remonter dans le temps
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
05.
Violence inexcusable MAIS aspiration à la justice sociale : la double nature de la contestation des Gilets jaunes dont aucun parti ne parvient à tirer une synthèse convaincante
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Atlante13
- 03/05/2018 - 09:43
Et si...
on supprimait 50% de fonctionnaires européens?
vangog
- 02/05/2018 - 21:00
Et c’est les commissaires non élus par le peuple qui décident??
En juin 2019? Votez pour les patriotes du MENL qui rassemblent dix nations, car ils vous débarrasseront des commissaires immigrationnistes qui réclament plus de budget pour leur invasion de clandestins, au détriment de nos agriculteurs et de nos régions de culture pauvres...il n’y a plus à tortiller!