En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© ERIC FEFERBERG / AFP
Restrictions budgétaires

PAC : la France juge "inacceptables" les propositions de Bruxelles sur une coupe budgétaire de 5%

Publié le 02 mai 2018
La Commission européenne souhaiterait réduire de 5% la totalité des sommes attribuées dans le cadre de la Politique agricole commune à l'horizon 2021-2027. Stéphane Travert, ministre de l'Agriculture, entend défendre les agriculteurs français.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La Commission européenne souhaiterait réduire de 5% la totalité des sommes attribuées dans le cadre de la Politique agricole commune à l'horizon 2021-2027. Stéphane Travert, ministre de l'Agriculture, entend défendre les agriculteurs français.
La Commission européenne a plaidé ce mercredi pour une baisse "d'environ 5%" des fonds alloués à la Politique agricole commune (PAC) et à la politique de cohésion de l'UE, consacrée aux régions les plus pauvres. Cette révélation intervient dans le cadre d'une proposition de budget pour la période 2021-2027.
 
La Commission souhaite ainsi appliquer "une réduction modérée du financement de la Politique agricole commune et de la politique de cohésion, de 5% environ dans les deux cas, afin de tenir compte de la nouvelle réalité d'une Union à 27". Cette information émane d'un document de présentation de la Commission européenne.
 
Le gouvernement français a jugé mercredi "inacceptables" les propositions budgétaires de Bruxelles quant à la Politique agricole commune (PAC), qui prévoient notamment une baisse "d'environ 5%" des fonds alloués pour la période 2021-2027.
 
Le ministère de l'Agriculture a publié un communiqué sur ce dossier épineux.
 
"Une telle baisse, drastique, massive et aveugle, est simplement inenvisageable. La France ne pourra accepter aucune baisse de revenu direct pour les agriculteurs". 
 
Cette baisse ferait porter "un risque sans précédent sur la viabilité des exploitations en impactant dangereusement les revenus des agriculteurs, pour qui les aides directes constituent un filet de sécurité essentiel".
 
Ces propositions constituent "le point de départ des négociations qui vont s’engager au niveau européen" selon le ministère de l'Agriculture. Les aides directes aux agriculteurs ne seraient visées que par une baisse de 4%, selon le commissaire en charge du Budget, Günther Oettinger. Le texte rappelle que la France est favorable à un budget européen à vingt-sept en expansion, sous plusieurs conditions.
 
"Une modernisation des politiques, de nouvelles ressources propres, des conditionnalités dans l’emploi des fonds de solidarité européens et une suppression des rabais sous toutes leurs formes."
 
L'avenir des agriculteurs pourrait donc une nouvelle fois s'assombrir si cette coupe budgétaire était appliquée dans les années à venir. Les agriculteurs français sont les principaux bénéficiaires des aides directes de la Politique agricole commune (PAC). Cette baisse d’"environ 5%" des fonds alloués est envisagée pour la période 2021-2027, après la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne dans le cadre du Brexit. Selon les calculs de Bruxelles, le départ des Britanniques va laisser un "trou" annuel de 12 à 14 milliards d'euros après 2020.
 

#PAC La proposition de la commission européenne sur le prochain budget de la PAC est inacceptable. Défendre le revenu agricole direct. #EU pic.twitter.com/LSAbk7Ql2E

— STEPHANE TRAVERT (@StTRAVERT) 2 mai 2018
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

02.

La fête est finie : les constructeurs automobiles obligés de tirer les leçons de la baisse importante de leurs ventes

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

05.

A ses ralliés, la République (En marche) pas reconnaissante

06.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

07.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

04.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

05.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

06.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Atlante13
- 03/05/2018 - 09:43
Et si...
on supprimait 50% de fonctionnaires européens?
vangog
- 02/05/2018 - 21:00
Et c’est les commissaires non élus par le peuple qui décident??
En juin 2019? Votez pour les patriotes du MENL qui rassemblent dix nations, car ils vous débarrasseront des commissaires immigrationnistes qui réclament plus de budget pour leur invasion de clandestins, au détriment de nos agriculteurs et de nos régions de culture pauvres...il n’y a plus à tortiller!