© BERTRAND GUAY / AFP
Ça chauffe
Loi asile-immigration : début de fronde au sein de la majorité ?
Publié le 16 avril 2018
Alors que le projet de loi "Asile et Immigration" est examiné dès ce lundi 16 avril à l'Assemblée, une vingtaine de voix pourtant macronistes font part de leurs désaccords et menacent de s'abstenir, voire de voter contre, rapporte Le Figaro.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que le projet de loi "Asile et Immigration" est examiné dès ce lundi 16 avril à l'Assemblée, une vingtaine de voix pourtant macronistes font part de leurs désaccords et menacent de s'abstenir, voire de voter contre, rapporte Le Figaro.

Le projet de loi "Asile et Immigration" sera-t-il celui des premières frondes à l'Assemblée nationale ? Alors que des voix macronistes s'élèvent contre certaines dispositions du texte de loi, les cadres du parti présidentiel s'inquiètent, encore hantés par les frondes à répétition du précédent quinquennat, explique Le Figaro.

À partir de ce lundi, le texte du ministre de l'Intérieur sera débattu dans l'hémicycle. Plus de 1000 amendements doivent être étudiés, dont 200 déposés par les députés LREM. Si des modifications ont été apportées sur les aspects les plus controversés du projet de loi – notamment l'amélioration des conditions de détention –, certains élus marcheurs continuent de faire la moue.

"Il est resté campé sur ses positions"

C'est le cas de Stella Dupont, une ex-socialiste, qui regrette "rester sur [sa] faim". "Voter pour me paraît compliqué, je suis à ce stade sur une position d'abstention", ajoute-t-elle. C'est également le cas de Jean-Michel Clément, un autre transfuge du PS. Celui-ci a annoncé qu'il voterait contre, opposé depuis le début "à la philosophie comme à l'orientation" du texte étudié. Sonia Krimie, élue de la Manche, brandit elle aussi la menace d'un vote sanction.

D'autres, moins téméraires, reconnaissent qu'ils voteront "à contrecœur" pour le projet de loi. "C'est le texte de Collomb, le président y est attaché, on n'a pas le choix", lâche l'un d'eux. "Il est resté campé sur ses positions", déplore un autre, côté MoDem cette fois.

"Liberté dans le débat, mais unité dans le vote"

De quoi faire réagir les du côté du ministère de l'Intérieur, où on joue la sérénité. "On a toujours su que des parlementaires prendraient leurs distances. L'important, c'est que le texte soit voté", assure-t-on place Beauvau.

Pourtant, Richard Ferrand, le président du groupe LREM à l'Assemblée, a dû rappeler ses troupes à l'ordre mardi dernier, indique Le Figaro. "Liberté dans le débat, mais unité dans le vote. […] Quand on n'a pas réussi à convaincre en réunion de groupe, on n'a pas réussi", est-il expliqué aux élus marcheurs. Et d'agiter une menace aux éventuels poils à gratter : "Si certains préfèrent devenir autoentrepreneurs, c'est le statut de non-inscrit". Les responsables du groupe espèrent "dix voix dissonantes maximum, dont huit abstentions et deux contre". Réponse vendredi soir. 

Vu sur : Lu sur Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
04.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
05.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
06.
Emploi record et hausse des salaires au Royaume-Uni... Mais que se passe-t-il à 9 jours du Brexit ?
07.
Electricité : le record de production par les éoliennes battu le 14 mars est un faux espoir
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
04.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
05.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
06.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
05.
Grève mondiale des élèves pour le climat : 5 éléments pour déterminer s’il faut s’en réjouir ou... s’en inquiéter sérieusement
06.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
l'enclume
- 17/04/2018 - 10:28
Tout est vanité rien que vanité
cloette - 17/04/2018 - 07:33 - Non cloette, sale temps pour les mouches à merde.et bienvenu dans le monde des sans couilles.
cloette
- 17/04/2018 - 07:33
Sale temps pour les mouches du coche
et bienvenue dans le nouveau monde des ploucs .
vangog
- 17/04/2018 - 00:09
Des courants traversent le mondialisme immigrationniste...
des courants contraires....migrants...