En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© AFP
Pétition
Cent écrivains réclament à Anne Hidalgo une sépulture pour Michel Déon
Publié le 19 février 2018
Les cendres de l'auteur de La Montée du soir sont gardées par sa fille depuis deux ans.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les cendres de l'auteur de La Montée du soir sont gardées par sa fille depuis deux ans.

Décédé le 28 décembre 2016 en Irlande, l'auteur de La Montée du soir a été incinéré. Ses cendres, rapatriées en France, sont gardées par sa fille qui demande depuis deux ans à la Mairie de Paris de les faire inhumer. Après un article du Figaro révélant cette affaire, une centaine d'écrivains et éditeurs ont signé lundi 19 février une pétition pour demander à Anne Hidalgo de donner une sépulture à l'écrivain et académicien français Michel Déon.

La présence de Michel Déon à Paris "contribuera au prestige" de Paris  

"Son œuvre, sa personnalité, son rayonnement international ne méritent pas cette situation déplorable", estiment, parmi d'autres, Emmanuel Carrère, Irène Frain, Antoine Gallimard, l'académicien Erik Orsenna et Amélie Nothomb. "Nous demandons donc à Anne Hidalgo et au Conseil de Paris de faire en sorte que l'auteur des Poneys sauvages, d'Un taxi mauve et de tant de grands romans puisse bénéficier d'une sépulture dans les meilleurs délais", ajoutent-ils.

Selon les écrivains et éditeurs signataires de la pétition (comme Delphine de Vigan, Yasmina Reza, Didier Decoin, Jean-Christophe Rufin, Guillaume Musso, Michel Houellebecq, Eric-Emmanuel Schmitt et encore Sempé), la présence de Michel Déon à Paris, "comme celle de Proust, Stendhal, Baudelaire, Sartre, contribuera au prestige déjà grand d'une ville indissociable de notre histoire intellectuelle et littéraire".

Vers une évolution du règlement

Le 15 février dernier, la maire de Paris a expliqué aux proches de Michel Déon qu'une dérogation aux règles d'inhumation en vigueur à Paris n'avait pas été possible, faute de place. Anne Hidalgo a également indiqué qu'elle souhaitait "faire évoluer" le règlement "pour permettre à de grandes personnalités parisiennes de cœur si ce n'est de résidence, par exemple à des artistes du monde entier, d'être enterrées dans notre ville".

Elle proposera "au prochain Conseil de Paris la création d'une commission intégrant des conseillers de Paris de toutes les formations politiques pour définir les conditions dans lesquelles, malgré le petit nombre de places disponibles, nous pourrions accueillir exceptionnellement à Paris la sépulture de personnalités qui n'y résidaient pas administrativement". 

Vu sur : Lu sur Europe 1
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pourquoi l’incendie de Notre-Dame oblige Emmanuel Macron à revoir sa copie
02.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
03.
Le Royaume-Uni champion des investissements en capital risque malgré le risque du Brexit
04.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
05.
Et encore des contacts "volés" à ses utilisateurs : l’heure de dissoudre Facebook est-elle venue ?
06.
Le nouveau parti du Brexit de Nigel Farage prend la tête des sondages pour les Européennes au Royaume-Uni
07.
Notre-Dame de Paris : l'entreprise en charge des travaux impliquée dans un autre départ de feu récent
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Ce que pèse vraiment le vote musulman dans la balance démocratique française
04.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
corbon1943
- 20/02/2018 - 10:26
hidalgo au PANTHEON , vite , vite , vite
dès ce soir ! ;
zen-gzr-28
- 20/02/2018 - 09:02
OUF
Madame Hidalgo a cédé, quand même
vangog
- 19/02/2018 - 23:35
Emmène ton illustre tombe ailleurs...
car Paris s’est éteint avec le socialisme...