En direct
Best of
Best of du 12 au 18 janvier
En direct
© TASOS KATOPODIS / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Vacances forcées
Etats-Unis : le "shutdown" a débuté, 850.000 fonctionnaires au chômage technique
Publié le 20 janvier 2018
Les Républicains et Démocrates n'ont pas réussi à se mettre d'accord au Congrès pour voter le budget.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les Républicains et Démocrates n'ont pas réussi à se mettre d'accord au Congrès pour voter le budget.

Un an après l'élection de Donald Trump, les Etats-Unis ont engagé une fermeture partielle des administrations - un "shutdown" - à minuit. Concrètement, l’administration fédérale a mis au chômage technique sans paie de plus de 850.000 employés fédéraux considérés comme "non essentiel". Les 1,4 million de militaires américains poursuivront quant à eux leurs opérations, mais sans être payés, comme les urgentistes fédéraux.

Cela fait suite à l’échec d’un vote crucial au Sénat : les républicains, majoritaires avec 51 sièges, n'ont pas convaincu les démocrates pour obtenir le minimum de 60 voix sur 100 nécessaire pour voter une extension pour quatre semaines, jusqu’au 16 février, du budget fédéral.

Il est impossible de savoir combien de temps durerait cette nouvelle fermeture, les tractations entre les deux partis devant très vite reprendre. Le dernier shutdown, en 2013, avait duré 16 jours.

En attendant, les deux partis se rejettent la responsabilité de cette situation. Le leader des sénateurs républicains, Mitch McConnell, a assuré que la situation était "100 % évitable". De son côté, le chef de fil des sénateurs démocrates, Chuck Schumer, a déclaré que "ce sera appelé le "Trumpshutdown" car personne, personne ne mérite autant que le président Trump d’être jugé responsable de la situation dans laquelle nous nous trouvons". Les démocrates expliquent qu'ils n'accepteront de voter le prolongement du budget que s'il pérennise la régularisation de 690.000 jeunes immigrés au statut précaire, devenus  expulsables depuis l’abrogation par Donald Trump du programme Daca datant de l’administration Obama qui leur offrait un statut de résident temporaire. 

"Nous ne négocierons pas le statut des immigrants «dreamers» tant que les démocrates garderont en otage avec des exigeances irresponsables nos citoyens respectueux de la loi... Nous rouvrirons les négociations sur la réforme de l'immigration lorsque les démocrates commenceront à payer nos forces armées et nos urgentistes", a réagi la Maison blanche. 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Changement climatique : Alexandria Ocasio-Cortez déclare que "le monde touchera à sa fin dans 12 ans"
02.
La tombe de Marc Antoine et Cléopâtre serait sur le point d'être découverte
03.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France est-elle en train de renouveler avec l’Allemagne l’erreur de François Mitterrand au moment de la réunification ?
04.
Pourquoi Oxfam se trompe de combat (et passe totalement à côté de ce qui se passe dans les pays développés)
05.
Les patrons américains préfèrent la France de Macron à l’Amérique de Donald Trump et l’idée du « grand débat » leur plait
06.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
07.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Comment le Canard Enchaîné a envoyé François Fillon, Jacques Chaban-Delmas et Valéry Giscard d'Estaing au cimetière des éléphants de la politique
03.
Jacques Chirac, ce soudard amateur de bières et de belles femmes qui s'est avéré être un excellent chef des armées
04.
Wauquiez pousse une colère contre la direction de LR, et Thierry Mariani contre Wauquiez ; L'Obs s'inquiète de la crise financière qui vient ; François-Xavier Bellamy en guerre contre le progressisme ; Ces députés LREM attaqués
05.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
06.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
07.
Connaissez vous Marie Kondo (la Japonaise qui a déclenché une folie du rangement dans le monde qui ne devrait pas tarder à atteindre la France) ?
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
03.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
04.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
05.
Sévère répression des gilets jaunes : la justice française est-elle en train de préfèrer l’ordre à la justice ?
06.
Elections européennes : La République en Marche détrône le Rassemblement national selon un nouveau sondage
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
03.
Gilets jaunes : l’inexplicable (et énorme) échec des Républicains
04.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
05.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
06.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France est-elle en train de renouveler avec l’Allemagne l’erreur de François Mitterrand au moment de la réunification ?
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Liberte5
- 20/01/2018 - 22:30
Une fois encore la gauche montre son vrai visage.
Tous les coups sont bons pour soutenir les immigrés illégaux futurs électeurs pour les démocrates. Il n'ont aucune morale, aucun principe, ce sont des irresponsables, et c'est une litote de dire cela.
Anouman
- 20/01/2018 - 18:19
chômage
Il ne faut quand même pas avoir beaucoup de morale pour essayer d'imposer un chantage sur le dos des gens qui travaillent et qui n'y sont pour rien.
vangog
- 20/01/2018 - 15:23
Régularisation de 650000 clandestins exigés par la gauche bobo..
Oui, mais voilà! La gauche bobo a perdu, et n’accepte pas sa défaite. Pourtant, au bout d’un an, les résultats de Donald sont imparables: plein-emploi, reindustrialisation massive, relance de l’indépendance énergétique des USA, fin des contraintes et taxes ecolo-débiles, abandon de l’obamacare, baisse drastique des impôts pour entreprises et particuliers, et promesses d’investissements des GAFAs au USA...tout ça, les gauchistes ne supportent pas!