En direct
Best of
Best of du 12 au 18 janvier
En direct
© Capture
Dans les tuyaux
Le gouvernement souhaite favoriser l'installation de péages urbains à l'entrée des grandes villes
Publié le 17 janvier 2018
Dans le journal "Les Échos" ce mercredi, la ministre des Transports, Élisabeth Borne, a confirmé cette piste.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans le journal "Les Échos" ce mercredi, la ministre des Transports, Élisabeth Borne, a confirmé cette piste.

L’annonce risque fort de déplaire à de nombreux automobilistes. Le gouvernement songerait fortement à l’idée d’instaurer des péages urbains dans certaines villes françaises. La piste est envisagée dans le projet de "loi sur les mobilités, et a été évoquée par la ministre des Transports, Élisabeth Borne, dans un entretien aux Echos.

"Aujourd’hui, la loi donne déjà cette possibilité aux collectivités locales, mais seulement à titre expérimental et pour trois ans, ce qui est trop court au vu des investissements à consentir", a-t-elle indiqué. "Il faut y remédier". Elisabeth Borne a pris également l'exemple de Lille qui souhaite la mise en place prochaine d'un "péage inversé" où les conducteurs se verraient verser des "incitations financières" s'ils acceptent de conduire en dehors des heures de pointe. 

Le principe d’un péage urbain est simple : faire payer les véhicules entrant dans une zone en scannant leur plaque d’immatriculation via des caméras. Le système existe déjà en Europe, à Milan, Londres ou encore Stockholm.  Certains estiment que cette mesure permet de diminuer les embouteillages et lutter contre la pollution. D’autres dénoncent un système inégalitaire visant à bannir les plus modestes des centres villes.

Vu sur : Lu sur Les Echos
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Plus court mais mieux indemnisé : cette réforme de l’assurance chômage qui pourrait offrir une solution aux demandeurs d’emplois
02.
Aix-la-Chapelle ou la dernière illustration en date de l’intimidation morale qui asphyxie la démocratie française
03.
Changement climatique : Alexandria Ocasio-Cortez déclare que "le monde touchera à sa fin dans 12 ans"
04.
La tombe de Marc Antoine et Cléopâtre serait sur le point d'être découverte
05.
Ce biais statistique qui explique pourquoi la redistribution en France est loin d’être aussi efficace qu’on le croyait pour corriger les inégalités
06.
L'étonnante proposition de Brigitte Macron à Valérie Trierweiler et Carla Bruni-Sarkozy
07.
Les patrons américains préfèrent la France de Macron à l’Amérique de Donald Trump et l’idée du « grand débat » leur plait
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Plus court mais mieux indemnisé : cette réforme de l’assurance chômage qui pourrait offrir une solution aux demandeurs d’emplois
03.
Comment le Canard Enchaîné a envoyé François Fillon, Jacques Chaban-Delmas et Valéry Giscard d'Estaing au cimetière des éléphants de la politique
04.
Jacques Chirac, ce soudard amateur de bières et de belles femmes qui s'est avéré être un excellent chef des armées
05.
Wauquiez pousse une colère contre la direction de LR, et Thierry Mariani contre Wauquiez ; L'Obs s'inquiète de la crise financière qui vient ; François-Xavier Bellamy en guerre contre le progressisme ; Ces députés LREM attaqués
06.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
07.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
03.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
04.
Aix-la-Chapelle ou la dernière illustration en date de l’intimidation morale qui asphyxie la démocratie française
05.
Les patrons américains préfèrent la France de Macron à l’Amérique de Donald Trump et l’idée du « grand débat » leur plait
06.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France est-elle en train de renouveler avec l’Allemagne l’erreur de François Mitterrand au moment de la réunification ?
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
03.
Gilets jaunes : l’inexplicable (et énorme) échec des Républicains
04.
Aix-la-Chapelle ou la dernière illustration en date de l’intimidation morale qui asphyxie la démocratie française
05.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
06.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Carl Van Eduine
- 18/01/2018 - 19:58
Cochons de payeurs
Ils sont riches : la preuve, ils ont une voiture, un travail, et une maison loin de leur travail. Donc ils peuvent payer l'essence _ pas besoin de créer un nouvel impôt _ on augmente l'ancien, la TIPP. Mais ... ça ne suffit pas ... et ... après tout ... les promesses n'engagent que ceux qui les croient. Et voilà donc le nouvel impôt qui ne devait pas exister. Entre parenthèses, à trois ministres en asynchrone sur le sujet, quelle cacophonie. Mais que fait le premier ministre ? Hé bien il ponctionne les voitures des citoyens pour garantir le train de vie de l'Etat. Quand il n'affrète pas un avion pour 350.000 Euros, pour deux heures de trajet en moins. Il faut bien que quelqu'un paye pour cela. Où est la rupture avec l'ancien système Monsieur le Président ?
JG
- 17/01/2018 - 23:09
Donc tous les pauvres gens qui sont obligés d'habiter loin
des centres villes (en particulier tous ces bouseux de banlieusards) parce qu'ils n'ont pas les moyens d'y habiter mais sont obligés d'y travailler, non seulement vont passer de plus en plus d'heures dans les embouteillages, mais en plus vont payer pour le faire....La révolte n'est pas loin les amis....Des révolutions ont été déclenchées pour moins que cela. A vos fourches et à vos piques !!!
Pourquoi-pas31
- 17/01/2018 - 21:52
Merci
aux ENARQUES et autres fonctionnaires qui poussent pour cette mesure.
Quand allons nous devoir payer pour l'air que l'on respire ? La guillotine a fonctionné pour bien moins que cela !