En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© John MACDOUGALL / AFP
Alliance
Allemagne : Angela Merkel et les sociaux-démocrates trouvent un accord pour former un gouvernement
Publié le 13 janvier 2018
Le SPD a ensuite officiellement acté le principe d'un nouveau gouvernement de coalition.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le SPD a ensuite officiellement acté le principe d'un nouveau gouvernement de coalition.

Mise à jour 15h : le SPD approuve le principe d'un gouvernement de coalition, qui devrait se mettre en mars prochain. "Je suis heureux et satisfait que madame Merkel puisse avancer vers un gouvernement de coalition qui sera utile et qui est attendu par l'Europe et la France" a réagi Emmanuel Macron.

Le "drama-feuilleton" d'outre-Rhin est peut-être en train de vivre ses derniers instants. Après plus de 24 heures de négociations à huis clos, la chancelière conservatrice Angela Merkel, le social-démocrate Martin Schulz et les conservateurs bavarois de la CSU sont parvenus ce matin à un accord de principe en vue de former un nouveau gouvernement de coalition en Allemagne.

D'après Le Monde, l'accord de 28 pages semblerait plutôt en faveur des conservateurs. Très stricte limitation du regroupement familial, plafonnement du nombre de demandeurs d’asile, pas d'augmentation de la fiscalité sur les plus hauts revenus : le SPD a en effet fait de nombreuses concessions. En contrepartie, le parti socialiste allemand aurait "obtenu des garanties dans le domaine social, notamment sur le maintien du niveau des retraites, ainsi qu’une avancée en matière d’éducation".

L'accord entre les responsables ne garantit pas que la "grande coalition" (CDU-SPD) soit renouvelée. Les équipes de négociateurs des deux camps doivent, à leur tour, accepter les termes du document de travail.

Vu sur : Lu sur Le Monde
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Public voit un nouvel homme dans la vie de Laeticia Hallyday; Angelina Jolie veut récupérer le sien; Brigitte Macron au chevet de l’AVC de Line Renaud; Ségolène Royal & François Hollande bientôt mamie-papy; Louis Sarkozy accouche d’une ligne de mocassins
02.
Quand Bret Easton Ellis atomise la “Génération Chochotte”
03.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
04.
Le nouveau parti du Brexit de Nigel Farage prend la tête des sondages pour les Européennes au Royaume-Uni
05.
La honte de l’empereur : loin du soleil d’Austerlitz, l’ombre infamante de la bataille de Toulouse
06.
De mystérieux investissements immobiliers de Qatar Charity en France
07.
Barbara Lefebvre : “Le patriotisme est intimement lié à la dimension militaire d’une nation”
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
04.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
05.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
06.
Faut-il craindre l'opération "Revanche pour le Sham" de l'EI
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 12/01/2018 - 23:17
L’Allemagne est sur la même pente multiculturaliste
que la GB et que la France, sous l’influence des gauchistes. Freiner un peu sur le regroupement familial et sur les entrées de clandestins ne permettra pas d’endiguer le flux croissant attiré du tiers-monde par des gauchistes irresponsables. Nous allons vers une nouvelle guerre mondiale provoquée par ce neo-colonialisme, encouragé par des fous...et ça va venir plus vite que vous ne croyiez!
Atlante13
- 12/01/2018 - 17:09
+ 1, @J'accuse,
d'accord avec vous, il suffit d'ailleurs de voir ce qu'ont obtenu les socialistes : maintien des retraites et amélioration de l'éducation, autant dire des clopinettes. Et ils seront encore au pouvoir, autour de la gamelle.
J'accuse
- 12/01/2018 - 13:48
La vérité est ailleurs
Ce n'est pas sur le programme que portaient les discussions, mais sur la répartition des portefeuilles. Une fois satisfaites les ambitions des leaders, le reste était une formalité, pour la galerie. C'est toujours pour le pouvoir et les privilèges que les politiciens se battent, pas pour servir le peuple.