En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© John MACDOUGALL / AFP
Alliance

Allemagne : Angela Merkel et les sociaux-démocrates trouvent un accord pour former un gouvernement

Publié le 13 janvier 2018
Le SPD a ensuite officiellement acté le principe d'un nouveau gouvernement de coalition.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le SPD a ensuite officiellement acté le principe d'un nouveau gouvernement de coalition.

Mise à jour 15h : le SPD approuve le principe d'un gouvernement de coalition, qui devrait se mettre en mars prochain. "Je suis heureux et satisfait que madame Merkel puisse avancer vers un gouvernement de coalition qui sera utile et qui est attendu par l'Europe et la France" a réagi Emmanuel Macron.

Le "drama-feuilleton" d'outre-Rhin est peut-être en train de vivre ses derniers instants. Après plus de 24 heures de négociations à huis clos, la chancelière conservatrice Angela Merkel, le social-démocrate Martin Schulz et les conservateurs bavarois de la CSU sont parvenus ce matin à un accord de principe en vue de former un nouveau gouvernement de coalition en Allemagne.

D'après Le Monde, l'accord de 28 pages semblerait plutôt en faveur des conservateurs. Très stricte limitation du regroupement familial, plafonnement du nombre de demandeurs d’asile, pas d'augmentation de la fiscalité sur les plus hauts revenus : le SPD a en effet fait de nombreuses concessions. En contrepartie, le parti socialiste allemand aurait "obtenu des garanties dans le domaine social, notamment sur le maintien du niveau des retraites, ainsi qu’une avancée en matière d’éducation".

L'accord entre les responsables ne garantit pas que la "grande coalition" (CDU-SPD) soit renouvelée. Les équipes de négociateurs des deux camps doivent, à leur tour, accepter les termes du document de travail.

Vu sur : Lu sur Le Monde
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

02.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Fini les trésors à déterrer : comment les missions archéologiques françaises à l'étranger sont devenues plus anthropologiques

07.

D’Emmanuel Macron à Benjamin Griveaux : les petites phrases sur lesquelles on se borne au détriment des sujets de fond

01.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

05.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

05.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

06.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 12/01/2018 - 23:17
L’Allemagne est sur la même pente multiculturaliste
que la GB et que la France, sous l’influence des gauchistes. Freiner un peu sur le regroupement familial et sur les entrées de clandestins ne permettra pas d’endiguer le flux croissant attiré du tiers-monde par des gauchistes irresponsables. Nous allons vers une nouvelle guerre mondiale provoquée par ce neo-colonialisme, encouragé par des fous...et ça va venir plus vite que vous ne croyiez!
Atlante13
- 12/01/2018 - 17:09
+ 1, @J'accuse,
d'accord avec vous, il suffit d'ailleurs de voir ce qu'ont obtenu les socialistes : maintien des retraites et amélioration de l'éducation, autant dire des clopinettes. Et ils seront encore au pouvoir, autour de la gamelle.
J'accuse
- 12/01/2018 - 13:48
La vérité est ailleurs
Ce n'est pas sur le programme que portaient les discussions, mais sur la répartition des portefeuilles. Une fois satisfaites les ambitions des leaders, le reste était une formalité, pour la galerie. C'est toujours pour le pouvoir et les privilèges que les politiciens se battent, pas pour servir le peuple.