En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© Flickr
Patience
Taxe d'habitation : Emmanuel Macron confirme sa suppression pour tous en 2020
Publié le 31 décembre 2017
Le budget 2018 amorce la fin de la taxe d’habitation pour 80% des ménages. Les plus aisés devront attendre un peu.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le budget 2018 amorce la fin de la taxe d’habitation pour 80% des ménages. Les plus aisés devront attendre un peu.

Le chef de l'Etat a confirmé ce samedi, en signant devant les caméras les trois dernières lois votées au Parlement, dont le Budget 2018, que la taxe d'habitation allait disparaître pour tous les ménages. 

Le budget 2018 lance la suppression de cet impôt pour 80 % des ménages. Elle sera effectuée par tiers, avec "un premier tiers l’année prochaine". "J’ai pour perspective en 2020 une réforme en profondeur qui permettra de supprimer cet impôt (la taxe d’habitation) pour la totalité de nos concitoyens", a dit le président.

Cette annonce ne fait que confirmer les propos qu'il avait tenus devant les maires de France fin novembre. Il avait alors lancé: si cet impôt "'n’est pas bon pour 80% des ménages, il y a peu de chances qu’il soit bon pour les 20% restants". Avant d’ajouter que cette suppression pour 80% des Français n’était que "le premier acte d’une réforme ambitieuse des finances locales".  Promettant aux communes une "autonomie financière et fiscale" et une "pleine visibilité", il avait annoncé une "refonte en profondeur de la fiscalité locale" à compter de 2020.

Cette suppression de la taxe d'habitation est critiquée par les communes, qui craignent de perdre en autonomie. Elles ne pourront en effet plus accroître la taxe d'habitation en cas de besoin, et seront inféodées à l'Etat pour leur financement. Gilles Platret, porte-parole de LR, a estimé vendredi que la suppression de la taxe d’habitation pourrait porter "un coup fatal à un grand nombre des communes". "Pourquoi l’Etat ne réduit-il pas les impôts d’Etat plutôt que de demander aux communes de faire les efforts ?", a-t-il lancé.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Grand débat : ce vent de bêtise qui siffle sur nos têtes
02.
Prime exceptionnelle de fin d’année : comment Emmanuel à Macron a (nettement) privilégié son électorat sans le vouloir
03.
La France, cette île perdue au milieu des océans ? Tout ce que révèle (aussi) ce dont Emmanuel Macron n’a PAS parlé
04.
Nous avons déjà obtenu de bons résultats : le vrai/ faux des déclarations d’Emmanuel Macron sur sa politique économique
05.
Emmanuel Macron : la conférence de presse dont on se souviendra parce qu’il... n’y avait rien de particulier à en retenir
06.
Cash investigation : poursuivi par Elise Lucet, un patron s'enfuit en courant
07.
La Belle au bois dormant est un "conte sexiste" : supprimé dans certaines écoles!
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
03.
La Belle au bois dormant est un "conte sexiste" : supprimé dans certaines écoles!
04.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
05.
Et rien ne se passa comme prévu (par les progressistes)... : 2019 ou l’effondrement des promesses du monde de 1968
06.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
01.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
04.
Et rien ne se passa comme prévu (par les progressistes)... : 2019 ou l’effondrement des promesses du monde de 1968
05.
Etudiante, Nathalie Loiseau s'est présentée sur une liste d'extrême droite
06.
Brûler l’ENA ? Pour la reconstruire plus belle encore?
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 01/01/2018 - 19:45
Taxe d'habitation
D'abord il est con parce que ce qu'il fallait commencer à supprimer c'est la taxe foncière. Ensuite s'il veut la supprimer pour tous (impôt injuste dit-il) je ne vois pas de raison d'attendre 2020 si ce n'est que ça lui donne deux ans pour inventer une nouvelle taxe pour compenser. Ensuite, quand on supprime une taxe sans supprimer les dépenses correspondantes on sait très bien que l'objectif est purement clientéliste. En fait il prépare les municipales.
kelenborn
- 31/12/2017 - 17:36
Oui bon
Si Macroléon coupe le robinet à absinthe aux maires, on ne va pas le blâmer ...mais reste la foncière et ce qui est abandonné d'un côté pourrait bien être repris de l'autre main, sur le dos des propriétaires fonciers avec les conséquences sur l'investissement mobilier donc la construction...pas grave...on augmentera alors les impôts pour faire de l'aide à la pierre...bon OK , Macron est moins con que Duflot mais on n'est pas rassuré!
catlaya
- 31/12/2017 - 16:03
80 % de quoi ?
Non, pas 80 % des ménages mais 80 % des ménager assujetis à la Taxe d'habitation !
Nuance .
Ce ne sont pas 80 % des FRANCIAS qui seront dispensé de la taxe d'habitation.