En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© REUTERS/Jacky Naegelen
La pauvre…
Une élue LREM se plaint de son salaire de 5.000 euros par mois
Publié le 13 décembre 2017
"Je mange pas mal de pâtes", lance-t-elle. Certains de ses collègues regretteraient leur salaire moins intéressant que celui qu'ils touchaient dans le privé, selon l'Opinion.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Je mange pas mal de pâtes", lance-t-elle. Certains de ses collègues regretteraient leur salaire moins intéressant que celui qu'ils touchaient dans le privé, selon l'Opinion.

D'après des indiscrétions de l'Opinion, certains élus de la majorité présidentielle regretteraient leur salaire moins intéressant que celui qu'ils touchaient dans le privé. C'est notamment le cas d'une députée macroniste, ancienne chef d'entreprise, dont le revenu est passé de 8 000 à 5 000 euros net par mois. "Je vais moins souvent au restaurant, je mange pas mal de pâtes, j'ai ressorti des vêtements de la cave et je vais devoir déménager", se plaint-elle. "Pour certains, la question de tenir jusqu'au bout va se poser", estime-t-elle, relayant le sentiment partagé par certains de ses collègues de l'Assemblée nationale.

"Il ne va pas falloir que ça dure trop longtemps"

"L'aventure est passionnante, mais un jour sur trois, je me demande ce que je fais ici", confie un autre député LREM. "On a tous lâché des situations professionnelles très confortables, et on ne s'y retrouve pas aujourd'hui", déplore un ex-consultant et professeur de l'enseignement supérieur, qui continue encore à donner quelques heures de cours par semestre pour arrondir ses fins de mois. "Malgré cela, j'ai subi une perte de 25 % de mes revenus", indique-t-il.

Le journal économique rapporte aussi la confidence d'un nouvel élu LREM à un collègue des Républicains : "Il ne va pas falloir que ça dure trop longtemps, car je suis quatre fois moins payé ici que dans mon ancien job". Malgré tout ceci, le revenu annuel moyen des députés reste largement supérieur à celui des Français. D'après Le Monde, qui relaie des chiffres de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), il frôlerait les 59 000 euros, contre 22 420 euros pour les Français.

Vu sur : Lu sur l'Opinion
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Public voit un nouvel homme dans la vie de Laeticia Hallyday; Angelina Jolie veut récupérer le sien; Brigitte Macron au chevet de l’AVC de Line Renaud; Ségolène Royal & François Hollande bientôt mamie-papy; Louis Sarkozy accouche d’une ligne de mocassins
02.
Pourquoi l’incendie de Notre-Dame oblige Emmanuel Macron à revoir sa copie
03.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
04.
Gilets Jaunes : des échauffourée avec la police, des voitures brûlées et des magasins pillés
05.
Le nouveau parti du Brexit de Nigel Farage prend la tête des sondages pour les Européennes au Royaume-Uni
06.
Cette fâcheuse addiction du monde contemporain à la pornographie émotionnelle
07.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Ce que pèse vraiment le vote musulman dans la balance démocratique française
04.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (22)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Semper Fi
- 14/12/2017 - 22:06
@kelenborn, l'enclume, etc...
En fait, si j'ai bien compris, vous voulez des députés hyper compétents, disponibles, toujours présents à l'Assemblée.... et bénévoles !!! @l'enclume : ce que vous avez fait vous honore, mais pourquoi 6 ans uniquement ? Parce que vous n'avez pas été réélu ou bien parce que vous avez décidé que 6 ans de bénévolat cela suffisait ?
vangog
- 14/12/2017 - 10:19
Une mentalité de miliciens, ces dépités!
Et le roi-soleil de Macron-Rothschild va certainement leur permettre de se voter une substantielle augmentation, pour éviter que sa milice pas très noble n’aille marcher ailleurs...
l'enclume
- 14/12/2017 - 10:10
Tu l'as dit bouffi
Semper Fi - 13/12/2017 - 18:56 - Pour la "grandeur" de mon village, j'ai été conseiller municipal pendant 6 ans. Je n'ai touché aucun subside, bien plus j'ai assuré avec mon pognon tous les déplacements et convocations à des réunions, parfois 3 où 4 par semaine.