En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
© Reuters
Prise de parole
Grand Paris : Nicolas Sarkozy assure que "l'Etat doit être la locomotive" et tacle François Hollande
Publié le 06 décembre 2017
Dans une interview accordée à l'Opinion, l'ancien chef de l'Etat estime que le projet a "besoin du leadership de l'Etat".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans une interview accordée à l'Opinion, l'ancien chef de l'Etat estime que le projet a "besoin du leadership de l'Etat".

S'il a twitté sur la mort de Johnny Hallyday, Nicolas Sarkozy garde également un œil avisé sur les affaires du pays et notamment sur un dossier qui lui porte à cœur : le Grand Paris. Dans une interview accordée à l'Opinion, il se réjouit : "Même François Hollande qui voulait arrêter à tout prix tout ce qui portait ma marque n’a pas pu le faire devant l’immensité et la force du projet".

Pour lui, "il n'y a qu'un seul acteur décisif au vu de l'avancée du projet, c'est l'Etat. Pense-t-on qu'un des 234 maires franciliens peut le faire? Que la maire de Paris, qu'un président de conseil départemental ou que la présidente de la région, qui n'a pas toutes les compétences en la matière, peut le faire? Non" juge l'ancien candidat çà la primaire de la droite et du centre.

"Aujourd'hui, l'Etat doit donc être la locomotive du Grand Paris. Il n'y a pas d'autre solution. Bien sûr, il doit travailler en bonne intelligence et en confiance avec la maire de Paris, Madame (Anne) Hidalgo (...) le président de la métropole, Patrick Ollier, et la présidente de la région, Valérie Pécresse. Mais ce ne sont pas eux seuls qui peuvent aujourd'hui incarner, porter, réfléchir, réaliser le Grand Paris. Ils ont besoin du leadership de l'Etat" assure-t-il à l'Opinion.

Sur la question de la gestion de ce projet, Nicolas Sarkozy se montre prudent, déclarant n'être "pas sûr qu'il devra être géré par une seule et unique collectivité". Ajoutant : "Quelle forme exacte cette métropole aura-t-elle? Je ne sais pas".

Vu sur : Lu sur L'Opinion
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
03.
Gilets jaunes : les états-majors des grandes entreprises imaginent trois scénarios de sortie de crise possibles
04.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
05.
L’affaire Benalla, ou la preuve qu’Emmanuel Macron est lui-même son pire ennemi politique
06.
Bercy découvre que les entreprises françaises sont menacées par « des casseurs » venus de la finance anglo-saxonne
07.
"Bouffon" : Gérard Darmon s'en prend à Franck Dubosc
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
03.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
04.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
05.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
06.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
01.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
02.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
03.
Ces lourdes erreurs politiques qui fragilisent la lutte contre l’antisémitisme
04.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
05.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
06.
Derrière les faits divers dans les Ehpad, la maltraitance que l’ensemble de la société française inflige à ses vieux
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
assougoudrel
- 06/12/2017 - 12:32
L'état est le contribuable
Paris n'est pas la France et il y a beaucoup à faire pour la Province. Le contribuable de cette dernière n'a pas à payer pour une ville remplie de bobos de tous bords et qui le regarde comme une merde molle sur un tapis rouge. Grand Paris où seront prises des décisions depuis des tours de verre comme à Bruxelles.