En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

07.

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

06.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 15 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 13 heures 27 min
pépites > Religion
Off
En privé, Macron trouve "irresponsable de faire des amalgames et de stigmatiser" sur l'islam
il y a 14 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre Audio : "La cage dorée" de Camilla Lackberg, Les livres s'écoutent aussi

il y a 15 heures 52 min
pépites > Environnement
Usine à gaz
Pourquoi le "Green Deal" d'Ursula von der Leyen pourrait bien être un projet mort-né
il y a 17 heures 40 min
décryptage > Religion
Touche pas à mon Islam !

Non, il ne faut pas parler de Mohamed Merah, ni des souffrances des chrétiens d'orient : la croisade de France Culture contre l'islamophobie des médias

il y a 19 heures 40 min
décryptage > International
Cynisme

La Syrie, dernier tombeau des idéalismes

il y a 20 heures 27 min
décryptage > Europe
Drôle de guerre

Conseil des ministres franco-allemand : Angela Merkel et Emmanuel Macron ne peuvent plus cacher la crise du couple moteur de la construction européenne

il y a 20 heures 48 min
décryptage > Société
Habile

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

il y a 21 heures 2 min
décryptage > Société
Méritocratie en panne

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

il y a 21 heures 32 min
décryptage > Religion
Victimisation

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

il y a 21 heures 45 min
light > Insolite
L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux
Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument
il y a 14 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"L'aube des idoles" de Pierre Bentata : Voici décortiquées quelques croyances d’aujourd’hui, souvent prêtes à l’emploi, parfois radicales…

il y a 15 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Cinéma : Fahim : Avec cette histoire vraie, Pef quitte la comédie pour le drame sociétal

il y a 15 heures 57 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"
il y a 18 heures 30 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment

il y a 20 heures 8 min
décryptage > Religion
Tribune

L'hydre islamiste ne sera pas combattue efficacement sans combattre aussi l'auto-censure des débats publics

il y a 20 heures 33 min
décryptage > Nouveau monde
Nouvelles menaces

Infox, astroturfing, bad buzz : ces nouvelles menaces qui peuvent coûter des milliards aux entreprises

il y a 20 heures 53 min
décryptage > Religion
Essentialisation

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

il y a 21 heures 19 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

il y a 21 heures 39 min
pépite vidéo > Religion
Polémique
Polémique sur le port du voile : doit-on l'interdire en sortie scolaire ?
il y a 1 jour 11 heures
© LUDOVIC MARIN / AFP
© LUDOVIC MARIN / AFP
En colère

Maires de France : André Laignel émet des doutes sur la "crédibilité de la parole publique" de Macron

Publié le 30 novembre 2017
"Une fois de plus, l'État supprime en douce certaines de nos ressources", fustige le vice-président de l'AMF.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Une fois de plus, l'État supprime en douce certaines de nos ressources", fustige le vice-président de l'AMF.

Une semaine seulement après le discours d'Emmanuel Macron au 100e congrès de l'AMF, André Laignel, premier vice-président de l'AMF et président du comité des finances locales, ne décolère pas. Alors qu'Emmanuel Macron a assuré aux maires "qu'aucune décision impactant les collectivités ne serait prise sans concertation en amont", le numéro 2 de l'AMF a découvert des annulations de crédits en faveur des communes rurales. "La raison de la colère se trouve dans un décret d'avance examiné par la commission des finances de l'Assemblée nationale, cette semaine, annonçant l'annulation de 48 millions d'euros de crédits pour la dotation de soutien à l'investissement", précise Le Figaro.

"Une fois de plus un mauvais coup aux finances locales"

"Une fois de plus, l'État supprime en douce certaines de nos ressources. Cela questionne directement la crédibilité de la parole publique et la considération de cette majorité pour les territoires", fustige-t-il dans un communiqué. Et quand André Laignel parle de "parole publique", il pense surtout à celle du président de la République. Le maire d'Issoudun (Centre-Val -de-Loire) exprime donc sa "stupeur" et dénonce "une fois de plus un mauvais coup aux finances locales".

Il affirme que l'argument, selon lequel ce décret aurait été prévu au motif d'une "sous-consommation" des crédits, ne tient pas. Selon lui, il serait même "fallacieux". Même si le texte n'a pas encore été adopté, il le voit d'un mauvais œil et estime qu'il s'agit d'une une nouvelle attaque après le gel des dotations. "L'adoption de ce décret serait un nouveau pied-de-nez aux élus locaux", martèle-t-il. "La mécanique continue imperturbable".

"Je ferai tout pour que notre association ne se divise pas"

En outre, les maires n'auraient pas été convaincu par la prestation du chef de l'État. "À tel point qu'au sein des maires de France, un débat existe sur leur participation à la prochaine conférence nationale des territoires le 14 décembre", affirme Le Figaro. Il s'agirait donc d'un nouvel acte de défiance à l'égard de l'exécutif. "Au-delà de la question de notre participation ou pas à la CNT, nous devons savoir pourquoi nous irions. On ne peut pas y aller simplement pour afficher notre présence. Nous devons poser des conditions revendicatrices très fermes", indique le vice-président de l'AMF.

Certains de l'association pensent même que le gouvernement essaye de créer des "divisions" dans l'espoir d'imposer ses choix. "Je ferai tout pour que notre association ne se divise pas mais je ne le ferais pas à n'importe quel prix", prévient André Laignel, qui entend porter la voix des maires en colère. 

Vu sur : Lu sur Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

07.

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

06.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 01/12/2017 - 22:30
Finaces locales
Djib a bien raison. Mais tant qu'on n'aura pas limité le pouvoir de nuisance des maires par la loi ça continuera. Et ce n'est pas Macron qui va le faire.
kelenborn
- 01/12/2017 - 16:42
Djib
mille fois d'accord!!! Il faut les sevrer!
Djib
- 01/12/2017 - 15:55
Les plus mauvais "coups aux finances locales"
ont été portés par les élus locaux: embauches surnuméraires de fonctionnaires, vacataires, chargés de mission, dont beaucoup recrutés chez les proches et les copains, absentéisme, clientélisme, logements sociaux attribués sur des critères ethniques ou politiques, augmentation vertigineuse des taxes d'habitation et foncière, accords donnés aux promoteurs pour construire des centres commerciaux en surnombre qui enlaidissent les accès de villes et désertifient les centres, édification à grand frais de "palais de la région", de centres "culturels et sportifs", de "musées de la constipation" ou de "l'histoire des maladies vénériennes" ... Dernière trouvaille d'une tête à claques ceint de son écharpe bleu blanc rouge: taxer les cellules commerciales inoccupées dans le centre ville dont il a tué la fréquentation.