En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© XAVIER LEOTY / AFP
Confidences

Charlie Hebdo : Mathieu Madénian évoque "la menace la plus flippante de sa vie"

Publié le 23 novembre 2017
L'humoriste, chroniqueur du journal satirique, assure recevoir de nombreux messages "menaçant [son] intégrité physique" et s'en prend à Edwy Plenel, le directeur de Mediapart.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'humoriste, chroniqueur du journal satirique, assure recevoir de nombreux messages "menaçant [son] intégrité physique" et s'en prend à Edwy Plenel, le directeur de Mediapart.

Cette semaine dans les colonnes de Charlie Hebdo, Mathieu Madénian, qui écrit chaque semaine une "carte postale" pour le journal satirique, revient sur les propos du patron de Mediapart qui évoquait, la semaine dernière, une guerre du journal "contre les musulmans". "J'ai appris avec étonnement que j'étais en guerre contre les musulmans", écrit l'humoriste au début de sa carte postale, intitulée "Salut, mon Charlie !". Et d'ajouter : "Pour être franc, je ne me suis pas tout de suite rendu compte de la gravité de cette phrase".  Plus loin, il affirme avoir reçu de nombreux messages "menaçant [son] intégrité physique". "Ces lettres de menace, ce n'est pas Edwy qui les a écrites lui-même. Non, lui, il a juste 'collé' les timbres...", indique l'humoriste, qui aurait dû être présent dans les locaux de l'hebdomadaire le 7 janvier 2015 lors de l'attentat perpétré par les frères Kouachi. "Là, Edwy Plenel a fait fort", ajoute-t-il.

"Si tu continues à écrire dans Charlie Hebdo, c'est moi qui vais te tuer"

Pour expliquer la gravité de la situation, il donne divers exemples, tous introduits par la phrase : "Tu sais comment je l'ai su?". "J'ai reçu la menace de mort la plus flippante de toute ma vie", déclare-t-il, avant de préciser que cette menace provenait de…sa "propre mère". "'Mathieu, si tu continues à écrire dans Charlie Hebdo, c'est moi qui vais te tuer'", aurait-elle lancé, selon ses dires. Le deuxième exemple concerne sa récente tournée. "Quand tu joues dans un petit village près du Puy-en-Velay et que tu te retrouves dans ta loge avec la BAC, la gendarmerie, le GIGN, l'armée de l'air, la BRI [...], là, tu te dis: 'Aïe, il a dû se passer un truc!'".

>>> À lire aussi : Charlie Hebdo, Plenel, Valls et les autres… : pourquoi il est urgent de mettre fin à l’hystérie du débat tout en ne cédant rien sur le fond

In fine, Mathieu Madénian parle de Paul, un garçon atteint d'une grave maladie qu'il avait évoqué dans le dernier numéro de Charlie Hebdo. "Le petit Paul [...] m'a envoyé un SMS : 'Salut, Mathieu, apparemment tu risques de mourir avant moi...'", explique-t-il. L'humoriste conclut sa chronique en s'adressant au directeur de Mediapart : "Monsieur Plenel, j'ai écrit un livre intitulé Allez tous vous faire enculer. Je galérais un peu pour écrire le tome II. Grâce à vous, c'est bon, j'ai trouvé l'inspiration. Merci".

Vu sur : Lu sur L'Express
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

04.

L'arrivée du Pape François et la fin d'une Eglise dogmatique

05.

Pourquoi l’euro pourrait bien être le prochain dommage collatéral de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis

06.

Qui a dit « j’ai une intolérance aux homards, je n’aime pas le caviar, le champagne me donne mal à la tête » ?

07.

Yémen, la situation évolue discrètement cet été à l'abri des regards des vacanciers

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

04.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

05.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

06.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

01.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

02.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

03.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

04.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

05.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

06.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
tubixray
- 24/11/2017 - 08:59
Pleynel un collabo parmi tant d'autres
Que c'est bon de lutter contre une prétendue islamophobie quand on est de "gôche" .... L'islam est une religion à ne pas confondre avec l'islamisme qui impose les préceptes de l'islam avant tout et qui doit être combattu fermement .... Parlons alors d'islamismophobie ....
vangog
- 23/11/2017 - 20:30
La gauche bobo s’étripe...
un peu comme avant la chute du mur de la honte socialiste...un délice pour les gourmets patriotes!
Borgowrio
- 23/11/2017 - 17:27
Arroseur arrosé , comme c'est bon
Cet islamo -compatible ( de talent ) s'aperçoit avec effroi que ses amis sont bêtes et méchants .... Et qu'en plus ils risquent de passer à l'acte . De quoi changer sensiblement sa perception de la chose musulmane