En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
© LOIC VENANCE / AFP
Coulisses politiques
"Ceux qui foutent le bordel" : Edouard Philippe ironise sur les propos d’Emmanuel Macron
Publié le 09 octobre 2017
Sur Europe 1, le Premier ministre est revenu sur les propos polémiques du chef de l’Etat.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sur Europe 1, le Premier ministre est revenu sur les propos polémiques du chef de l’Etat.

"Je trouve un peu surprenant qu'on y consacre autant de temps et de commentaires" déclarations d'Emmanuel Macron sur le "bordel", a réagi le Premier ministre, Edouard Philippe, sur Europe 1 ce lundi 9 octobre. "Le président de la République s'exprime avec une grande clarté et souvent avec un registre de vocabulaire qui a pu le placer sous le feu de la critique quand on considérait ses formulations trop intellectuelles".

"Il se trouve que par ailleurs il lui arrive, comme il m'arrive, comme il vous arrive sans doute... vous vous laissez aller, vous dites quelque chose qui relève de l'ordre du gros mot", a-t-il ajouté. "En général quand ça m'arrive, ma fille, qui a sept ans, me dit que je ne devrais pas le faire", a conclu le chef du gouvernement.

Vu sur : Lu sur Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
02.
Ce que le projet de loi Dussopt sur la fonction publique indique des renoncements d’Emmanuel Macron
03.
Un président étranger à son peuple mais aussi de plus en plus étranger à la communauté internationale
04.
Ces inquiétants progrès de l’idéologie décoloniale en France
05.
14 tonnes d’aide humanitaire française pour le Venezuela confisquées à Caracas par la Garde nationale
06.
Une mystérieuse créature sème la panique dans un parc chinois
07.
A 100 jours des élections européennes, un rapport révèle ce que pensent les Français de l'Europe
01.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
02.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
03.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
04.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
05.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
06.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
03.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
04.
Flambée d’antisémitisme et de violences politiques : ces erreurs politiques et macroéconomiques à ne pas reproduire pour enrayer la crise
05.
Derrière les faits divers dans les Ehpad, la maltraitance que l’ensemble de la société française inflige à ses vieux
06.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 09/10/2017 - 23:49
Mais bordel de merde, c'est le Président de la France!
et puis, lorsque la faschosphère gauchiste s'émouvait des mots un peu vulgaires de Présidents précédents, ni la fille de Philippe, ni Philippe, ni Macron-Rothschild ne prenaient leur défense...faux-culs, va!