En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
© Reuters
Bateau migrants Atlantico.fr
Itinéraire bis
Migrants : la route depuis la Libye s'efface au profit de celle partant de Tunisie
Publié le 06 octobre 2017
Le Point raconte comment des milliers de Tunisiens arrivent depuis deux mois sur les côtes siciliennes.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Point raconte comment des milliers de Tunisiens arrivent depuis deux mois sur les côtes siciliennes.

Les routes changent mais la problématique reste la même. Comme le signale le Point dans un reportage, les autorités italiennes sont confrontées à des arrivées de plus en plus importantes de migrants en Sicile. Si les voyages depuis la Libye semblent se tarir, une nouvelle route s'est imposée depuis plusieurs mois, en provenance de la Tunisie. "Au cours des deux derniers mois, les autorités ont recensé 4 000 arrivées sur les côtes de la Sicile" souligne le journal. Tunis s'est bien engagé au retour forcé de 30 migrants illégaux par semaine, le chiffre semble bien par rapport au nombre d'arrivées.

Surtout, cette nouvelle route inquiète les autorités italiennes."Il est évident que les nouveaux arrivants ne fuient pas tous la guerre et la misère et qu'il y a parmi eux de nombreux délinquants" s'inquiète le maire de Lampeduza. Plus inquiétant, la Tunisie a fourni un quota impressionnant de combattants djiadistes ces dernières années. Plus de 6000 sont partis dans la zone irako-syrienne.

 

Vu sur : Lu sur Le Point
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Tunisie, migrants, Italie
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Projet de réforme des retraites : règle d’or et cagnotte, les deux points qui risquent de mettre le feu aux poudres
02.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
03.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
04.
Ces lourdes erreurs politiques qui fragilisent la lutte contre l’antisémitisme
05.
Agression d’Alain Finkielkraut : dans la convergence des “rouges-bruns” au sein des Gilets jaunes, le rouge tend à dominer le brun
06.
A 100 jours des élections européennes, un rapport révèle ce que pensent les Français de l'Europe
07.
Tensions américano-allemandes : pourquoi la vision géopolitique de l’Europe exprimée par Angela Merkel n’est plus à jour
01.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
02.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
03.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
04.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
05.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
06.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
03.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
04.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
05.
Flambée d’antisémitisme et de violences politiques : ces erreurs politiques et macroéconomiques à ne pas reproduire pour enrayer la crise
06.
Derrière les faits divers dans les Ehpad, la maltraitance que l’ensemble de la société française inflige à ses vieux
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 07/10/2017 - 16:10
Le problème de l'immigration de masse!
Et non pas la "problématique de l'immigration"????...Ne recopiez pas bêtement la mauvaise novlangue gauchiste qui tente de faire des usines à gaz de problèmes simples à résoudre! L'immigration de masse est voulue par l'UE pour exploser les Nations de l'intérieur. Avec la Catalogne, les apprenti-sorciers europeistes se rendent enfin compte des limites de leur manipulation de masse. Le problème, c'est l'UE et son immigration de masse...et ça n'a rien d'une "problématique"...simple à résoudre: il suffit de dire "stop!"
Stargate53
- 06/10/2017 - 14:58
cela étonne qui ?
Rien n'est fait pour stopper ces venues non désirées ni souhaitables par ceux qui nous dirigent. Nos pays d'Europe sont des passoires pour clandestins ! La complaisance vis à vis de cette situation, qui ne va pas s'arrêter, est la raison de son expansion ! il faut croire que le grand renouvellement de nos populations occidentales par des gens de culture musulmanes fait partie des objectifs de notre gouvernements car il n'y a pas d'annonces de mesures efficaces pour stopper cette invasion organisée de longue date ! Les attentats qui se multiplient, le communautarisme est déstabilisant pour nos sociétés ouvertes, le renforcement du fait religieux islamiste s'accélère, mais ces dangers ne semblent pas inquiéter le président E Macron ni ses ministres et son parti LREM car ce sujet n'est pas traité à ce jour. Quelques blablateries, OUI ! mais des solutions précises : rien à l'horizon ! Quand la tête de l'état est complice, il est difficile pour le pays de s'en sortir face à ce type de situation grave d'immigration illégale ! Il faut que cela cesse !