© Benjamin CREMEL / AFP
Ambition

"Les Patriotes" devient une formation politique

Publié le 29 septembre 2017
Florian Philippot l'a annoncé sur LCI.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Florian Philippot l'a annoncé sur LCI.

Le divorce entre Florian Philippot et le Front national semble consommé. Pire, c'est désormais officiellement une rivalité politique puisque "Les Patriotes" est maintenant une formation politique. "Juridiquement un parti, mais ça n'est pas un parti parce que nous ne voulons pas justement faire comme les partis traditionnels, très hiérarchiques, où tout part d'en haut", a-t-il commenté sur LCI. "Il y a les Marcheurs, il y a les Insoumis et il y a maintenant les Patriotes."

Florian Philippot a par ailleurs souligné qu'il rencontrera "rapidement" Nicolas Dupont-Aignan mais que ce dernier ne fera pas partie des "Patriotes." Et il ne cache pas son ambition, expliquant vouloir réunir "les meilleurs de droite et de gauche, parce qu'on n'est pas sectaires (...), pour arriver au pouvoir".  

Vu sur : Lu sur LCI
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

02.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

03.

Au Yémen, les Emirats Arabes Unis défendent leurs intérêts... au détriment des Saoudiens

04.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

05.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

06.

Pourquoi l’euro pourrait bien être le prochain dommage collatéral de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis

07.

Yémen, la situation évolue discrètement cet été à l'abri des regards des vacanciers

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

04.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

01.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

05.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
CasCochyme
- 29/09/2017 - 18:36
Nom ringard
Je me considère comme patriote, mais je suis également certain que beaucoup de choses utiles et incontournables ne peuvent plus se faire dorénavant que dans le cadre d'une certaine Europe des nations (comme Philippot le dit parfois, effectivement, mais sans aller jusqu'au bout de cette logique semble-t-il). Néanmoins, et oreilles en plus, je ne peux m'empêcher de penser que c'est une dénomination ringarde, tout autant que Les Républicains en fait.
Quant à En Marche, ce n'est guère mieux, on peut vite lire En Marche arrière ou En Marché. Sans même parler des Zinzins soumis... Quest-ce qui reste de significatif au niveau sémantique? Les Verts (les anciens, canal historique) et les futurs Verts (les nouveaux, canal salafiste). Tout un programme.
Jardinier
- 29/09/2017 - 18:18
Tres bien.
.
TADD
- 29/09/2017 - 11:08
au
aux