En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Capture d'écran Youtube
Toujours vivant

L'Etat islamique publie un enregistrement supposé d'Abou Bakr al-Baghdadi

Publié le 29 septembre 2017
La mort du leader du groupe terroriste a été annoncée à plusieurs reprises ces derniers mois.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La mort du leader du groupe terroriste a été annoncée à plusieurs reprises ces derniers mois.

Son dernier message remontait à novembre 2016. L'Etat islamique a diffusé un enregistrement sonore  de 46 minutes, attribué à Abou Bakr al-Baghdadi, le fondateur et leader charismatique de l'Etat islamique. Il appelle les combattants à "résister" malgré les reculs du groupe djihadiste en Irak et en Syrie. "Les chefs de l[l'EI] et ses soldats se sont rendu compte que, pour obtenir la grâce de Dieu et la victoire, il faut faire preuve de patience et résister face aux infidèles quelles que soient leurs alliances" explique, selon une retranscription de France 24.

S'il s'en prend évidement aux nations occidentales, Etats-Unis en tête, ses cibles sont avant tous les pays de la région : La Turquie, l'Arabie saoudite ou encore les rebelles syriens.

Baghdadi fait l'éloge des jihadistes de l'#EI à #Mossoul malgré la puissance de feu et les armes utilisées par la coalition

— Wassim Nasr (@SimNasr) 28 septembre 2017

Les Etats-Unis procèdent à une vérification de l'authenticité de l'auteur du message, bien que la piste al-Baghdadi soit la plus probable. Le chef terroriste a pourtant été maintes fois annoncé mort. En juin dernier, la Russie estimait l'avoir probablement tué dans un bombardement aérien.

Vu sur : Lu sur France24
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

Pourquoi l’euro pourrait bien être le prochain dommage collatéral de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis

04.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition Stéphane Gayet

05.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

06.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

07.

L'arrivée du Pape François et la fin d'une Eglise dogmatique

01.

Carole Middleton : les Anglais adorent la détester

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

04.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

05.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

06.

Comment se fait-il qu'un pays aussi beau que la Pologne ait un gouvernement de m... ?

01.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

05.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires