En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© Capture d'écran Dailymotion
Tout azimut
Edouard Philippe détaille ses prochains chantiers : formation professionnelle et assurance chômage
Publié le 03 septembre 2017
Dans le JDD, le Premier ministre estime qu'il faut "attaquer le chômage sous tous les angles".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans le JDD, le Premier ministre estime qu'il faut "attaquer le chômage sous tous les angles".

Après avoir présenté jeudi les ordonnances réformant le Code du travail, Edouard Philippe détaille dans le JDD ses projets pour l'avenir. Car pour lui, si les ordonnances préfigurent une "transformation en profondeur du droit du travail", elles ne seront pas suffisantes pour enrayer le chômage : "Ceux qui pensent qu’on peut faire reculer le chômage en mettant en oeuvre simplement une politique, sur un front unique, se trompent. Il faut une action globale. Attaquer le chômage sous tous les angles", estime-t-il. 

Le gouvernement a présenté jeudi 36 mesures réparties dans cinq ordonnances pour lutter contre le chômage de masse, un dispositif fraîchement accueilli par les syndicats, même si le Premier ministre se félicite de leur acceuil. Il déclare néanmoins : "notre réforme est indispensable, mais ce n’est pas un remède miracle : c’est l’un des instruments qui doivent contribuer à faire reculer le chômage. C’est un processus global. Nous n’en sommes qu’au début".

"Dès la fin de ce mois nous engagerons une concertation pour arriver à une transformation profonde de la formation et de l’apprentissage qui prendra forme au printemps prochain", annonce-t-il. Il se prononce également sur la réforme promise du régime d’assurance chômage et pointe ses objectifs : "Elargir l’assurance chômage aux indépendants et aux démissionnaires, favoriser le retour à l’emploi le plus rapidement possible".

Et il prévient : "Soyons clairs : les résultats de cette politique ne seront pas immédiats – c’est bien pourquoi il faut se dépêcher de la mettre en oeuvre".

Vu sur : Lu dans Le JDD
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Public voit un nouvel homme dans la vie de Laeticia Hallyday; Angelina Jolie veut récupérer le sien; Brigitte Macron au chevet de l’AVC de Line Renaud; Ségolène Royal & François Hollande bientôt mamie-papy; Louis Sarkozy accouche d’une ligne de mocassins
02.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
03.
Le nouveau parti du Brexit de Nigel Farage prend la tête des sondages pour les Européennes au Royaume-Uni
04.
Quand Bret Easton Ellis atomise la “Génération Chochotte”
05.
La honte de l’empereur : loin du soleil d’Austerlitz, l’ombre infamante de la bataille de Toulouse
06.
Gilets Jaunes : des échauffourée avec la police, des voitures brûlées et des magasins pillés
07.
Barbara Lefebvre : “Le patriotisme est intimement lié à la dimension militaire d’une nation”
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Ce que pèse vraiment le vote musulman dans la balance démocratique française
04.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 04/09/2017 - 01:14
20 à 30 % des salariés ne sont pas satisfaits
de leur emploi. Si leur démission leur permet d'accéder aux allocations chômage, le chômage gauchiste va exploser (encore un peu plus), et les entreprises française seront gravement déstabilisées. Car la jeunesse qui arrive est sous-formée, voire déformée par une éducation nationale-socialiste à la Bourdieu, sectaire et incompétente...ils ne compenseront pas des cadres et salariés compétents qui profiteront de l'effet d'aubaine Macron-Rorhschild.
vauban
- 03/09/2017 - 17:40
En fait-il
Annonce l absence de baisse du chômage
La loi travail est u écran de fumée pour les,gogos,entrepreneurs qui ont cru en micron
Aucun effet à attendre à court moyen ou long terme
De l'agitation politicosyndicalomediatique qui ne débouchera,sur rien
MAILLY l'a compris avant les gogos médiatiques notamment les,journaleux d'atlantico formatés IEP
Poussard Gérard
- 03/09/2017 - 16:48
une aberration si le nazillon
Decide de confisquer aux organisations syndicales leurs prérogatives quant au chomage, sil decide que l'état doit traiter la distribution des allocations pour nous rendre dépendants et sil decide que tout le monde a droit aux aides alors que ce ne seront pas des cotisants. .Ainsi, la dette va augmenter davantage ...Grave...
Les pêcheurs manquent de main doeuvre alors que les demandeurs d'emploi preferent toucher le chômage ou le Rsa...Grave...