En direct
Best of
Best of du 16 au 23 mars 2019
En direct
© Reuters
Sarkozy flou photo LA Baule septembre 2016
Retraité actif
Quand Nicolas Sarkozy donne des conseils officiels à Emmanuel Macron...et officieux à ses ministres de droite
Publié le 30 août 2017
D'après "Le Parisien", même en retrait de la vie politique, l'ancien chef de l'Etat resterait très actif.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
D'après "Le Parisien", même en retrait de la vie politique, l'ancien chef de l'Etat resterait très actif.

Il y a peu, Nicolas Sarkozy annonçait qu'il quittait la politique car on y "gagnait trop peu d'argent". Le choix du portefeuille mais pas du cœur visiblement. Car même en retrait, l'ancien chef de l'Etat ne peut s'empêcher de cultiver ses amitiés politiques. D'après Le Parisien, "Sarko" parlerait à plusieurs ministres "de droite " du gouvernement d'Emmanuel Macron,

Le quotidien évoque notamment des échanges téléphoniques avec Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des comptes publics, visé par une procédure d'exclusion des Républicains; mais aussi le secrétaire d'État à la Transition écologique, Sébastien Lecornu, qu'il a récemment rencontré. "Quand on a la chance, comme moi, d'être ministre à seulement 31 ans, et de surcroît de partager une amitié avec Nicolas Sarkozy, évidemment qu'on écoute ses conseils" a confié ce dernier au Parisien.

Et quand on s'adresse aux ministres, pourquoi ne pas communiquer avec le Premier d'entre eux ? Nicolas Sarkozy s'entretiendrait également au téléphone avec Edouard Philippe, chef du gouvernement, et ancien très proche d'Alain Juppé. Le Parisien rapporte également que l'ex-président devrait rencontrer Bruno Le Maire, patron de Bercy.

En sus de ces conversations, Nicolas Sarkozy a accordé une interview à Emile, le magazine de Science-Po. Il a livré ses réflexions sur ce que devait faire Emmanuel Macron. "Tout d'abord, le président français doit être un grand Européen. Il faut proposer un nouveau traité. C'est vraiment très important. Ensuite, le calendrier du président de la République est simple : c'est tout de suite ! Tout ce que vous ne faites pas en juillet, vous ne le ferez pas en septembre, et tout ce que vous ne faites pas en septembre, vous ne le ferez pas en décembre. Voilà pourquoi le calendrier n'attend pas. C'est notamment vrai pour la baisse des impôts",  affirme l'ancien président de la République

"Troisièmement, la question de la réforme de la justice. La justice est un pouvoir indépendant. Enfin, les destins de l'Europe et de l'Afrique sont liés. L'Afrique va passer d'un milliard d'habitants à 2,3 milliards d'habitants d'ici à 30 ans. Comment maîtrise-t-on les flux migratoires ? C'est aussi une question importante pour l'avenir", 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Vladimir Poutine est censé quitter le pouvoir en 2024. Certains au Kremlin envisageraient un autre scénario
03.
Souhait de “sagesse” pour la septuagénaire blessée à Nice : ces dangers que le monopole de la raison que s’arroge Emmanuel Macron fait courir à la stabilité de la démocratie française (même lorsqu’il a effectivement raison...)
04.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
05.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
06.
De crypto-macroniste à Paris à orbaniste à Budapest, où va le Nicolas Sarkozy d’aujourd’hui ?
07.
Ce gouffre spectaculaire qui sépare le vocabulaire de la France du front anti-Macron de celle qui le soutient
01.
Ne me dis pas qui tu es mais ce que tu fais
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
04.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
05.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
06.
Henri Guaino : « L’Union Européenne attise désormais les violences et les pulsions mauvaises qu’elle prétendait guérir à jamais »
01.
Souhait de “sagesse” pour la septuagénaire blessée à Nice : ces dangers que le monopole de la raison que s’arroge Emmanuel Macron fait courir à la stabilité de la démocratie française (même lorsqu’il a effectivement raison...)
02.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
03.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
04.
Violence inexcusable MAIS aspiration à la justice sociale : la double nature de la contestation des Gilets jaunes dont aucun parti ne parvient à tirer une synthèse convaincante
05.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
06.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 30/08/2017 - 22:09
Conseils
Les gars si vous ne voulez pas être réélu, suivez mes conseils. Il devrait fonder un club avec Hollande, et même Giscard.
pierre de robion
- 30/08/2017 - 14:26
Les conseilleurs......
Et voilà une foule de bonnes questions auxquelles il est bien en peine d'apporter de bonnes réponses
Blablabla, comme tous ses congénères c'est tout ce qu'il sait faire!
clint
- 30/08/2017 - 13:13
Merci à N. Sarkozy de prendre une telle hauteur
Et je suis sûr qu'il sait être de bon conseil !