En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© MARTIN BUREAU / AFP
Brute

"Yes, la meuf est dead" : le SMS polémique de Sibeth Ndiaye après la mort de Simone Veil

Publié le 02 août 2017
La controversée conseillère en communication d'Emmanuel Macron est épinglée dans le Canard Enchainé.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La controversée conseillère en communication d'Emmanuel Macron est épinglée dans le Canard Enchainé.

Apparemment, ses méthodes semblent lasser. Bien connue des rédactions pour ses appels tendus envers les journalistes, Sibeth Ndiaye a largement participé à l'élection d'Emmanuel Macron à la présidentielle. Sans surprise, elle poursuit désormais son travail auprès de lui à l'Élysée. Mais un petit SMS, révélé par le Canard Enchainé, semble avoir mis le feu aux poudres. Alors qu'un journaliste lui demandait la confirmation du décès de Simone Veil, Sibeth Ndiaye aurait alors répondu laconiquement "Yes, la meuf est dead."

De quoi faire râler les conseillers proches du chef d'Etat. "Elle a pris l’habitude d’appeler les rédactions pour commenter les articles, mais la campagne est terminée, une nouvelle ère commence, c’est fini la bande de potes qui dégomme tout ce qui bouge", explique l'un d'entre eux au Canard Enchainé. Le journal souligne que l'Élysée chercher désormais à "muscler sa com’, bref mettre Sibeth Ndiaye sous tutelle."

Interrogée par LCI, Sibeth Ndiaye dément : "Le SMS est totalement faux" assure-t-elle, sans ajouter davantage de commentaires.

Vu sur : Lu sur LCI
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (41)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Liberdom
- 04/08/2017 - 14:34
La connerie n'a pas de couleur
Eh non.
burgrivet
- 04/08/2017 - 08:37
quand on parle avant d'avoir pensé
Voilà ce qui arrive quand on parle avant d'avoir pensé ! On devient" la cible d'une déferlante de commentaires haineux et xénophobes."; parce que les méchants, bien sûr, c'est ceux qui s'indignent des propos bêtes et méchants des deux dames Alors qu'arrivées aux postes qu'elles occupent elles ont bénéficié de complaisances et de discrimination positive. Mais oui ! d'autres plus intellectuels et plus modérés assumeraient les mêmes fonctions plus intelligemment.
Dont actes attendus !
Beredan
- 03/08/2017 - 23:45
Faut s'adapter , Bwana !
On quitte l''ambiance feutrée de l'Elysée pour le décor crâne et malsain de " Coup de torchon" ......