En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
© Reuters
Bruno Le Maire portrait Les Républicains Atlantico.fr
Mot d'ordre
Bruno Le Maire : "Il faut réduire les dépenses publiques, c'est une question de souveraineté nationale"
Publié le 26 juin 2017
Le ministre de l'Économie était l'invité du journal de 20 heures de TF1 lundi soir.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le ministre de l'Économie était l'invité du journal de 20 heures de TF1 lundi soir.

Sur le plateau du JT de 20 heures de TF1, Bruno Le Maire a de nouveau évoqué la dépense publique ce lundi soir, dès le début de son intervention : " À chaque fois on parle des déficits car depuis 20, 30 ans, la France est droguée aux dépenses publiques. Il faut réduire les dépenses publiques, c'est une question de souveraineté nationale, de liberté pour les Français. Nous ferons des propositions avec le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin, pour faire des économies et respecter nos engagements européens", a-t-il tout d'abord assuré. 

"Nous pouvons faire bouger les lignes" au niveau européen, notamment en changeant la directive des travailleurs détachés, a poursuivi le ministre de l'Économie, qui estime que la France doit pour cela "retrouver sa crédibilité" et donc "respecter ses engagements européens".

>>>> À lire aussi : Le gouvernement pourra-t-il assainir les dépenses publiques maintenant que la réduction du nombre de fonctionnaires ne semble plus au programme ?

Quant à l'augmentation de la CSG, financée en partie par les retraites, Bruno le Maire dit avoir "conscience de l'effort demandé aux retraités".

"Ceux qui ont une pension de retraite faible, sous les 1200 euros pour une personne seule et 1800 pour un couple, ne seront pas concernés par l'augmentation de la CSG. Mais je leur demande quel modèle ils veulent pour la société. Je leur dis 'Êtes-vous prêts à faire des efforts pour qu'à la fin du mois tout le monde puisse avoir un complément de revenu'", a-t-il ajouté.

Le ministre a enfin évoqué l'alignement de la taxation du diesel et de l'essence : "Nous le ferons progressivement. Cela doit se faire sur le quinquennat (…) On ne le fait pas pour remplir les poches de l'État mais tout simplement parce que le diesel émet des particules dangereuses pour notre santé et celle de nos enfants. Mais aucune hausse brutale sur le diesel. Une hausse progressive, juste, qui ne prendra personne de court".

Vu sur : Vu sur TF1
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
02.
Ce que le projet de loi Dussopt sur la fonction publique indique des renoncements d’Emmanuel Macron
03.
Charlotte Casiraghi &Gad Elmaleh n’ont pas la même (idée de l’)éducation, Meghan Markle &son père non plus; Laeticia H. se dé-esseule avec un Top chef, Karine Ferri &Yoann Gourcuff se marient en vivant chacun seul; Jennifer Aniston : ses 50 ans avec Brad
04.
Fake news indétectables : GPT2, le programme développé par l’équipe d’intelligence artificielle d’Elon Musk auquel ses concepteurs préfèrent renoncer tant il leur fait peur
05.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
06.
Ces inquiétants progrès de l’idéologie décoloniale en France
07.
Un président étranger à son peuple mais aussi de plus en plus étranger à la communauté internationale
01.
Christine Lagarde, la directrice du FMI, prévient d’un risque grave de tempête mondiale mais personne ne semble l’entendre
02.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
03.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
04.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
05.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
06.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
03.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
04.
Derrière le complotisme, l’énorme échec de 50 ans d’égalitarisme et de progressisme à marche forcée impulsés par l’Education nationale comme par la culture dominante
05.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
06.
Flambée d’antisémitisme et de violences politiques : ces erreurs politiques et macroéconomiques à ne pas reproduire pour enrayer la crise
Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
moneo
- 27/06/2017 - 17:01
il faut baisser la dépense publique?
Depuis Barre on entend cela ;ça serait bien qu'il nous dise ou et comment ... Nous dire on va augmenter la CSG ( c'est pas une économie c'est une augmentation)

S'en prendre en priorité au vieux c'est juste du racisme anti vieux ;il parait que la situation actuelle c'est de la faute des vieux et que les jeunes (en gros tout ceux qui ont moins de 45 ans) ont été victimes des "teynardiers" que furent leurs parents
En plus c'est dégueulasse parce que les vieux ils ne casseront rien dans la rue et le pouvoir ne recule que devant la casse..( ce ne sont pas les zadistes ou Bové qui diront le contraire)
Beredan
- 27/06/2017 - 16:43
Dans la bouche de ce guignol ....
Les mots les plus simples prennent une. Résonance particulière ...
BABOUCHENOIRE
- 27/06/2017 - 16:33
Comme il le dit "mon problème c'est mon intelligence" tout va
pour le mieux il prouve que maintenant il n'a plus de problème, il a su très rapidement s'adapter et s'accorder avec ses nouveaux amis.