En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
Ciao !

Frédéric Lefebvre a décidé de claquer la porte des Républicains

Publié le 08 juin 2017
"Je ne supportais plus que ces gens, un quarteron de généraux sectaires qui sont à la tête des Républicains, parlent en mon nom", a-t-il expliqué sur franceinfo.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Je ne supportais plus que ces gens, un quarteron de généraux sectaires qui sont à la tête des Républicains, parlent en mon nom", a-t-il expliqué sur franceinfo.

Ce 8 juin, Frédéric Lefebvre, le député sortant de la 1ère circonscription des Français de l'étranger, a annoncé sur franceinfo qu'il quittait le parti Les Républicains. "C'est une décision que j'ai mûrement réfléchie qui est à la fois douloureuse et libératrice", a-t-il déclaré, avant d’expliquer que sa décision est "devenue incontournable". "Je ne supportais plus que ces gens, un quarteron de généraux sectaires qui sont à la tête des Républicains, parlent en mon nom". "On a tenté de me museler, on m’a moqué, on m’a menacé dans ma famille politique, on a sorti des coupures de presse pour dire que j'étais un traître", a-t-il expliqué, annonçant qu'il avait voté pour Emmanuel Macron dès le premier tour de l'élection présidentielle.

"Menacé par Sarkozy dans la loge de Carla Bruni"

Celui qui fut porte-parole de l'UMP de 2008 et 2010 et secrétaire d'Etat au commerce de Nicolas Sarkozy de 2010 à 2012, a également dénoncé la droitisation de LR avec Sarkozy et la ligne Buisson. "En 2011, j'ai commencé à voir la pente sur laquelle Nicolas Sarkozy emmenait toute la droite". "On a vu d'ailleurs cette pente devenir de plus en plus glissante. On a vu les centristes se sentir de plus en plus mal à l'aise à l'intérieur des Républicains et je crois que c'est un moment de rupture idéologique que j'ai très clairement à ce moment-là avec Nicolas Sarkozy qui considère que c'est comme ça qu'on va gagner. (...) Nicolas Sarkozy, quand il a rencontré Buisson, il a cru qu'il avait la martingale", a-t-il déclaré.

En outre, il a affirmé avoir reçu des menaces après avoir voté le pacte de responsabilité de François Hollande. "Le tournant, ça a été mon vote pour le pacte de responsabilité où j'étais le seul député Les Républicains dans l'hémicycle avec tous les regards sur moi, avec des menaces qui m'ont été faites. Y compris par Nicolas Sarkozy lui-même. A Pasadena quand Carla était venue donner un concert et que dans la loge, j'ai subi ses menaces. Je ne vais pas rentrer dans le détail", a-t-il expliqué.  

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

02.

Si vous pensiez que la dette américaine détenue par la Chine met Washington à la merci de Pékin, ce graphique pourrait vous surprendre

03.

A ses ralliés, la République (En marche) pas reconnaissante

04.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

05.

Un Rugy de perdu, 10 populistes de retrouvés ? Quand les opérations mains propres ne produisent pas la vertu escomptée

06.

Quand Nelson Mandela rejoignait Johnny Clegg sur scène

07.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

05.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

04.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

05.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

06.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
VV1792
- 08/06/2017 - 21:14
Au moins connait-on les noms
Au moins connait-on les noms des traitres..On vous balaiera lorsque l' heure de la Reconquista aura sonne..
pepoucet
- 08/06/2017 - 19:19
problème
Comment peut-on quitter son parti au nom duquel on se présente, au milieu du processus électoral - alors qu'il n'est plus possible pour ledit parti de désigner un autre candidat. Quelle légèreté et mépris des électeurs ! C'est révélateur quant à l'éthique du personnage.
BABOUCHENOIRE
- 08/06/2017 - 19:09
Mr Lefebvre, quelle tristesse vous etes l'exemple même
du politicard sans foie ni âme, attendre des années pour quitter un parti, qui vous a fait petit marquis après avoir subi tant d'affronts, est le signe évident d'un manque de courage et de caractère. Faites vraiment autre chose hors de la vie publique, vous êtes indigne de représenter la France et vos compatriotes.