En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© BEN STANSALL / POOL / AFP
En mauvaise posture
Attentat de Londres : Theresa May au cœur de la polémique sur la sécurité
Publié le 05 juin 2017
La Première ministre britannique est accusée d'être à l'origine des réductions d'effectifs policiers ordonnées lorsqu'elle était ministre de l'Intérieur (2010-2016).
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La Première ministre britannique est accusée d'être à l'origine des réductions d'effectifs policiers ordonnées lorsqu'elle était ministre de l'Intérieur (2010-2016).

C'est la troisième fois en moins de trois mois que le Royaume-Uni est frappé par un attentat. Comme les deux précédentes attaques, le 22 mars à Londres et le 22 mai à Manchester, la nouvelle attaque de samedi soir, qui a fait sept morts à Londres, a été revendiquée par Daech dimanche 4 juin. Cet ultime acte terroriste pose un grand problème pour la Première ministre britannique Theresa May. A trois jours des législatives, l'opposition a demandé ce lundi sa démission. Le chef de l'opposition travailliste Jeremy Corbyn l'accuse d'être à l'origine des réductions d'effectifs policiers ordonnées lorsqu'elle était ministre de l'Intérieur (2010-2016).

Une baisse considérable des effectifs policiers

Pour ce faire, il s'est notamment appuyé sur des chiffres dévoilés par le journal The Times, qui a publié un graphique montrant l'évolution des réductions du nombre des policiers britanniques depuis 2009. Il s'avère qu'en sept ans, le nombre de policiers armés serait passé de 6 906 à 5 639 et le nombre d’officiers de police en Angleterre et au Pays de Galle aurait connu une baisse de 21 494 policiers (144 353 membres en 2009 contre 122 859 en 2016).

>>> À lire aussi : Attaque islamiste à Londres : que faire pour que le "ça suffit" de Theresa May soit effectivement suivi d'effets ? 

Interrogé sur ITV News pour savoir s'il soutenait les appels à la démission de Theresa May, Jeremy Corbyn a répondu : "oui, effectivement, parce qu'il y a eu des appels lancés par beaucoup de gens responsables qui sont très inquiets qu'elle ait été au ministère de l'Intérieur pendant tout ce temps et décidé ces réductions dans les effectifs policiers". "Nous avons une élection jeudi et c'est sans doute l'occasion de s'en occuper", a-t-il ajouté.

 

Vu sur : Lu sur Le Point
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cash investigation : poursuivi par Elise Lucet, un patron s'enfuit en courant
02.
Prime exceptionnelle de fin d’année : comment Emmanuel à Macron a (nettement) privilégié son électorat sans le vouloir
03.
Grand débat : ce vent de bêtise qui siffle sur nos têtes
04.
Iran-États-Unis : la tension est à son comble
05.
La Belle au bois dormant est un "conte sexiste" : supprimé dans certaines écoles!
06.
Et rien ne se passa comme prévu (par les progressistes)... : 2019 ou l’effondrement des promesses du monde de 1968
07.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
03.
La Belle au bois dormant est un "conte sexiste" : supprimé dans certaines écoles!
04.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
05.
Et rien ne se passa comme prévu (par les progressistes)... : 2019 ou l’effondrement des promesses du monde de 1968
06.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
01.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
04.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
05.
Brûler l’ENA ? Pour la reconstruire plus belle encore?
06.
Et rien ne se passa comme prévu (par les progressistes)... : 2019 ou l’effondrement des promesses du monde de 1968
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
J'accuse
- 05/06/2017 - 22:19
"Ultime" acte terroriste ?
Non, ce n'était évidemment et malheureusement pas l'ultime, seulement celui qui précède le suivant. Mais la querelle est politicienne: les policiers sont utiles dans la lutte contre la délinquance, pas contre le terrorisme.
vangog
- 05/06/2017 - 20:35
J. Corbyn a raison! Lorsqu'un pays est en guerre
et que les gauchistes immigrationnistes font rentrer un cheval de Troie rempli d'islamistes armés de haine de l'Occident jusqu'aux dents, alors il faut augmenter les moyens Policiers, et non les diminuer. Cette Thérèse May est-elle une bécasse du même acabit que la Moguerrini?...