En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

07.

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Cette nouvelle ère politique que vient s’ouvrir avec la marche contre l’islamophobie

ça vient d'être publié
pépites > International
Dictature
Ouïghours : Xi Jinping a donné l'ordre d'être "sans pitié"
il y a 9 heures 44 min
light > Culture
Discrimination
L'actrice Mo'Nique accuse Netflix de la sous-payer car elle est une femme noire
il y a 10 heures 33 min
pépite vidéo > Culture
Pour les fans de la famille royale
The Crown : la saison 3 est disponible sur Netflix
il y a 11 heures 18 min
pépites > France
Noyau dur
Acte 53 des Gilets jaunes : 28.000 manifestants selon la police, 40.000 selon les organisateurs
il y a 12 heures 45 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Inde veut aller explorer Vénus en 2023 ; Mars : les fluctuations de l’oxygène décontenancent la Nasa
il y a 13 heures 4 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : ce que la technologie pourrait apporter pour contenir les incendies géants
il y a 16 heures 29 min
décryptage > France
Un an déjà

Acte 53 des Gilets jaunes : statu quo en attendant décembre

il y a 17 heures 8 min
décryptage > International
Moderne... mais féroce

En Arabie Saoudite, « réforme » rime avec « répression »

il y a 17 heures 30 min
décryptage > France
Agriculture

Revenus désastreux des agriculteurs : et si les banques étaient juridiquement en partie responsables ?

il y a 17 heures 32 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Comment la momie de Ramsès II a bénéficié d'une "seconde jeunesse" grâce à une exposition organisée à Paris en 1976

il y a 17 heures 33 min
pépites > Europe
Désastre
Venise : un milliard d'euros de dégâts ; une troisième montée des eaux attendue
il y a 10 heures 8 min
pépites > Santé
Drame
Deux tiers des Français ont déjà renoncé à se faire soigner
il y a 10 heures 55 min
pépite vidéo > France
Casseurs
Acte 53 des Gilets jaunes : d'importants dégâts sur la place d'Italie à Paris
il y a 12 heures 11 min
pépites > Politique
Baisse
Popularité : Emmanuel Macron perd un point en novembre
il y a 12 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

SOS Europe en détresse ?

il y a 16 heures 11 min
décryptage > Santé
Danger

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

il y a 16 heures 57 min
décryptage > Politique
Sectarisme à tous les étages

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

il y a 17 heures 13 min
décryptage > Economie
Un but bien défini

La politique économique de Trump, une politique parfaitement prévisible

il y a 17 heures 31 min
décryptage > International
Automne chinois

Hong Kong ou l’illustration que la Révolution de velours tchèque ne serait plus possible 30 ans après ?

il y a 17 heures 32 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

il y a 17 heures 33 min
© MARTIN BUREAU / AFP
© MARTIN BUREAU / AFP
Regrets

François Fillon reconnaît avoir "fait une connerie" avec Sens commun

Publié le 20 mai 2017
"Je n'aurais pas dû leur donner autant de place dans ma campagne", affirme-t-il dans les colonnes du Parisien.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Je n'aurais pas dû leur donner autant de place dans ma campagne", affirme-t-il dans les colonnes du Parisien.

Depuis la victoire d'Emmanuel Macron au second tour de l'élection présidentielle, François Fillon est resté très discret. Le Parisien a toutefois réussi à obtenir quelques commentaires de l'ex-candidat des Républicains. Ce samedi 20 mai, le quotidien rapporte donc les propos de François Fillon. Ce dernier aurait admis, auprès d'un ancien ministre, quelques erreurs qu'il a commises pendant sa campagne présidentielle. Et c'est Sens commun, l’émanation politique de la Manif pour tous, que vise François Fillon.

"Par rapport à Sens commun, j’ai sûrement fait une connerie. Je n'aurais pas dû leur donner autant de place dans ma campagne", aurait affirmé l'ex-Premier ministre de Nicolas Sarkozy. Ce n'est pas la première fois que François Fillon regrette d'avoir trop "parlé" de cette organisation pendant sa campagne. En effet, une semaine avant le premier tour, il affirmait même qu'il nommerait des membres de Sens commun au gouvernement en cas de victoire. 

Un élu parisien cité par le journal déclare, lui, que François Fillon "a fait tout ce qu'il a pu". "Mais il [François Fillon, NDLR] reconnaît quelques erreurs, notamment de ne pas avoir envoyé assez de signaux vis-à-vis des classes populaires dans son programme", précise-t-il.  

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

07.

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Cette nouvelle ère politique que vient s’ouvrir avec la marche contre l’islamophobie

Commentaires (23)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
OP
- 22/05/2017 - 10:36
Quelle perte de temps
Dire que je me suis farcie le déplacement au Trocadéro pour le soutenir au lieu de rester tranquillement chez moi. Franchement, quelle manque de dignité et de classe. La pleutrerie n'est pas une qualité requise pour un chef d'Etat. Les Français ont donc eu raison de ne pas le qualifier pour le second tour, il ne le méritait pas.
lafronde
- 22/05/2017 - 09:37
Sens Commun est capable de fonder un parti conservateur
Si Les_Républicains se scindent entre progressistes ralliés avant ou après les Législatives, d'une part et conservateurs d'autre par, alors les conditions sont remplies pour l'émergence d'un puissant parti conservateur dans notre pays. Sens Commun réunit toutes les compétences intellectuelles et les volontés morales nécessaire à la réussite d'un tel projet. L'UMP n'était somme toute qu'un cartel électoral. Elle aurait pu s'affirmer au Centre par le Libéralisme, ce que Chirac a refusé, et où Sarkozy a hésité. L'UMP aurait pu aussi s'affirmer sur le terrain identitaire pour reconquérir les trois quart d'e l'électorat FN. L'UMP n'a affirmé ni la Liberté, ni l'identité, et les gouvernement UMP ont laissé des progressistes aux commandes de tout l'audiovisuel. C'est cette Presse partisane, formant un oligopole audiovisuel sélectionné par le CSA, qui a fait et défait les réputations des candidats et donc l'élection à la place du Peuple. Celui-ci a été privé sous la présidence hollandesque, d'une bonne partie de ses libertés publiques (ce que le partisan du pouvoir contesteront). L'Art.34 de notre Constitution ne nous a pas été garanti : liberté, pluralisme et indépendance des medias.
Frangipanier123Tours
- 21/05/2017 - 16:51
Je savais FF borderline sur le plan éthique ...
... mais je ne le connaissais pas ignorant de la cartographie politico-électorale et ingrat à ce point:
Mon pote !
1/ Si Sens Commun dont je suis proche sans être membre n'était pas venu te ramasser à la p'tite cuiller le 5 mars au Troca, c'est l'islamophile lèche-babouche Ali Shakib Le Bordelais qui trônerait à l'Elysée aujourd'hui
2/ Si, perdant tout "sens commun", tu n'avais pas suggéré à tes électeurs de voter Macrouille le 23 avril à 20h05, tu aurais encore (un peu de) la considération des militants qui se sont cassé le Q pendant des semaines et des semaines pour te garder la tête hors de l'eau ...
Alors, Fillon ? Jamais plus ...