En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© MIGUEL MEDINA / AFP
Laurent Wauquiez Les Républicains Atlantico.fr
Auvergne-Rhône-Alpes

Laurent Wauquiez renonce à un nouveau mandat de député

Publié le 19 mai 2017
Il préfère la région. Laurent Wauquiez a décidé de ne pas se représenter aux élections législatives pour rester à la présidence de la région Auvergne-Rhône-Alpes.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il préfère la région. Laurent Wauquiez a décidé de ne pas se représenter aux élections législatives pour rester à la présidence de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Laurent Wauquiez ne se présentera pas aux élections législatives de juin. Il ne retrouvera donc pas sa place sur les bancs de l'Assemblée Nationale pour conserver son statut de président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, rapporte le journal Le Figaro.

«Lors de la campagne des élections régionales, j'ai indiqué que si j'étais élu, je resterais président de la région. Le respect de la parole donnée est sacré. Il est le ciment de la parole politique. Je suis convaincu que c’est par le terrain, ici dans ma Région, plus que par l’action parlementaire à Paris, que nous changerons les choses», explique celui qui affiche 13 ans de députation sur son compte twitter.

Pour lui succéder, le candidat décide quand même d'apporter tout son soutien et d'être le suppléant de Isabelle Valentin, conseillère régionale, qui elle, vise le palais Bourbon.

Enfin, toujours selon Le Figaro, Laurent Wauquiez a écorché les deux nouveaux ministres Bruno Le Maire et Gérald Darmanin en ajoutant : " A un moment où les lumières des palais ministériels aveuglent les élus de peu de convictions, je veux redire toute ma fidélité à la Région Auvergne Rhône-Alpes".

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Si vous pensiez que la dette américaine détenue par la Chine met Washington à la merci de Pékin, ce graphique pourrait vous surprendre

02.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

03.

Un Rugy de perdu, 10 populistes de retrouvés ? Quand les opérations mains propres ne produisent pas la vertu escomptée

04.

A ses ralliés, la République (En marche) pas reconnaissante

05.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

06.

Quand Nelson Mandela rejoignait Johnny Clegg sur scène

07.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

05.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires