En direct
Best of
Best of du 7 au 13 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

02.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

03.

Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro

04.

Macron a bien des malheurs : encore un lépreux à la tête d'un pays européen !

05.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

06.

Miss France 2020 : aucune caméra ne permettra de voir les coulisses afin d’éviter un incident en direct

07.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

04.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

05.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

06.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

06.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Sommet

Sous les BRICS, la Chine

il y a 22 min 19 sec
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : ce que les modifications de nos régimes et de nos modes de production alimentaires peuvent changer pour la planète. Ou pas
il y a 1 heure 11 min
décryptage > Politique
Discours de l’anti-méthode

L’onde de choc : les gauches radicales françaises et américaines face à l’effondrement Corbyn

il y a 2 heures 19 min
décryptage > France
Usual Suspects

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

il y a 3 heures 47 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le roman des Goscinny, naissance d'un gaulois" de Catel Muller : un parcours tendre et souriant aux sources de l'inspiration du père d'Astérix et Obélix

il y a 12 heures 50 min
pépites > Défense
Solidarité et soutien envers nos soldats
Emmanuel Macron sera avec les militaires français en Côte d’Ivoire pour les fêtes de fin d’année
il y a 14 heures 15 min
light > France
"Nipple Gate"
Miss France 2020 : aucune caméra ne permettra de voir les coulisses afin d’éviter un incident en direct
il y a 15 heures 44 min
pépites > Politique
Confiance
Edouard Philippe considère que la "bonne foi" de Jean-Paul Delevoye est "totale"
il y a 19 heures 10 min
pépite vidéo > Sport
Valeurs du sport bafouées
Roxana Maracineanu, ministre des Sports, a été huée et menacée par des supporters lors d'un match du Red Star
il y a 21 heures 12 min
décryptage > High-tech
Bonnes feuilles

La genèse de Huaweï : comment le génie et les idées de Ren Zhengfei ont révolutionné les télécoms et l'industrie en Chine

il y a 22 heures 38 min
décryptage > International
Bras de fer

Face à l’Iran ce qui manque à l’Amérique n’est pas la capacité militaire mais la crédibilité

il y a 47 min 1 sec
décryptage > Culture
N’oublie pas leurs petits souliers

Petit (riche) papa Noël : mais au fait, que rapportent les tubes de Noël chaque année à leurs auteurs ?

il y a 1 heure 26 min
décryptage > Europe
"Get Brexit Done"

4 ans pour une révolution : comment Boris Johnson a transformé radicalement le Royaume-Uni

il y a 2 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Jeune homme à la Mule" : quand Michel Orcel chausse la lorgnette de Stendhal…

il y a 12 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Raymonda" de Rudolf Noureev d'après Marius Petipa : la perfection classique pendant trois heures d’horloge… Et on en redemanderait…

il y a 13 heures 58 sec
pépite vidéo > Religion
Huit mois après
Chantier de Notre-Dame de Paris : France 2 dévoile des images de l'intérieur de la cathédrale
il y a 14 heures 47 min
pépites > France
Fortes perturbations
Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro
il y a 18 heures 34 min
light > France
Mauvaise camaraderie ?
Miss France 2020 : les ultimes heures de la compétition avant le sacre auraient été marquées par des tensions entre les candidates
il y a 19 heures 49 min
pépites > Social
Prévisions
Grève SNCF : Edouard Philippe exige un "plan de transport" pour les fêtes
il y a 21 heures 54 min
décryptage > Terrorisme
Bonnes feuilles

Comment Daech est né sur les décombres de l'Etat irakien

il y a 23 heures 1 min
© TOBIAS SCHWARZ / AFP
© TOBIAS SCHWARZ / AFP
Que retenir

Emmanuel Macron en appelle à une "refondation historique de l'Europe"

Publié le 15 mai 2017
Retour sur ce qu'il s'est dit pendant la conférence de presse commune d'Angela Merkel et Emmanuel Macron à Berlin.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Retour sur ce qu'il s'est dit pendant la conférence de presse commune d'Angela Merkel et Emmanuel Macron à Berlin.

Emmanuel Macron s'est rendu à Berlin aujourd'hui pour rendre visite à Angela Merkel pour son premier déplacement en tant que président. En cela, il perpétue une tradition pour les chefs d'Etat Français qui date des années 90. Après avoir été chaleureusement reçu par la chancelière Allemande et avoir discuté une heure avec elle, une conférence de presse commune était organisée. Traités européens, vision de l'Europe, du couple franco-allemand, de nombreux thèmes ont été abordés et les deux chefs d'Etat se sont plié aux questions des journalistes sur place

Dans cette allocution, c'est d'abord Angela Merkel qui a pris la parole pendant la conférence de presse commune avec Emmanuel Macron à Berlin. La chancelière allemande en préambule a rappelé que "Les intérêts de l'Allemagne sont étroitement liés à ceux de la France" et a rappelé l'importance et le rôle du couple franco-allemand. 

"J'ai pleinement conscience de notre responsabilité dans cette phase critique de l'Union européenne, de prendre les bonnes décisions. L'Allemagne ne se portera bien que si l'Europe se porte bien, et donc si la France se porte bien" a-t-elle déclaré. Puis la chancelière a précisé les thèmes qui ont été abordés pendant l'entretien avec Emmanuel Macron. Notamment 'la réciprocité commerciale", la continuité de la coopération en matière de défense et la nécessité de créer des emplois, "S'assurer que ces emplois perdurent. Nous avons des problèmes de chômage en Allemagne, et cette question est encore plus grave en France. Nous allons aller plus loin en matière de relation bilatérale, et nous allons organiser un conseil des ministres franco-allemand après les élections législatives. Nous voulons élaborer une feuille de route pour la construction de l'Union européenne. Nous allons devoir nous occuper du Brexit et la manière d'améliorer la zone euro et pour lui donner une nouvelle impulsion".

Une refondation historique de l'Europe

Emmanuel Macron a embrayé d'abord en remerciant la chancelière de l'accueil chaleureux qui lui était fait et a assuré qu'il ne voulait "ni d'une relation de chantage, ni d'opposition mais de confiance". Le président français assure ne pas avoir "oublié le message d'inquiétude, de colère et d'insatisfaction du peuple français" et appelle à une refondation "historique de l'Europe".

" Je suis devant vous, heureux de pouvoir représenter la France mais avec une lourde tache à accomplir. La première c'est de mettre en place les réformes dont la France à besoin. La France est aujourd'hui le seul grand pays de l'UE qui n'a pas réussi à vaincre le chômage de masse. Ensuite, il y a la nécessité d'avoir une Europe moins bureaucratique et une Europe qui protège davantage. Le droit d'asile commun, la directive travailleurs détachés, la réciprocité commerciale sont autant de sujets qui auront un impact sur la vie de nos concitoyens. L'autre chantier, ce sont nos projets bilatéraux : la relation en matière économique, fiscale, éducative, de sécurité, de Défense extérieure et de politique internationale. Ce sont des sujets d'extrême importance sur lesquels des réformes seront conduites", a expliqué Emmanuel Macron. Ce dernier a également évoqué la création d'une "feuille de route franco-allemande pour pouvoir avancer dans les prochaines années sur ces sujets" a déclaré Emmanuel Macron.

Couple franco-allemand

Questionné sur sa vision du couple franco-allemand, Emmanuel Macron répond que "nous sommes à un moment historique de l'Europe. Il y a la montée des populismes qui est la conséquence directe de populations qui doutent. Je crois à la refondation historique, donc je crois à la confiance réciproque. Il faut que chacun croit à ce qu'il a à faire. Mme la chancelière a à accomplir un travail de conviction auprès de son opinion publique. Mais nous avons besoin d'une vraie refondation historique de l'Europe. L'un des axes forts de mon mandat sera d'avoir une politique forte, intense, responsable entre la France et l'Allemagne, de restaurer une confiance pleine et entière. Notre devoir est d'organiser un acte de refondation de l'Union européenne"

Des chefs d'Etat qui rêvent encore d'Europe

Emmanuel Macron demeure un sympathisant de l'Europe comme à l'image de sa campagne et a réaffirmé sa volonté " de mettre en œuvre des mesures pour redonner confiance en l'Union Européenne" car sans elle " nous n'aurions ni la paix, ni la liberté, ni la prospérité. À oublier ce trésor passé nous risquons de le mettre en péril. Cela nous oblige à le remettre en perspective".

Angela Merkel de son côté est également allé dans le sens d'Emmanuel Macron : "La magie ne pourra durer que s'il y a des résultats. C'est cela qui guide nos actions. Le président a dit hier que ce qu'il souhaitait est que les gens en France soient de nouveau optimistes, heureux. Je suis entièrement d'accord avec cela".

Traités européens

Sur les traités européens, la chancelière explique qu'elle a, avec son homologue "brièvement évoqué le sujet" et qu'il est "possible de modifier les traités si cela a du sens". La chancelière assure "Nous devons renforcer la zone euro. Ce n'est pas quelque chose qui doit être seulement négocié sur le plan intergouvernemental. S'il faut les modifier, je serais tout à fait prête à le faire. Mais nous devons dire pourquoi nous devons les modifier". Emmanuel Macron de son côté se voulant rassurant a expliqué "qu'il n'y aura pas de tabou" et que les traités pourront être modifiés "si nécessaire".

"Une Europe qui protège mieux"

Enfin, interrogé sur la possibilité de mettre en place un "Buy european act" qui viserait à favoriser l'achat de produits européens, Emmanuel Macron a expliqué souhaiter avoir une Europe "qui protège mieux et que nous ayons moins de naïveté". "Aujourd'hui l'Europe défend moins bien ses entreprises et ses travailleurs que les Etats-Unis, mais je crois au libre-échange. On a le droit de le croire sans être naïf. Sur les politiques d'achat public, je souhaite que nous imposions la réciprocité. Je pense que c'est du pragmatisme" entérine-t-il. 

Et à Angela Merkel plus prudente de conclure : ""Il y a des différences dans nos points de vue. En ce qui concerne nos relations commerciales et l'élément de réciprocité, je considère que cela est tout à fait envisageable. Je crois que ce qu'a dit le président est important. Nous devons avoir un cadre juridique harmonisé. Nous avons des points communs, mais nous avons encore beaucoup de travail à faire. Mais nous avons très bien démarré.

Vu sur : Lu sur Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

02.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

03.

Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro

04.

Macron a bien des malheurs : encore un lépreux à la tête d'un pays européen !

05.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

06.

Miss France 2020 : aucune caméra ne permettra de voir les coulisses afin d’éviter un incident en direct

07.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

04.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

05.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

06.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

06.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 16/05/2017 - 18:43
Refondation
Au lieu de faire un discours creux il aurait mieux fait de dire ce qu'il entend par refondation. Mais ça il le précisera après les élections. On n'est jamais trop prudent quand il s'agit de récolter des voix.
lasenorita
- 16/05/2017 - 18:03
Sa biographie.
Voir la biographie d'Emmanuel Macron..https://fr.wikipedia.org/wiki/Emmanuel_Macron#cite_ref-27 Macron a dit que ''passer par l'élection est un cursus d'un ancien temps'' ...Le clip du parti ''En Marche'' est mensonger: la grande partie des scènes (paysages ensoleillés, les personnages sont Américains..)n'ont pas été tournées en France, les images ont été trafiquées...Macron MENT aussi sur le nombre d'adhérents de son parti: il a affirmé que son parti aurait dépassé 13.000 adhérents parce qu'il y a eu 13.000 ''clics'' d'internautes pour lire ce qu'il avait publié sur Internet!.. Mensonge encore quand Macron dit échanger des idées avec l'intellectuel tunisien Abdelwahab Meddeb...mort en 2014!
lasenorita
- 16/05/2017 - 13:40
Le changement c'est maintenant!
Macron veut construire une autoroute, à sens unique, de l'Algérie à la France...Macron méprise la démocratie voir http://www.upr.fr/actualite/france/macron-symbole-de-lescroquerie-dun-monde-politique-perdition Macron est un menteur, un affubulateur..il a fait une infraction à la loi sur le financement des partis politiques: des banques et des entreprises ont financé son parti..il a aussi menti concernant l'aéroport de Toulouse avec scandale de corruption,etc..etc..