En direct
Best of
Best of du 18 au 24 mai 2019
En direct
© LIONEL BONAVENTURE / POOL / AFP
Héritage
François Hollande à Macron : "je serai toujours à côté de lui"
Publié le 08 mai 2017
"C’est vrai qu’il m’a suivi pendant de longues années, mais après il s’est émancipé, il a voulu proposer un projet aux Français" a souligné le chef d'Etat.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"C’est vrai qu’il m’a suivi pendant de longues années, mais après il s’est émancipé, il a voulu proposer un projet aux Français" a souligné le chef d'Etat.

C'est une dernière cérémonie particulière pour François Hollande qui avait convié Emmanuel Macron pour commémorer le 8-Mai. "Quand j'avais été moi-même élu, Nicolas Sarkozy m'avait invité et j'avais répondu avec faveur à cette cérémonie" rappelle-t-il aux micros de la télévision. Il refuse désormais de se considérer comme le mentor de son ancien ministre. "Je ne veux pas capter Emmanuel Macron, ce sont les Français qui l'ont choisi. C’est vrai qu’il m’a suivi pendant de longues années, mais après il s’est émancipé, il a voulu proposer un projet aux Français. C’est à lui maintenant fort de l’expérience qu’il a acquis auprès de moi de continuer sa marche. Je lui adresse tous mes vœux de réussite. Et il sait que s'il a besoin de quelque information, conseil, il s'adressera à moi, je serai toujours à côté de lui."

Il souligne justement ne pas avoir donné de conseils lorsqu'il a appelé son successeur, dimanche soir. "Ce n’était pas le temps du conseil mais de la solennité" souligne-t-il. "Il fallait qu’il rassemble, c’est ce qu’il a fait le soir même. (...) Le ciel est lourd, il est menaçant. L’Europe peut aussi être mise en cause quand un pays comme le Royaume-Uni s’en va."

"Lundi, je serai un citoyen de France et je serai attentif à la situation de mon pays, je serai prêt à toutes les sollicitations qui me seront faites pour être utile." Et de donner quelques conseils : "Les Français, il faut les chercher. Quelques fois ils peuvent être divisés, il faut les réunir. Il faut les protéger. La première chose à accomplir, c'est de penser aux Français." 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Rihanna éconduit Neymar, Charlotte Casiraghi & Gad Elmaleh s’ignorent, Anthony & Alain-Fabien Delon se vengent de leur père; Karine Ferri investit lourdement pour son mariage (et invite utile); Johnny Depp : c’est Amber qui l’aurait battu
02.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
03.
Ce qui explique la nouvelle vague d'eugénisme
04.
Cannes : Abdellatif Kechiche s'emporte contre la question "imbécile" et "malsaine" d'un journaliste
05.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
06.
Automobile : des centaines de milliers de moteurs Renault suspectés de malfaçon
07.
Colis piégé à Lyon : pourquoi la menace terroriste ne parviendra pas à prendre cette élection en otage
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
05.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
06.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
06.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
Commentaires (23)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Wortstein
- 09/05/2017 - 20:56
Tant qu'il ne reste pas en lui,
ça ne me dérange pas. On sait depuis le début que Macron est la créature de Hollande pour maintenir l'état sous contrôle socialo.
Eric ADAM CVD
- 09/05/2017 - 19:00
La Mafia “UMPS-and-Co News” recycle ses déchets!
Parle plus bas car on pourrait bien nous entendre... Dit le PARRAIN Hollandais à son Premier Couteu MACRON!

“ScrapsFace” MACRON, le nouveau “ScarFace”!

Eric Adam, CRD-CVD
Citoyen POPULISTE encore "un peu LIBRE"...
Mais certainement plus pour longtemps!
Porte Parole des Forces Combattantes de la Résistance Démocrate du PEUPLE de FRANCE:
« Combattants pour les Valeurs de la Démocratie »

https://www.facebook.com/notes/eric-adam/la-mafia-umps-and-co-news-recycle-ses-d%C3%A9chets/10203386449419483/
jurgio
- 09/05/2017 - 18:46
Macron sous-marin de Hollande
Ce n'était pas faute de l'avoir dit, naguère. Mitterrand se prenait déjà pour Dieu mais Hollande, faute de pouvoir taper plus haut, se prend pour la Sainte-Vierge : « Je serai toujours à côté de vous »