En direct
Best of
Best Of
En direct
© Reuters
Bataille
Béziers : la justice interdit en appel l'installation d'une crèche à la mairie
Publié le 03 avril 2017
"Nous allons nous pourvoir en cassation devant le Conseil d'État", a fait savoir Robert Ménard.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Nous allons nous pourvoir en cassation devant le Conseil d'État", a fait savoir Robert Ménard.

La décision du maire de Béziers Robert Ménard (extrême-droite), qui avait installé une crèche dans l'enceinte de l'hôtel de ville durant la période de Noël 2014, a été annulée lundi 3 avril par la Cour administrative d'appel de Marseille. 

La justice a appliqué la jurisprudence du Conseil d'État, qui a précisé en novembre 2016 le droit applicable aux crèches dans les bâtiments publics, après des décisions contradictoires de plusieurs tribunaux, a indiqué le cabinet du maire de Béziers.

>>>> À lire aussi : Quand la bataille des crèches de Noël révèle les deux chemins sur lesquels se fourvoient les tenants de la laïcité fermée

"Nous allons nous pourvoir en cassation devant le Conseil d'État", a fait savoir Robert Ménard.

Au mois de novembre 2016, le Conseil d'État avait décidé d'interdire les crèches dans un bâtiment public "sauf si des circonstances particulières montrent que cette installation présente un caractère culturel, artistique ou festif". Dans les autres emplacements publics, l'installation d'une crèche de Noël est légale, "sauf si elle constitue un acte de prosélytisme ou de revendication d'une opinion religieuse".

À la fin du mois de mars, le rapporteur public de la cour administrative d'appel s'était prononcé en faveur de l'interdiction de cette crèche, réfutant "l'existence d'une tradition locale", citée par la mairie.

Vu sur : Lu sur Le Monde
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
04.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
05.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
06.
Emploi record et hausse des salaires au Royaume-Uni... Mais que se passe-t-il à 9 jours du Brexit ?
07.
Pourquoi la suppression de l’anonymat sur internet est une (très très) fausse bonne idée
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
04.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
05.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
06.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
05.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
06.
Grève mondiale des élèves pour le climat : 5 éléments pour déterminer s’il faut s’en réjouir ou... s’en inquiéter sérieusement
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
C3H5.NO3.3
- 05/04/2017 - 19:29
Les juges rouges
adorent s'en prendre aux chrétiens. C'est la faute aux chrétiens qui n'ont pas su se constituer en minorité agissante et former en leur sein les juges qui pourront remplacer ces juges rouges.

A quand des organisation secrètes chrétiennes aptes à le faire ?
ISABLEUE
- 04/04/2017 - 17:28
Vivement que l'on quitte l'Europe
et que l'on fasse de nouveau ce qu'on veut chez nous.
les chiffons dans les rues c'est normal mais pas les crèches à Noel !! Les culs en l'air dans la rue aussi, c'est normal...
Salgado
- 04/04/2017 - 11:30
On se reveille!
Je pense que les chretiens,pratiquants où non vont voter Fillon pour sauver nos racines et notre civilisation.Comme moi!!!