En direct
Best of
Best of du 18 au 24 mai 2019
En direct
© PATRICK KOVARIK / AFP
En tête
Présidentielle : Emmanuel Macron jugé le plus convaincant durant le débat
Publié le 21 mars 2017
Selon deux sondages, le leader d'en Marche ! devance assez nettement ses adversaires.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon deux sondages, le leader d'en Marche ! devance assez nettement ses adversaires.

Pour beaucoup, il était celui qui avait le plus à perdre. Pourtant, Emmanuel Macron a, semble-t-il, bien tiré son épingle du jeu lors du premier grand débat avant le premier tour de l’élection présidentielle. D’après deux enquêtes d’opinion, le leader d’En Marche ! a été jugé le plus convaincant lors de l'exercice qui a opposé cinq candidats à la présidentielle. Selon une enquête Elabe pour BFMTV, l’ancien ministre de l’Economie se classe en première place avec 29%, devant Jean-Luc Mélenchon (20%). François Fillon et Marine Le Pen récupèrent la troisième place (à égalité à 19%). Benoît Hamon ferme la marche, loin derrière, avec seulement 11% des opinions.

Un second sondage OpinionWay* pour Le Point donne le même vainqueur (Emmanuel Macron, avec 25% d’opinions favorables), mais pas les mêmes poursuivants. Marine Le Pen et François Fillon seraient en effet deuxièmes (19%) devant Jean-Luc Mélenchon et Benoit Hamon, toujours en dernière place. Au final, 62 % des sondés jugent qu'Emmanuel Macron a une stature présidentielle et 59 % le trouvent crédible.

Le sondage Elabe a été réalisé auprès d'un échantillon de 1.157 téléspectateurs âgés de 18 ans et plus, ayant regardé le débat entre les cinq principaux candidats à l'élection présidentielle. Ils ont été interrogés par internet en fin d'émission.

Le sondage Opinion Way a été réalisé sur un échantillon de 1 037 téléspectateurs ayant regardé le débat, issu d'un échantillon national représentatif de 4 220 personnes. Les résultats de ce sondage doivent être lus en tenant compte des marges d'incertitude : 1,5 à 3 points au plus pour un échantillon de 1 000 répondants.

Vu sur : Lu sur Le Point
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Il agresse un agriculteur pendant que son épouse filme
02.
Rihanna éconduit Neymar, Charlotte Casiraghi & Gad Elmaleh s’ignorent, Anthony & Alain-Fabien Delon se vengent de leur père; Karine Ferri investit lourdement pour son mariage (et invite utile); Johnny Depp : c’est Amber qui l’aurait battu
03.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
04.
Tensions grandissantes en Algérie : Bouteflika n’est plus là, mais les généraux, si
05.
Mais pourquoi les Français épargnent-ils une part non négligeable du pouvoir d’achat gagné ces derniers mois ?
06.
Cannes : Abdellatif Kechiche s'emporte contre la question "imbécile" et "malsaine" d'un journaliste
07.
Ce qui explique la nouvelle vague d'eugénisme
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
05.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
06.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
03.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
04.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
05.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
06.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
Commentaires (40)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
paolo manzi
- 22/03/2017 - 17:10
Enfumage as usual...
Ces societes de sondages son maquées avec le " Système " ...C'est comme pour Hillary Clinton et Trump : INTOX
paolo manzi
- 22/03/2017 - 17:09
Enfumage as usual...
Ces societes de sondages son maquées avec le " Système " ...C'est comme pour Hillary Clinton et Trump : INTOX
Rosalain 44
- 22/03/2017 - 06:36
Totale déconnection...
Les médias ne s'adressent plus qu'à un entre soit, tout ceux comme moi, qui ont regardé l’intégralité du débat ont pu voir que Macron était objectivement terrorisé et souvent à cours d'arguments. La déclaration immédiate, selon laquelle il aurait été le plus convaincant, révèle deux choses.
- Ses soutiens l'on vu s'écrouler, ils paniquent et utilisent la méthode Coué
- C'est une confirmation de plus que les prévisions et les sondages sont surtout influencés par les lobbys.
Pas étonnant que les Français ne croient plus ni dans les médias ni dans les politiques, ils protègent en majorité leurs avis et veulent rester maître de leurs votes. C'est ça les 60% qui ne veulent pas se prononcer et comme je les comprend.