En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
Incident
Angoulême : un civil accidentellement blessé par le tir d'un gendarme lors d'une visite de François Hollande
Publié le 28 février 2017
"J'espère que ce n'est pas grave", a dit le chef de l'État, venu pour inaugurer la LGV Tours-Bordeaux.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"J'espère que ce n'est pas grave", a dit le chef de l'État, venu pour inaugurer la LGV Tours-Bordeaux.

Selon nos confrères du quotidien local "Charente Libre", une détonation s'est faite entendre ce mardi en plein milieu d'un discours de François Hollande sur la base de Villognon, au nord d’Angoulême. 

"J'espère que ce n'est pas grave", a dit le chef de l'État, venu pour inaugurer la  LGV Tours-Bordeaux.

"En marge du chapiteau accueillant les officiels, Julien, un employé de Mesea âgé d'une vingtaine d'années, venait de s'écrouler au sol, touché par une balle dans le mollet. Selon ses collègues qui l'entouraient, la balle provenait de l'arme d'un militaire du peloton spécialisé de protection de la gendarmerie, posté à l'extérieur du chapiteau. Le coup serait parti alors que le militaire changeait de position", rapporte le site du quotidien.

"Les salariés de Mesea ont vu le militaires sautiller sur place. Il s'est réfugié dans une arrière cuisine où se préparait le cocktail. Il est également blessé, au pied. Les deux blessés ont été pris en charge et conduit à l'hôpital de Girac,", détaille également "Charente Libre". 

Plus d'informations à venir…

 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
03.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
04.
Gilets jaunes : les états-majors des grandes entreprises imaginent trois scénarios de sortie de crise possibles
05.
Bercy découvre que les entreprises françaises sont menacées par « des casseurs » venus de la finance anglo-saxonne
06.
L’affaire Benalla, ou la preuve qu’Emmanuel Macron est lui-même son pire ennemi politique
07.
"Bouffon" : Gérard Darmon s'en prend à Franck Dubosc
01.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
02.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
03.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
04.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
05.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
06.
Comment on a tué les centre-villes de ces villes moyennes où une majorité de Français voudraient pourtant vivre
01.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
02.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
03.
Ces lourdes erreurs politiques qui fragilisent la lutte contre l’antisémitisme
04.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
05.
Derrière les faits divers dans les Ehpad, la maltraitance que l’ensemble de la société française inflige à ses vieux
06.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
tapio
- 01/03/2017 - 19:15
Après l'assassinat de Fillon par le juge tournaire ...
la serpillère de pédalo a réagi en déclarant : "J'espère que ce n'est pas grave" ...
langue de pivert
- 01/03/2017 - 11:18
Une balle dans le pied ?
Une balle dans le pied ? Nickel !
tubixray
- 01/03/2017 - 08:53
Ahurissant
Je pensais qu'au moindre coup de feu, un chef d'état état plaqué au sol puis évacué par son service de sécurité.....Apparemment, contrairement au propos tenus par F. Hollande à l'encontre de D. Trump les français sommes tellement habitués à ce que "des personnes prennent des armes pour tirer sur la foule" (je cite) que l'on ne réagit plus aux détonations d'une arme à feu !!!... On peut tout de même s'interroger sur les capacités du tireur par maladresse ...