En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© AFP
Tranché
François Fillon : "J'ai pris ma décision je ne reviendrai pas dessus"
Publié le 14 février 2017
Le candidat de la droite a rejeté toute idée d'un nouveau bureau politique.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le candidat de la droite a rejeté toute idée d'un nouveau bureau politique.

Une fois de plus, François Fillon a dû taper sur la table. Menacé par une vingtaine de frondeurs, le candidat de la droite a rejeté toute idée d'un bureau politique, qui remettrait en cause sa candidature. "Il n y a pas de solution alternative majeure" a-t-il lancé aux députés Les Républicains à l'Assemblée nationale. "Cela poserait le problème de l'effacement de notre famille politique. J'ai pris ma décision je ne reviendrai pas dessus."

Il s'est évidemment directement adressé aux députés qui attendaient de lui une clarification. "La question, c’est : est-ce que vous m’aidez ou est-ce que vous me compliquez la tâche ?" a-t-il lancé. Ces derniers ont finalement décidé de retirer leur demande de bureau politique. 

.@EPhilippe_LH "une armee qui se débande c'est une armée qui perd. Tout le temps! @FrancoisFillon est le candidat légitime. Alors on y va."

— Laure de La Raudière (@lauredlr) 14 février 2017

Confirmation du soutien à @FrancoisFillon de @BrunoLeMaire, d' @EPhilippe_LH, d' @ericwoerth, de @LucChatel , pas Fillonistes du 1er jour.

— Laure de La Raudière (@lauredlr) 14 février 2017
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
La vraie raison qui pousse Apple à multiplier le nombre d’Iphones qu’ils veulent lancer chaque année
02.
1er Mai : les Gilets jaunes se préparent pour l'"acte ultime"
03.
Ce rapport du Conseil national de productivité rédigé par des proches d’Emmanuel Macron préfigure-t-il le vrai tournant du quinquennat ?
04.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
05.
Les effroyables supplices infligés à Ravaillac, l’assassin du "bon roi" Henri IV
06.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
07.
Ces risques malheureusement ultra prévisibles liés au retour de l’encadrement des loyers à Paris
01.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
04.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
05.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
06.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
05.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
06.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
Commentaires (23)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
l'enclume
- 15/02/2017 - 13:03
Toujours aussi orgueilleux le basset de Bercy
http://www.closermag.fr/article/a-alger-emmanuel-macron-se-rend-sur-la-tombe-de-roger-hanin-et-se-fait-lyncher-sur-twitter-704219
Stargate53
- 15/02/2017 - 10:21
Arrêtez de vous torturer !
le but est de ne pas reprendre 5 ans de socialisme (sous toutes ses formes), pas plus que du macronisme et surtout pas du le pen. Le but est de sortir la France du merdier crée par des "mauvais à tout" Donc le seul choix est de voter pour le candidat de la droite et du centre. Actuellement, c'est F Fillon, sali par les "merdias" (j''aime bien) et toute la clique de l'ombre. Alors sauf s'il est mis en examen, il faut faire front même s'il n'est plus si irréprochable qu'attendu et décrit. Sinon c'est la peste rose, rouge ou brune qui va nous polluer pendant 5 ans !
C 'est dur mais choisir le moins pire est souvent le seul choix qui reste !
ISABLEUE
- 15/02/2017 - 09:35
Mais Sarko est-il mis en examen
pour enrichissement personnel ???

NON
Alors ?? les moralistes ???