En direct
Best of
Best of du 6 au 12 avril 2019
En direct
Mutinerie
PenelopeGate : François Fillon va faire face à une vingtaine de frondeurs
Publié le 14 février 2017
Menés par le sarkozyste Georges Fenech, ces élus LR réclament désormais des comptes au candidat.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Menés par le sarkozyste Georges Fenech, ces élus LR réclament désormais des comptes au candidat.

C'est un petit groupe de frondeurs, 17 élus LR dans un premier temps, qui espère grossir pour faire pression sur le candidat de la droite. Menés par le sarkozyste Georges Fenech, ils se sont réunis lundi soir et attendent désormais François Fillon au tournant, ce mardi à 11h, lors de la rencontre du groupe LR à l'Assemblée. "Nous avons fait le constat qu'il n'était plus possible de faire campagne sur le terrain et ce constat est partagé à l'unanimité" explique Georges Fenech au Figaro. "Nous reconnaissons tous la légitimité que le candidat a tiré de sa victoire à la primaire mais nous ne pouvons pas ignorer que plusieurs éléments imprévisibles se sont produits depuis. C'est pourquoi nous devons faire part à François Fillon de nos plus vives inquiétudes et lui poser la question de savoir ce que nous allons faire maintenant. De savoir quelle est la suite."

Pour le moment, la campagne est difficile voire impossible, parasitée par ce PenelopeGate et la menace d'une mise en examen pour François Fillon. Reste que le plan B n'existe pas et ne présenterait pas la légitimité nécessaire. Désormais, les frondeurs réclament un bureau politique, l'instance exécutive du parti pour statuer.

Les frondeurs de droite demandent officiellement un bureau politique pic.twitter.com/dxeX1ZQCgp

— Brigitte Boucher (@boucherbrigit) 14 février 2017
Vu sur : Lu sur Europe 1
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
02.
Les puissants relais de l'Algérie en France ; Ces amis de Ghosn que tout le monde craignait chez Renault; L'avertissement de Philippe à Castaner; Technip: et un mégagâchis industriel de plus; Notre-Dame partout dans les hebdos, le catholicisme plus rare
03.
Reconstruction de Notre Dame : Emmanuel Macron prend-il le risque du « too much » ?
04.
Notre Dame brûla et obligea la France à se souvenir qu'elle fut catholique…
05.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
06.
Le blues des gendarmes de Matignon ne faiblit pas
07.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
03.
Ce que pèse vraiment le vote musulman dans la balance démocratique française
04.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
03.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
04.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
Commentaires (22)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
antidote
- 17/02/2017 - 15:08
UNE BANDE DE FUMISTES !
Si la droite perd ces frondeurs seront les responsables .Si elle gagne les élections ils devront être éjectés du LR . Qu"ils rejoignent Bayrou ça nous donnera de l'oxygène .
Phélé
- 14/02/2017 - 19:43
Erreur de titre
Georges Fenech n'est pas un frondeur, c'est un... magistrat.
Cette triste secte pétrie de suffisance et d'orgueil.
Souvenez vous du : "On ne parle pas à un juge comme à un vulgaire préfet", du temps où Rachida Dati tentait de les ramener à plus de modestie. à traiter par le mépris au même titre que les journalistes orientés à charge.
Phélé
- 14/02/2017 - 19:39
Erreur de titre
Georges Fenech n'est pas un frondeur, c'est un... magistrat.
Cette triste secte pétrie de suffisance et d'orgueil.
Souvenez vous du : "On ne parle pas à un juge comme à un vulgaire préfet", du temps où Rachida Dati tentait de les ramener à plus de modestie. à traiter par le mépris au même titre que les journalistes orientés à charge.