En direct
Best of
Best Of
En direct
© AFP
En lice
Investiture de Benoît Hamon par le PS : "Je ne suis pas l'homme providentiel" a-t-il lancé
Publié le 05 février 2017
Le candidat du parti socialiste a été officiellement investi ce dimanche à la Mutualité, à Paris.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le candidat du parti socialiste a été officiellement investi ce dimanche à la Mutualité, à Paris.

Une semaine après sa large victoire à la primaire de la gauche, Benoît Hamon a été officiellement investi ce dimanche à la Mutualité par le Parti socialiste. Le candidat du PS a pris la parole un peu avant 13h30 devant 2000 personnes environ. "Les Primaires Citoyennes donnent une force et une légitimité incomparable, celle de deux millions de votants, du peuple de gauche", a-t-il jugé. "Peu m'importe que vous soyez ministre, citoyen ou élu, ce qui compte aujourd'hui c'est l'horizon que l'on va dessiner ensemble. C'est le programme que nous voulons conduire ensemble. Cette gauche associative, collaborative, horizontale, c'est celle-là que je veux rassembler". 

Il a aussi rejeté l’étiquette d'homme providentiel. "Je ne suis pas l’homme providentiel. Non seulement je ne le suis pas. Mais je ne le veux pas. Je crois en l’intelligence collective". Le candidat PS a fini son discours en citant Albert Camus. "Au milieu de l'hiver, je découvrais en moi un invincible été. Faites comme Albert Camus : voyez, regardez, désirez l'été qui vient, croyez-y de toute votre force, et alors nous serons invincibles."

#Mutualité Je veux rassembler la gauche qui invente notre avenir, fait vivre les solidarités et défend l'intelligence collective. pic.twitter.com/VP8etAbBlj

— Benoît Hamon (@benoithamon) 5 février 2017
 

L'ancien ministre de l'Education nationale a également chaudement remercié Christiane Taubira, qui était présente à la Mutualité. "Commencer ma campagne avec toi, Christiane Taubira, est un immense honneur. Tu es notre fierté. Je suis fier d'être ton ami." Un peu avant que Benoit Hamon prenne la parole, l'ancienne ministre de la Justice avait prononcé un discours, estimant que l'heure au PS était à "la reconquête des cœurs et des esprits". "Nous allons redevenir une gauche de combat, plutôt qu'une gauche de constat" avait-elle également lancé.

Si plusieurs personnalités étaient bien présentes (Najat Vallaud-Belkacem, Matthias Fekl, Axelle Lemaire, Thierry Mandon, Laurence Rossignol, Pascale Boistard, ou l’écologiste Emmanuelle Cosse), la majorité des poids lourds du gouvernement ne s'est pas rendu à la Mutualité. Manuel Valls, battu par Benoît Hamon au deuxième tour de la primaire, n'y était pas non plus.

Vu sur : Lu sur BFMTV
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
04.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
05.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
06.
Electricité : le record de production par les éoliennes battu le 14 mars est un faux espoir
07.
Emploi record et hausse des salaires au Royaume-Uni... Mais que se passe-t-il à 9 jours du Brexit ?
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
04.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
05.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
06.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
05.
Grève mondiale des élèves pour le climat : 5 éléments pour déterminer s’il faut s’en réjouir ou... s’en inquiéter sérieusement
06.
De Christchurch à Utrecht : quel modèle intellectuel pour penser sereinement le grand bouleversement démographico-ethnique dans les démocraties occidentales ?
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Eolian
- 06/02/2017 - 15:17
Homme providentiel?
On est même très très loin du compte.
Stargate53
- 06/02/2017 - 12:06
C est évident pour les gens sensés !
En effet, B Hamon est loin d être providentiel c est même l inverse pour le pays
tubixray
- 06/02/2017 - 09:20
Je ne suis pas l'homme providentiel....
... C'est le moins que l'on puisse dire; avec C. Taubira à ses cotés deux fossoyeurs de la France.