En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© JACQUES DEMARTHON / AFP
The end

Seine-Saint-Denis : le Conseil d’Etat confirme la fermeture de la mosquée "Al Rawda"

Publié le 20 janvier 2017
Il a été jugé qu’elle était "devenue un lieu de rassemblement prônant un islam radical et appelant à la violence."
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il a été jugé qu’elle était "devenue un lieu de rassemblement prônant un islam radical et appelant à la violence."

Ce vendredi 20 janvier, le Conseil d'État a confirmé la fermeture de la mosquée "Al Rawda" de Stains, car elle était "devenue un lieu de rassemblement prônant un islam radical et appelant à la violence", confirme un communiqué.

Dans sa décision, le juge des référés du Conseil d'État a rappelé que la mosquée présentait pour les autorités une "menace grave pour la sécurité et l'ordre" car elle était fréquentée "par de très nombreux fidèles parfois très jeunes dont une part importante venaient d'autres communes", qu'elle "diffusait un message appelant à la haine et la violence" et que son "imam principal tenait des propos radicaux".  La plus haute juridiction administrative de France a également relevé que la mosquée, ouverte en 2013, a été "fréquentée par plusieurs individus djihadistes notoirement connus pour leur engagement et leurs agissements et par des candidats au jihad". 

Tout en prenant acte du fait que l'imam mis en cause avait été renvoyé et un site internet créé pour condamner les propos radicaux, le Conseil d'État a jugé que ces mesures étaient "trop récentes pour estimer que le risque a disparu".  Il affirme par ailleurs que "l'atteinte à la liberté de culte est tempérée par le fait qu'il y a deux autres mosquées à Stains, vers lesquelles se sont reportés la plupart des fidèles de la mosquée fermée".

600 fidèles lors de la prière du vendredi

Cette mosquée de Seine-Saint-Denis a été fermée début novembre car soupçonnée par les autorités de promouvoir l’islamisme radical. La mesure de fermeture a été de nouveau renouvelée, à l'occasion du dernier renouvellement de l'état d'urgence en décembre. Le centre culturel franco-égyptien qui gère le lieu de culte, qui accueillait plus de 600 fidèles lors de la prière du vendredi, avait saisi en référé (urgence) le tribunal administratif de Montreuil, qui avait rejeté son recours. Il avait alors saisi le Conseil d'Etat.

Depuis l'instauration de l'état d'urgence après les attentats du 13 novembre 2015, une vingtaine de mosquées et salles de prières présumées radicalisées ont été fermées.

Vu sur : Lu sur L'Express
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Laeticia Hallyday boit dans la mer (mais pas la tasse) ; Voici trouve Macron très beau en maillot, Point de Vue trouve Brigitte mirifique ; Tout sur le mariage de Jenifer sauf des photos ; Crise de libido royale pour William et Kate

02.

Seniors : cette méthode qui vous permet de profiter pleinement de votre retraite

03.

Arrêt de l’enquête dans les maternités de Fukushima : un non-lieu sanitaire pour le nucléaire ?

04.

Tempête dans les bénitiers : qui de Salvini ou du pape est le plus catholique ?

05.

Le G7 du blabla politico-diplomatique qui ne sert à rien, sauf à permettre aux dirigeants de se parler et ça, c’est primordial

06.

Incendie en Amazonie : on vient d’inventer la politique magique !

07.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

04.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

G7 à Biarritz : ces inégalités croissantes dans les pays occidentaux dont les progressistes ne veulent pas entendre parler

05.

Rencontres diplomatiques : Boris Johnson pourrait-il profiter du désaccord entre Paris et Berlin sur le Brexit ?

06.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Exbrayat Anne
- 21/01/2017 - 12:34
Bonne décision mais pas
Bonne décision mais pas suffisante ! il faut éradiquer ces fanatiques et les "bouter" hors de nos pays !
vangog
- 21/01/2017 - 12:18
Les mosquées ont disparu (partiellement), mais pas les fidèles,
ni les imams...qu'adviendra-t-il de ces radicaux, frustrés de ne pouvoir épancher leur haine commune? Seul le Front National saura canaliser ces haines, expulser les prêcheurs de haine, et imposer à la communauté musulmane une pratique religieuse débarrassée de son volet politique et de son volet haineux...Les gauchistes ne veulent pas, les républicains ne savent pas...
horus35
- 20/01/2017 - 19:18
Bof !
Une de perdu,dix de retrouvées ! Faites confiance(?) aux islamistes pour continuer leur travail de sape .Jusqu'a quand ?