En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

05.

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

06.

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

07.

Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse

01.

Le tabac, ce tabou

01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

05.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

06.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
light > Histoire
Incroyable
Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne
il y a 43 min 37 sec
pépite vidéo > Sport
Plus de peur que de mal
Formule 1 : Romain Grosjean miraculé après un accident très impressionnant
il y a 1 heure 27 min
pépites > Santé
Sceptiques
Covid-19 : une majorité des Français n'ont pas l'intention de se faire vacciner
il y a 3 heures 55 min
pépite vidéo > Société
Casseurs
Manifestations contre les violences policières : des dégâts à Paris
il y a 4 heures 39 min
light > Culture
Mort d'un géant
L'acteur David Prowse, qui avait incarné Dark Vador, est décédé
il y a 5 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Oscar Wilde ou l’art avant tout

il y a 6 heures 46 min
décryptage > International
A qui profite le crime ?

Assassinat du scientifique iranien, piège de dernière heure tendue à Téhéran

il y a 7 heures 9 min
décryptage > International
Pardon présidentiel

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

il y a 7 heures 21 min
décryptage > Santé
Vecteur

Pourquoi les virus frappent-ils plus certains continents que d'autres ? Une étude sur Zika donne des indices

il y a 7 heures 44 min
décryptage > France
Munich 1938 ? Non, Munich 2020 !

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

il y a 8 heures 2 min
pépite vidéo > France
Heurts
Manifestation : les images très violentes d'un policier tabassé par plusieurs manifestants
il y a 1 heure 8 min
pépites > France
Défense
Pour le directeur général de la Police nationale, "la police est un reflet de la société"
il y a 2 heures 37 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'origine de l'énergie des étoiles confirmée grâce aux neutrinos de Borexino ; Gravité quantique : l'écume de l'espace-temps, une clé du Big Bang au vivant ?
il y a 4 heures 10 min
light > Media
Disparition
Le journaliste Jean-Louis Servan-Schreiber est mort
il y a 5 heures 7 min
pépites > Religion
Distanciation
Messes : le Conseil d'Etat casse la règle des trente fidèles maximum
il y a 6 heures 5 min
décryptage > Politique
Partis des libertés

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

il y a 7 heures 2 min
décryptage > Economie
La crise qui vient

La bourse est-elle trop optimiste ?

il y a 7 heures 15 min
décryptage > International
Etatisme

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

il y a 7 heures 36 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Si vous voulez vraiment faire des achats respectueux de l'environnement, il ne faudra pas vous contenter de lire les étiquettes des produits en rayon. Petits conseils pour y voir plus vert
il y a 7 heures 54 min
décryptage > Société
Big tech

Pourquoi il devient urgent de sauver nos démocraties de la technologie

il y a 8 heures 6 min
Hé ben... Non!

Les signatures ne seront pas anonymes, malgré la demande de Le Pen

Publié le 21 février 2012
Le conseil constitutionnel a décidé de confirmer le caractère public des parrainages nécessaires pour se présenter à l'élection présidentielle.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le conseil constitutionnel a décidé de confirmer le caractère public des parrainages nécessaires pour se présenter à l'élection présidentielle.

[Mis à jour le 21/02/2012 à 18h45]

Marine Le Pen (FN) a jugé aujourd'hui sur LCI qu'il n'y avait "plus de fonctionnement démocratique dans notre pays" après la décision du Conseil constitutionnel sur la validité de la règle imposant la publicité des 500 parrainages d'élus nécessaires pour concourir à la présidentielle.

"Le Conseil constitutionnel a remis les clefs du fonctionnement démocratique aux deux grands partis", l'UMP et le PS. "Il n'y donc plus de fonctionnement démocratique dans notre pays", a déclaré la candidate à la présidentielle.

[Publié le 21/02/2012 à 17h30]

La bataille est perdue pour Marine Le Pen. Le conseil constitutionnel a décidé ce mardi de confirmer le caractère public des 500 parrainages d’élus nécessaires pour se présenter à l’élection présidentielle.

Il a donc débouté la candidate du Front National, qui demandait de rétablir l’anonymat de ces parrainages en raison de ses difficultés à récolter les signatures.

La règle de la publicité, inscrite dans la loi organique du 6 novembre 1962 sur l'élection du président de la République au suffrage universel, "ne saurait en elle-même méconnaître le principe du pluralisme", a indiqué le conseil.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Eric de Tor
- 22/02/2012 - 11:26
Nil novi sub sole
Pas de surprise. Le FN s'est trompé de cible en réclamant un anonymat censé soustraire les élus aux pressions des "grands partis".

Le problème ne réside pas dans les modalités de ces pressions, mais dans la transformation des partis politiques dominants en mafias, employant la cooptation, la menace, la contrainte, la corruption, le clientélisme et pratiquant l'omerta, comme l'indiquent les innombrables affaires politico-judiciaires qui sont systématiquement étouffées.

Ces pratiques sont internationalement
reconnues et valent à la France d'être placée à la 25e place mondiale en matière de transparence vis-à-vis de la corruption (22e en 2007), soit dans le peloton de queue européen.

N'oublions pas que le grand projet de l'UMP et du PS, et de leurs créanciers, c'est de mettre la France sous la coupe d'un régime bipartite.

Cela suffirait à entretenir une illusion de démocratie en convoquant régulièrement le populo à des scrutins où il n'a le choix qu'entre "Bonnet-Blanc" et "Blanc-Bonnet". Et surtout cela verrouillerait définitivement le système avec une clef de répartition optimisée des bakchichs.
anticip
- 22/02/2012 - 10:49
les bien pensants ont peur
encore une fois la seule solution pour que TOUS les courants politique soit representés il faut arraché ce dictat a l'UMP (la gauche et le centre paraissent plus ouverte sur ce sujet) et que ce soit les ELECTEURS qui parrainent les eventuels candidats et ainsi quand un peu de démocratie sera de retour en france pourrons t'ils continuer a donner des lecons a la terre entiere
ciceron
- 21/02/2012 - 23:42
Drôle de démocratie...
La France donne des leçons au monde entier et n'ai même pas capable de comprendre le sens du mot démocratie.
Drôle de pays...
Si la bande du batave est élue, nous aurons les régions, les départements, les grandes villes, les médias, le sénat, l'assemblée nationale à gauche et Fabius, Lang, Royal, DSK et pourquoi pas Jospin au gouvernement, la soupe est bonne...
Merci le vote majoritaire.
Mais nous sommes les plus intelligents. les autres pays sont des cons.