En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© Reuters
Tensions
Fichier TES : Axelle Lemaire s'en prend ouvertement à Bernard Cazeneuve
Publié le 08 novembre 2016
La secrétaire d'Etat au numérique accuse le ministre de l'Intérieur d'avoir "pris en douce un dimanche de la Toussaint" un décret permettant la création de ce fichier biométrique controversé.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La secrétaire d'Etat au numérique accuse le ministre de l'Intérieur d'avoir "pris en douce un dimanche de la Toussaint" un décret permettant la création de ce fichier biométrique controversé.

Voilà quelques mois que le gouvernement n'avait pas connu un couac en son sein... Cette fois, l'estocade est venue de la  secrétaire d'Etat au numérique Axelle Lemaire dans l'Opinion, quelques jours après la création d'un grand annuaire biométrique de la population française, appelé TES (Titres électroniques sécurisés). "Ce décret [créant le fichier TES, NDLR] a été pris en douce par le ministère de l'Intérieur, un dimanche de la Toussaint, en pensant que ça passerait ni vu ni connu. C'est un dysfonctionnement majeur" lâche-t-elle. 

A LIRE AUSSI - Cataclysme en vue: voilà à quoi nous attendre le jour où Internet disparaîtra (et au rythme auquel travaillent les pirates, ça se précise...)

Le fichier TES, surnommé aussi "décret Halloween," va ainsi concentrer des données sur tous les Français, laissant craindre aux opposants le risque d’un détournement de fichier ou d’une intrusion illicite.

"Je vais en parler au Président, mais croyez-vous que je pèse, face au ministre de l'Intérieur, au garde des Sceaux et au Premier ministre ?" a poursuivi Axelle Lemaire. Une chose est sûre, l'attaque devrait raviver les tensions au sein même de l’exécutif.

L'objectif du ficher TES est de simplifier les émarches administratives des administrés. Le fichier permettra notamment de procéder à la comparaison automatique des empreintes digitales de chaque demandeur avec les empreintes précédemment enregistrées sous la même identité. Le Code de procédure pénale prévoit que le fichier puisse faire l'objet d'une réquisition judiciaire. La Cnil a demandé à ce que la mise en place de TES soit soumise à un débat parlementaire, ce qui n'a pas été le cas.

Vu sur : Lu sur Europe 1
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Public voit un nouvel homme dans la vie de Laeticia Hallyday; Angelina Jolie veut récupérer le sien; Brigitte Macron au chevet de l’AVC de Line Renaud; Ségolène Royal & François Hollande bientôt mamie-papy; Louis Sarkozy accouche d’une ligne de mocassins
02.
Pourquoi l’incendie de Notre-Dame oblige Emmanuel Macron à revoir sa copie
03.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
04.
Gilets Jaunes : des échauffourée avec la police, des voitures brûlées et des magasins pillés
05.
Le nouveau parti du Brexit de Nigel Farage prend la tête des sondages pour les Européennes au Royaume-Uni
06.
Cette fâcheuse addiction du monde contemporain à la pornographie émotionnelle
07.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Ce que pèse vraiment le vote musulman dans la balance démocratique française
04.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
essentimo
- 07/11/2016 - 16:20
Mme Lemaire
a raison. Avec les hackers , toutes les informations seront piratables (!). L'Etat ne peut assurer aucune protection. Ce sera même pire car ils auront accès à des informations privées confidentielles !
Nap4
- 07/11/2016 - 10:17
Paradoxal
Le grand paradoxe est que ce sont précisément nos grands démocrates de gôôôôche, pourfendeurs de tous les fascismes policiers, qui mettent en place une nouvelle STASI. Comme quoi le socialisme ne saurait renier ses gènes totalitaires.
Pas besoin d'une armées de mouchards et de croupions pour mettre ça en place; le numérique fera le boulot : Notre passé, notre présent et notre avenir tiendront dans une clé USB -ou le Cloud, pour les mystiques-. Et paradoxe du paradoxe, ils continuent par médias interposés de faire trembler les ménagères et le bon peuple captif sur l'imminence du danger de "l'extrême droite". MLP pourrait d'ailleurs leur faire remarquer que le gouvernement est bien sympa de lui mâcher le travail avant son arrivée au pouvoir. Et pourtant, elle se tait...
spotter
- 07/11/2016 - 08:31
Pixel Lemaire
Il semble que ce décret, si on regarde la photo, lui donne des boutons.
A quoi sert alors photoshop ?