En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
© REUTERS/Philippe Wojazer
Tensions
Colère des policiers : nouvelle manifestation, le patron de la police hué
Publié le 19 octobre 2016
Bernard Cazeneuve a décidé de recevoir les syndicats ce mercredi, à 17h.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bernard Cazeneuve a décidé de recevoir les syndicats ce mercredi, à 17h.

Le malaise ne fait plus aucun doute. Près de 400 policiers s'étaient réunis à Evry pour "accueillir" le directeur de la police nationale, Jean-Marc Falcone. Ce dernier se rendait à Evry, en Essonne d'où sont partis de nombreux policiers qui ont manifesté sur les Champs-Elysées dans la nuit de lundi à mardi.

A LIRE AUSSI - Manif de policiers : un palier supplémentaire dans l’exaspération et vers des policiers-vengeurs comme à la fin des années 1970 ?

Accompagné par le directeur central de la sécurité publique (DCSP) Pascal Lalle, il était venu rencontrer les chefs de brigade et de brigade anticriminalité (BAC) de l'Essonne "pour les écouter et échanger avec eux dans une démarche constructive" selon une source contactée par l'AFP. Un peu plus tôt, l'IGPN (la police des polices)  a annoncé sa volonté d'enquêter sur "les manquements individuels aux règles statutaires" des policiers manifestants.


A leur sortie, les responsables de la police ont été copieusement hués par les fonctionnaires présents. "Notre hiérarchie n'a rien compris aux malaises des fonctionnaires" a expliqué à l'AFP une policière. "On attendait plus de soutien de notre hiérarchie. On s'en prend plus aux policiers qu'aux voyous" abonde un autre.

De son côté, le syndicat Unité SGP Police-FO appelle à une "marche de la colère policière et citoyenne" pour le 26 octobre à Paris. Bernard Cazeneuve a finalement décidé de recevoir les syndicats ce mercredi, à 17h.

A LIRE AUSSI - Etat (psychologique) d’urgence : l'Etat est-il capable de sauver les derniers lambeaux de sa légitimité face à la colère des combattants abandonnés sur le front des fractures françaises ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
02.
Ces éléments qui viennent perturber l'idée que le chômage serait revenu à son plus bas niveau depuis 10 ans
03.
Comment Donald Trump est en train de se sortir des soupçons qui pèsent sur lui d'une collusion entre la Russie et sa campagne électorale de 2016
04.
Et les pays qui participent le plus à l’extension des forêts sur la planète sont…
05.
Le coffre-fort d'Alexandre Benalla aurait été déplacé par Chokri Wakrim, le compagnon de l'ancienne cheffe de la sécurité du Premier ministre
06.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
07.
François Ruffin craint d’être visé après les perquisitions chez Mediapart et La France Insoumise
01.
Christine Lagarde, la directrice du FMI, prévient d’un risque grave de tempête mondiale mais personne ne semble l’entendre
02.
Il faut détruire Jean-Luc Mélenchon et le secret de l’instruction avec…
03.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
04.
Laeticia Hallyday s'ennuie à L.A; Johnny Depp craque pour la fille d'un vieux pote; Dany Boon veut que vous sachiez qu'il est amoureux (pour vous faire oublier ses impôts); Nicolas S. & Carla B. qu'ils étaient à Venise pour leur anniversaire de mariage
05.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
06.
55% des Français continuent à soutenir les Gilets jaunes : pourquoi s’imaginer que la fin de la crise est en vue est un fantasme dangereux
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
03.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
04.
Derrière le complotisme, l’énorme échec de 50 ans d’égalitarisme et de progressisme à marche forcée impulsés par l’Education nationale comme par la culture dominante
05.
55% des Français continuent à soutenir les Gilets jaunes : pourquoi s’imaginer que la fin de la crise est en vue est un fantasme dangereux
06.
Flambée d’antisémitisme et de violences politiques : ces erreurs politiques et macroéconomiques à ne pas reproduire pour enrayer la crise
Commentaires (17)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
clint
- 19/10/2016 - 13:29
Spectacle d'une police aux mains du FN ?
Le directeur de la police est nommé par le gouvernement. Si il y a quelqu'un à qui s'en prendre c'est au ministre de l' intérieur ! La main mise du FN sur certains éléments donnent aux démocrates à réfléchir ce que pourrait être une France sous la domination du FN ! Certes on pourrait leur donner les mêmes possibilités d'intervention que la Gendarmerie, sauf que celle-ci est militaire, n'a pas de syndicats, n'est pas politisée et fait l'objet de peu de procès pour connexion avec les différents milieux mafieux !
essentimo
- 19/10/2016 - 13:01
A suivre
mais manifestation citoyenne s'il y a la moindre sanction contre les policiers ! Et démission de Cazeneuve et Falcone !
Beredan
- 19/10/2016 - 12:05
Reprise en mains ?
Dans l'affolement , les autorités inciteraient les syndicats Á organiser des manifestations pour reprendre leurs troupes en mains...