En direct
Best of
Best of du 18 au 24 mai 2019
En direct
© Reuters
Excuses
Hélicoptères : pour la Pologne, c'est Airbus qui a fait capoter le contrat
Publié le 09 octobre 2016
La Pologne a renoncé à un contrat de plus de 3 milliards d'euros portant sur l'achat de 50 hélicoptères militaires Caracal construits par Airbus.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La Pologne a renoncé à un contrat de plus de 3 milliards d'euros portant sur l'achat de 50 hélicoptères militaires Caracal construits par Airbus.

C'est un camouflet commercial et économique pour la France et pour le groupe Airbus. Mercredi, la Pologne a annoncé qu'elle renonçait à signer un contrat de plus de 3 milliards d'euros portant sur l'achat de 50 hélicoptères militaires Caracal construits par Airbus Helicopters. Le ministre du Développement polonais avait alors expliqué que les contreparties locales (les "offset") accordées par Airbus Helicopters "ne répondaient pas aux intérêts économiques et sécuritaires de la Pologne".

Ce samedi, le ministre polonais de la Défense est revenu sur cet abandon et a estimé que l'arrêt des négociations était dû à l'industriel. "Lors de la dernière étape (des négociations liées aux contreparties, ndlr), Airbus Helicopters n'a pas présenté de proposition satisfaisante. Il n'a pas répondu à la position polonaise et c'est pour cela que les négociations, le contrat ont dû être arrêtés. Je voudrais que se soit complètement clair, ce n'est pas la partie polonaise qui a rompu ces négociations", a expliqué Antoni Macierewicz lors d'une conférence de presse.

"J'ai pris connaissance avec regret de la position d'Airbus Helicopters qui (...) n'a pas satisfait les propositions polonaise, liées à l'offset", a expliqué le ministre polonais. Un argument rejeté par la France, qui assure qu'Airbus Helicopters est allé "extrêmement loin dans son offre", avec des contreparties locales équivalentes à 100% du montant du contrat, ce qui est "du jamais vu" dans ce type de négociations.

Le ministre de la Défense a réitéré le souhait que la Pologne achète "le plus rapidement possible" de nouveaux hélicoptères multirôles.  "L'affaire est urgente" et la nouvelle procédure d'acquisition "sera ouverte à tous les constructeurs", a-t-il souligné. 

Pour rappel, le gouvernement polonais a, dès son arrivé au pouvoir en novembre 2015, critiqué le choix d'Airbus par le gouvernement précédent. En effet, les deux concurrents d'Airbus, l'américain Lockheed Martin et l'italien AgustaWestland, disposent d'usines en Pologne.

Vu sur : Lu sur Capital
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Rihanna éconduit Neymar, Charlotte Casiraghi & Gad Elmaleh s’ignorent, Anthony & Alain-Fabien Delon se vengent de leur père; Karine Ferri investit lourdement pour son mariage (et invite utile); Johnny Depp : c’est Amber qui l’aurait battu
02.
Il agresse un agriculteur pendant que son épouse filme
03.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
04.
Ce qui explique la nouvelle vague d'eugénisme
05.
Cannes : Abdellatif Kechiche s'emporte contre la question "imbécile" et "malsaine" d'un journaliste
06.
Tensions grandissantes en Algérie : Bouteflika n’est plus là, mais les généraux, si
07.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
05.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
06.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
06.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
clint
- 09/10/2016 - 21:11
La Pologne sait que l'Europe ne la protègera pas de la Russie !
Ils se tournent tout naturellement vers l'OTAN, donc vers les US. Il ne faut pas, non plus, oublier que la France décline d'année en année sur la scène mondiale. Ce n'est avec Juppé, les relations heureuses, qu'il y aura une amélioration significative !
fanfoué
- 09/10/2016 - 20:38
A sens unique
La Pologne pratique l'Europe à sens unique, elle profite de toutes les formes d'aides et ne fait travailler quasiment aucun de ses "partenaires". C'est plus un pion US qu'un véritable état membre.
assougoudrel
- 09/10/2016 - 12:57
Juste avant d'entrer dans l'UE,
les polonais avaient demandé à cette dernière une rallonge d'un milliard d'euros, pour acheter de suite une fois entrés des F16 américains. Ils étaient vexés quand Mr Chirac leur avait dit que ce n'était pas correct. Quand au Rafale, c'est l'avion le plus performant à l'heure actuel (c'est un 4 en1) et il faut des décennies pour améliorer un avion et le parachever, comme tout navire et armement. Les polonais sont tellement traumatisés par les russes, qu'ils sont les suce-boules des ricains.