En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© Reuters
Ambiance
A Groix, Manuel Valls "trace un sillon dans la durée" et réduit Macron à un phénomène de mode
Publié le 01 octobre 2016
"Tout ce qui est fugace, ce qui est à la mode (...) est emporté par les vents", a dit le Premier ministre à propos d'Emmanuel Macron.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Tout ce qui est fugace, ce qui est à la mode (...) est emporté par les vents", a dit le Premier ministre à propos d'Emmanuel Macron.

Manuel Valls était ce samedi en visite sur l'île de Groix, en Bretagne. Accompagné du ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian - qui cumule avec le poste de président de la région Bretagne - Manuel Valls s'est laissé aller à quelques métaphores maritimes. "Malgré la tempête, je maintiens le cap. Le cap est fixé", a-t-il laissé.

Interrogé par les journalistes pour savoir si c'est le cap fixé pour la France, ou pour son propre avenir, et vers où il mène, Valls répond : "Le grand large (...) Cela fait longtemps que j'ai pris le large". Comprendra qui pourra.  "Ici, tout invite à regarder vers le lointain", a lancé Valls un peu plus tard.

Pendant que Valls était à Groix, Emmanuel Macron était lui à Chamonix. Et le premier ne s'est pas gêné pour tacler, sans le citer, le second. "Moi, je creuse un sillon profond dans ce pays", a insisté Manuel Valls au cours du discours prononcé devant les Grésillons. Sous-entendu : lui au moins n'est pas dans le court terme. Et pour ceux qui n'auraient pas compris la remarque, il a enfoncé le clou au moment de reprendre le bateau pour Lorient : "Ce qui est beau quand on gouverne (...) c'est qu'on crée une relation. Tout ce qui est fugace, ce qui est à la mode (...) est emporté par les vents. Moi, je trace en effet un sillon dans la durée".

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
03.
Un bilan dont il “n’y a pas à rougir” : radioscopie des performances économiques de la France depuis l’élection d’Emmanuel Macron
04.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
05.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
06.
Attention danger politique pour Emmanuel Macron : voilà pourquoi l’électorat en marche est à manier avec grande précaution
07.
La taxe carbone va prendre l’avion, très bonne idée, sauf que ceux qui vont payer ne sont pas ceux que l’on croit
01.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
02.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
03.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
04.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
05.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
06.
L'OPA du néo-sultan Erdogan sur la diaspora turque de France et d’Europe via les écoles et les mosquées
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
04.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
05.
Emmanuel Macron, l’Europe, le RN et les Gilets jaunes : un cocktail détonnant de vérités et d’erreurs intellectuelles ou politiques majeures
06.
Le glyphosate, le dernier débat hystérique de tous ceux qui se méfient de l’Europe et du progrès
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Aghir
- 02/10/2016 - 15:49
Le jour
où les politiques feront autre chose que s'écouter parler à grands coups de métaphores............
YNENOUDISEPATOU
- 01/10/2016 - 18:43
Trace ton sillon ....
ils peuvent dire, penser, faire ce qu'ils veulent, ils ne sont plus entendus par plus de 80% de français !!! De plus quand ils apparaissent à la TV, quel plaisir de pouvoir leur couper le sifflet, et de passer à des choses plus sérieuses !
assougoudrel
- 01/10/2016 - 18:39
Dans son sillon, Vals va
planter des bananiers et des ananas, oubliant qu'on n'est pas sous les tropiques. Il serait capable d'acheter un bout de banquise pour du terrain afin d'ouvrir un magasin de frigos et de congélateurs pour les eskimos.