En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© Reuters
Realpolitik

Le Dalaï-lama est en France (mais il ne rencontrera pas François Hollande)

Publié le 12 septembre 2016
Une conférence à Sciences Po a également été annulée.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une conférence à Sciences Po a également été annulée.

Le Dalaï-lama, chef spirituel des Tibétains, est en visite en France à partir de ce lundi 12 septembre pour une semaine. C'est sa première visite en France depuis 5 ans. Et pourtant, il ne rencontrera pas François Hollande, ni aucun autre officiel Français de premier plan, bien qu'il ait prévu une rencontre avec une vingtaine de parlementaires. 

En effet, la Chine prend extrêmement au sérieux tout signe de légitimation du chef des Tibétains, et ce même si celui-ci a renoncé à ses ambitions politiques, se cantonnant au rôle de chef spirituel. Comme le signale Le Monde, un pays dont un responsable de haut rang rencontrerait le Dalaï-lama devrait payer un "coût diplomatique". Barack Obama s'y risque encore, mais ne le fait que dans le cadre de visites "privées", dans sa résidence personnelle et pas à la Maison-blanche, afin de ne pas donner l'impression que les États-Unis reconnaissent la cause du peuple tibétain.

Lorsque Nicolas Sarkozy avait refusé de rencontrer le Dalaï-lama, Jean-Marc Ayrault, alors député-maire de Nantes, avait parlé d'une "erreur" et évoqué "le rôle de la France." Celui qui est aujourd'hui ministre des Affaires étrangères ne rencontrera pas le leader Tibétain. Lorsque Nicolas Sarkozy avait finalement rencontré le Dalaï-lama à Gdansk, les conséquences pour Paris avaient été immédiates, et ce fut la dernière fois que le Dalaï-lama rencontra un chef de l'État français. Aujourd'hui au Quai d'Orsay, on argue qu'il s'agit d'une visite à motif religieux et confessionel, non politique, et il est vrai qu'aujourd'hui le dirigeant politique des Tibétains en exil est le Sikyong, ou premier ministre, élu tous les cinq ans. L'actuel détenteur du titre, Lobsang Sangay, n'a toujours pas été reçu au hauts niveaux de l'État français. 

A LIRE AUSSI : Tenzin Gyatso a-t-il décidé qu’il serait le dernier des dalaï-lamas ?

Vu sur : Via le HuffPost
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

02.

La fête est finie : les constructeurs automobiles obligés de tirer les leçons de la baisse importante de leurs ventes

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

05.

A ses ralliés, la République (En marche) pas reconnaissante

06.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

07.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

04.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

05.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

06.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cloette
- 13/09/2016 - 09:42
Le Dalaï Lama
Ne représente rien , il était juste le protégé de Bush , un pion de la CIA , et les temps ont changé .....
vangog
- 13/09/2016 - 01:37
Soumission à la Chine du régime gauchiste...
exactement comme Sarko-le-tricheur etait, lui-aussi, soumis...et pas seulement à la Chine, mais aussi au Qatar, à l'Arabie saoudite, au Bilderberg...vivement Marine Le Pen pour en finir avec cette soumission de rampants!
assougoudrel
- 12/09/2016 - 19:51
Quelqu'un qui ne croit en aucune religion,
sauf en celle qui nous font horreur (pour ses électeurs), n'a pas à rencontrer ce chef religieux.