En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

03.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

ça vient d'être publié
pépites > Justice
"Acab land"
Une jeune femme, fichée S, qui espionnait les policiers et qui avait été arrêtée samedi place d’Italie lors de la manifestation des Gilets jaunes aurait été relaxée
il y a 1 heure 39 min
pépites > Social
Marche de la colère Acte II ?
Grève du 5 décembre : la police pourrait rejoindre la mobilisation contre la réforme des retraites
il y a 3 heures 9 min
pépite vidéo > Media
Bras de fer médiatique
Yann Barthès diffuse l'enquête de Valeurs actuelles sur Quotidien et sur la tyrannie des bien-pensants
il y a 5 heures 42 min
light > Culture
Polémique
"J'Accuse" : la collectivité Est Ensemble renonce finalement à demander la déprogrammation en Seine-Saint-Denis du film de Roman Polanski
il y a 6 heures 43 min
pépites > Religion
Nouvelle polémique ?
Vesoul : une religieuse catholique privée de maison de retraite pour son voile
il y a 7 heures 58 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 9 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Ingénu" de Voltaire : un Candide au pays des puissants, un Ingénu dans le monde

il y a 10 heures 53 min
pépites > Santé
Répondre à la crise
Le gouvernement dévoile son "plan d'urgence" pour l'hôpital public avec notamment une hausse du budget et une reprise de la dette
il y a 11 heures 49 min
décryptage > Politique
Réforme

Retraites : cette violence qui nous attend au fond de l’impasse politique

il y a 13 heures 15 min
décryptage > Politique
"J'ai besoin de vous"'

Congrès des maires : Emmanuel Macron surestime l’impact de la politique de simplification mise en œuvre à destination des élus locaux

il y a 14 heures 11 min
light > Europe
Famille royale
Affaire Jeffrey Epstein : le prince Andrew décide de mettre fin à ses engagements publics
il y a 2 heures 24 min
pépites > Sport
Colère
JO 2024 à Paris : les hôteliers décident de suspendre leur participation à l'organisation des Jeux olympiques suite au partenariat avec Airbnb
il y a 3 heures 37 min
pépites > Justice
Lutte contre le terrorisme
Attentat déjoué dans le Thalys : le parquet national antiterroriste demande un procès pour Ayoub El Khazzani et pour trois autres suspects
il y a 6 heures 11 min
light > Culture
Oscar de la meilleure création du monde
Puy du Fou : le parc reçoit le prestigieux prix du Thea Award pour le spectacle "Le premier Royaume"
il y a 7 heures 19 min
pépite vidéo > Religion
A la rencontre des fidèles
Visite officielle du pape François en Thaïlande et au Japon
il y a 8 heures 36 min
décryptage > Santé
Mesures

Plan d'urgence pour l'hôpital public : comment le gouvernement ménage dangereusement la chèvre et le chou

il y a 9 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Misérables" : le réalisateur Ladj Ly casse la baraque

il y a 11 heures 6 min
rendez-vous > Social
Politico Scanner
Des casseurs aux LBD, radioscopie de l’opinion des Français face à la violence dans les conflits sociaux
il y a 12 heures 24 min
décryptage > Economie
Lettre

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

il y a 13 heures 57 min
décryptage > France
Un aveu

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

il y a 14 heures 27 min
© REUTERS/ Yagiz Karahan
© REUTERS/ Yagiz Karahan
Urgence humanitaire

Deux nouveaux camps pour réfugiés ouvriront à la rentrée à Paris

Publié le 24 août 2016
Le premier se situera dans le nord de Paris, du côté de la gare du Nord, et "sera dédié à l'accueil des hommes seuls". Le second sera localisé dans le sud-est de la capitale et accueillera les familles.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le premier se situera dans le nord de Paris, du côté de la gare du Nord, et "sera dédié à l'accueil des hommes seuls". Le second sera localisé dans le sud-est de la capitale et accueillera les familles.

En mai, Anne Hidalgo avait annoncé l'ouverture d'une structure d'accueil pour migrants, conforme aux normes internationales du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR). Son inauguration aura lieu à la rentrée. La maire de Paris fera une annonce début septembre. La mise en service de ce camps interviendra avant la fin du mois, après le prochain conseil de Paris fixé le 25 septembre prochain, indique la mairie. En réalité, ce n'est pas un camp mais deux structures qui seront mises en place dans quelques jours.

"La situation des migrants qui convergent chaque jour vers la capitale n'était plus tenable", explique Dominique Versini, adjointe au maire, en charge de la solidarité et de la lutte contre les exclusions. "Les lieux d'accueil que nous allons créer permettront de proposer aux migrants primo-arrivants un hébergement et des soins pendant quelques jours, leur évitant ainsi de dormir à la rue, le temps d'être orientés vers les dispositifs les plus adaptés à leur situation", confie l'ancienne ministre du gouvernement Raffarin (de 2002 à 2004) par ailleurs, ancienne défenseur des enfants.

Des camps mieux adaptés à un grand flux de réfugiés

La Ville de Paris affirme avoir mis à l'abri près de 10 000 personnes depuis juin 2015. Si un grand nombre de personnes sont reconduites aux frontières, le nombre de demandeurs d'asile a augmenté de près de 18 % depuis deux ans. En juillet, l'État s'est engagé aux côtés de la ville à financer ces "sites de premier accueil" dimensionnés pour accueillir entre 200 et 700 personnes, selon les besoins.

Le dispositif s'inspirera du campement qui a été ouvert à Grande-Synthe (Nord), mais aussi de structures humanitaires créées en Allemagne "où le phénomène migratoire est bien plus important qu'à Paris", souligne Mme Versini qui y a effectué une visite pendant l'été. Ces campements seront ainsi dotés d'un guichet administratif permettant le recensement et l'identification des réfugiés, d'un espace médical et d'un centre d'hébergement "temporaire" de ces populations dans des conditions d'hygiène satisfaisantes.

La crainte des riverains

La question des réfugiés est très délicate. Selon Dominique Versini, l'exécutif municipal a opté pour la création de deux campements "afin de répondre aux besoins de deux catégories de population différentes", mais aussi pour ne pas "créer de point d'abcès" unique. L'un des camps se situera dans le nord de Paris, du côté de la gare du Nord, non loin du boulevard de la Chapelle "où convergent déjà des dizaines de migrants chaque semaine", note Dominique Versini. "Il sera dédié à l'accueil des hommes seuls", confie une source. L'autre sera localisé dans le sud-est de la capitale "pour ne pas accabler les habitants du 18e et 19e qui ont déjà beaucoup fait en matière d'accueil de migrants", glisse une source proche du dossier. Ce second site accueillera  les femmes et les enfants isolés, mais aussi les familles.

Ces camps "modulables", constitués de tentes chauffées et d'algeco, pourront accueillir, dans un premier temps, 400 personnes (200 sur chaque site), mais pourront "monter en puissance" pour faire face à l'afflux de 700 individus. "Ces structures seront pérennes, mais susceptibles de déménager", indique le service de presse de la mairie. Sept sites ont été visités, entre juin et juillet par les équipes techniques de la Ville, afin d'identifier des terrains alternatifs.

Vu sur : Lu sur Le Point
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
bebert4
- 24/08/2016 - 18:58
Ville Lumière
Qui a dit que les étrangers boudaient la capitale?
vangog
- 24/08/2016 - 18:49
Grand remplacement de Paris...
à force de mépriser les Français, les gauchistes sont quasi-morts! Pour se démarquer de cette gauche anti-patriotique, démagogiste et pleurnicharde, Montebourg sera obligé de dire stop au grand-remplacement...Le Danger, pour Sarko-le-tricheur, serait qu'il reprenne quelques thèmes protectionnistesen plus. On aurait alors une superbe présidentielle 2017, avec Marine Le Pen contre Montebourg...
pasdesp
- 24/08/2016 - 17:29
C'est bien la democratie socialiste!
on nous enfume avec le mot "refugiés" , statut genereusement accordé par personne pour nous imposer une population dont la majorite ne veulent plus. La france serait au bord de la faillite mais de l'argent il y a toujours pour ces immigrants.