En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© Reuters / Philippe Wojazer
C'est reparti

Les Républicains : Laurent Wauquiez prend la tête du parti

Publié le 23 août 2016
Eric Woerth, qui souhaitait une direction collégiale, devient secrétaire général des Républicains.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Eric Woerth, qui souhaitait une direction collégiale, devient secrétaire général des Républicains.

Mise à jour 13h30 : Laurent Wauquiez a été nommé président du parti tandis que Eric Woerthdevient secrétaire général des Républicains.  

Attention le terrain est miné. Nicolas Sarkozy étant désormais dans la course à la primaire, il faut lui trouver un remplaçant à la tête des Républicains. Et ce n'est pas si simple. Si le parti a changé de nom, le spectre de la lutte fratricide à l'UMP plane toujours. En théorie, c'est Laurent Wauquiez qui devrait reprendre la présidence comme le stipulent les statuts, article 25, alinéa 5 : "En cas d’empêchement, le Président du Mouvement est remplacé par le Vice-président délégué ; il en est de même en cas de vacance de la présidence du Mouvement jusqu’à l’élection d’un nouveau Président". D'ailleurs, Nicolas Sarkozy semble lui-même avoir adoubé le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, assurant le 12 mai dernier : "Je sais que certains d'entre vous s'inquiètent de la situation du parti durant la primaire. Je veux vous rassurer: Laurent Wauquiez fera cela très bien".

C'était sans compter Eric Woerth évoque l'article 39, alinéa 2 de ces mêmes statuts qui évoque la vacance de la présidence lors des primaires. "La direction du Mouvement est assurée, jusqu’à la primaire, par les autres membres de la direction du Mouvement. Dans le cas où les trois membres de la direction du Mouvement sont candidats à la primaire en vue de la désignation du candidat à la présidence de la République, le Bureau Politique détermine les conditions dans lesquelles la direction du Mouvement est assurée". Le député de l'Oise aimerait donc une direction collégiale, partagée entre Laurent Wauquiez… et lui-même. "Personne ne peut avoir le monopole de la représentation du parti puisque personne n'a été élu", rappelait-il dans l'Est Républicain le 19 août dernier. Dans ce combat de chefs, il profite du soutien de Luc Chatel.

Vu sur : Lu sur BFMTV
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Guillaume Larrivé à droite toute ; François-Xavier Bellamy refuse d’enfoncer Wauquiez après les européennes ; Ziad Takieddine nie toute "machination" contre Nicolas Sarkozy ; Benjamin Griveaux ou les ravages de la transparence (anonyme)

02.

Si vous pensiez que la dette américaine détenue par la Chine met Washington à la merci de Pékin, ce graphique pourrait vous surprendre

03.

Finale de la CAN : cinquante nuances de troubles de la visibilité (identitaire) en France

04.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

05.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

06.

Anorexie : une nouvelle étude montre que les causes ne sont pas seulement psychologiques

07.

Contamination au tritium des rivières françaises : anatomie d’une opération destinée à générer une peur infondée sur le nucléaire

01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

03.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

04.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

05.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

03.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

04.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

05.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

06.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Vincennes
- 24/08/2016 - 08:22
Pourquoi écrire : "E.WOERTH devient secrétaire général" !!!
puisqu'il l'était déjà. Vous êtes vraiment bizarres, VOUS LES MEDIAS d'interpréter tout à votre sauceHollandaise !! . De plus, puisque vous semblez ne pas connaitre les statuts "LR" je vous communique le passage intéressé : "En cas d’empêchement, le Président du Mouvement est remplacé par le Vice-président délégué"........ qui était dans les statuts WAUQUIER et donc RIEN de NEUF dans le paysage. Aussi, arrêtez de nous ENFUMER
Vincennes
- 23/08/2016 - 15:28
parti trop vite ...les Médias "aux odres" sont déja "au taquet"
pour préserver leur NICHE FISCALE octroyée par Pépère afin de les avoir à sa botte (7.650€ de déduction fiscale ou un remboursement à notre bonne santé).........La grande manœuvre politico-idéologique est en marche .....à nous de la contrer
Vincennes
- 23/08/2016 - 15:23
Pas la peine de s'exciter, en effet, et pourtant les Médias
"aux ordres"