En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
Coup de gueule

Benoît Hamon : François Hollande "n'a même pas essayé une politique de gauche"

Publié le 19 août 2016
"Je crois fondamentalement que la capacité de François Hollande à réunir sa famille politique est émoussée, je pense qu’il est trop tard pour lui aujourd’hui.", déclare Benoît Hamon dans une interview au quotidien L’Indépendant de vendredi.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Je crois fondamentalement que la capacité de François Hollande à réunir sa famille politique est émoussée, je pense qu’il est trop tard pour lui aujourd’hui.", déclare Benoît Hamon dans une interview au quotidien L’Indépendant de vendredi.

"Je crois fondamentalement que la capacité de François Hollande à réunir sa famille politique est émoussée, je pense qu’il est trop tard pour lui aujourd’hui. À mes yeux, il n’est pas le bon candidat car dans beaucoup de domaines, l’économie, le social, il n’a même pas essayé une politique de gauche. Il est trop tard pour qu’il recrée une relation de confiance avec son électorat", accuse l’ancien ministre et député frondeur, qui vient de déclarer sa candidature à la primaire du PS pour 2017.

Estimant qu’il y a "plus d’hypothèses" que la gauche ne passe pas au premier tour de la présidentielle de 2017 que dans le cas contraire, l’ancien ministre de l’Éducation estime que, "si François Hollande et Jean-Luc Mélenchon s’affrontent au premier tour, c’est plié et on n’aura plus qu’à aller distribuer des tracts pour Nicolas Sarkozy."

"Merci la gauche !"

Dans une nouvelle charge contre la loi Travail, qu’il promet d’abroger, Benoît Hamon estime qu’une "société de tous contre tous" a été mise en place. "La loi Travail va baisser le tarif des heures sup’, donc le salaire des Français qui pourront aussi être licenciés plus facilement : merci la gauche !", ironise-t-il, dénonçant "la concentration des pouvoirs dans les mains d’un seul homme avec un Parlement godillot (qui) accouche par exemple d’une loi Travail imposée".

"On vit en monarchie républicaine. C’est incroyable qu’un président de la République puisse imposer une loi sans vote (...)Je suis pour une procédure d’impeachment (destitution, ndlr) comme aux États-Unis ou la possibilité pour le peuple de le faire (...) Aujourd’hui, il faut faire respirer la démocratie", estime-t-il.

Fustigeant l’actuel "concours Lépine de la solution miracle pour lutter contre le terrorisme", le tout nouveau candidat à la primaire appelle à cesser de "faire de l’électoralisme sur ces questions-là", préférant insister sur le besoin de "prévention de la radicalisation".. "130.000 jeunes décrochent d’un système éducatif qui trie par l’échec", regrette-t-il.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

02.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

BCE : pourquoi l’équipe de Christine Lagarde pourrait cruellement manquer d’économistes

05.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

06.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

07.

RugyGate : les mécanismes de notre sadisme collectif

01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

04.

Quand Jeff Bezos affirme à ses employés qu’"Amazon fera faillite, car Amazon n’est pas immortelle"

05.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

06.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

03.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

04.

Cet autre mal Français qui se cache derrière le recul de la liberté d’expression en France

05.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anguerrand
- 19/08/2016 - 14:53
Hamon Président !
Ah, ah, ah on aura tout vu.
assougoudrel
- 19/08/2016 - 12:52
Politique de ma
gauche, pour ne pas dire de mes c...
l'enclume
- 19/08/2016 - 12:40
J'ai la mémoire qui flanche, j'me souviens plus très bien
Pauvre Bénoît, il a la mémoire qui flanche, une politique de gauche a existé entre 1981 et 1983, l'on voit où cela a mené la France