En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
© Reuters
C'est officiel
Hillary Clinton : le discours d'une candidate investie et lucide
Publié le 29 juillet 2016
Candidate officielle des démocrates à la Maison-Blanche depuis mardi 26 juillet, Hillary Clinton a accepté formellement sa nomination jeudi et a clôturé la convention démocrate de Philadelphie.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Candidate officielle des démocrates à la Maison-Blanche depuis mardi 26 juillet, Hillary Clinton a accepté formellement sa nomination jeudi et a clôturé la convention démocrate de Philadelphie.

" C'est avec humilité, détermination et une confiance sans limites dans la promesse de l'Amérique que j'accepte votre nomination ", a déclaré Hillary Clinton.  " Je serai la présidente des démocrates, des républicains, des indépendants [...] de tous les Américains.


Cinq points à retenir du discours d'investiture... par libezap "

"l’Amérique ne dit pas ça, elle dit NOUS allons les régler ensemble "

Hillary Clinton a remercié d'entrée de jeu son ex-rival Bernie Sanders et salué sa campagne " qui a inspiré des millions d'Américains ". La candidate démocrate s'est ensuite adressée aux partisans du sénateur du Vermont. " Vous qui l'avez soutenu, ici et à travers le pays, je veux que vous sachiez que je vous ai entendus. Votre cause est notre cause ", a-t-elle déclaré.

À son rival républicain qui prétend être le seul candidat à pouvoir " sauver le pays ", Hillary Clinton a rétorqué qu'il ne fallait jamais croire " quelqu'un qui dit: "Je peux le faire tout seul". Ce furent les mots de Donald Trump à Cleveland. Cela devrait tous nous inquiéter. " l’Amérique ne dit pas ça, elle dit NOUS allons les régler ensemble ". " Il veut nous diviser du reste du monde et les uns des autres", a poursuivi l’ancienne secrétaire d’État, qui a invité son public à retirer au milliardaire le bénéfice du doute pour ses dérapages, " la triste vérité est qu’il n’y a pas d’autre Donald Trump. Il est vraiment comme ça ".  Ainsi, la candidate démocrate a exhorté les électeurs américains à " travailler ensemble " et à rejeter les appels à la peur et à la division du candidat républicain Donald Trump. Celle qui portera les couleurs démocrates lors de la présidentielle américaine, le 8 novembre, a dépeint son adversaire républicain comme un candidat inexpérimenté, qui ne mérite pas la confiance des Américains.

Une vision lucide

Hillary Clinton a voulu mettre de l'avant une vision du pays à la fois optimiste et lucide, insistant sur le " travail qu'il reste à faire " pour combattre les inégalités, les salaires insuffisants et la menace terroriste.

La candidate démocrate a misé sur l'emploi, se montrant compréhensive à l'endroit des problèmes de la classe moyenne. "Nous ne construirons pas un mur. À la place, nous bâtirons une économie où toute personne qui désire un emploi bien rémunéré pourra en obtenir un.", a – t – elle déclaré.  " Je veux vous dire, ce soir, comment nous allons rendre la vie de tous les Américains meilleure. Ma première mission comme présidente sera de créer plus de possibilités et plus d'emplois, avec des salaires plus élevés, ici même, aux États-Unis ", a-t-elle déclaré.

Lors du discours le plus important de sa carrière, Hillary Clinton a insisté sur l'importance d'avoir brisé le plafond de verre en tant que première femme à la tête d'une formation politique majeure aux États-Unis, une nomination " historique ".

Dès ce vendredi, la candidate démocrate prendra la route de la " Rust Belt " pour se rendre dans les États de l'Ohio et de la Pennsylvanie, accompagnée de son colistier Tim Kaine, pour entamer officiellement sa campagne. Hillary Clinton aura ensuite l'occasion d'affronter Donald Trump lors du premier débat des candidats à la présidence américaine, à l'université Hofstra, dans l'État de New York, le 26 septembre prochain.

 

Vu sur : Lu sur Le Monde
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
02.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
03.
L’arrestation d'un journaliste qui montre que Poutine contrôle beaucoup moins la Russie et ses services de renseignement qu’on l’imagine depuis l’étranger
04.
Loi Alimentation : sans surprise, les effets pervers s'accumulent
05.
Vous pensiez qu’un verre de lait et un jus d’orange étaient le petit-déjeuner parfait ? Voilà pourquoi vous avez tort
06.
Le sondage qui montre que les sympathisants de LREM se situent de plus en plus à droite
07.
Révolution sur canapé : une enquête montre que 92% des activistes berlinois d’extrême-gauche vivent chez papa-maman
01.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
02.
Cette nouvelle technique du dépistage du cancer de la prostate qui pourrait sauver de nombreuses vies
03.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
04.
Hausse des prix de l’électricité : merci qui ?
05.
Révolution sur canapé : une enquête montre que 92% des activistes berlinois d’extrême-gauche vivent chez papa-maman
06.
Réforme des retraites : pourquoi les salariés du privé ont toutes les raisons de s’inquiéter
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
“Droite moderne”, “LREM pragmatique pour le bien du pays” : mais au fait, qu’est ce que cela veut vraiment dire ?
03.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
04.
Emmanuelle Mignon, proche de Nicolas Sarkozy, qualifie Emmanuel Macron de "meilleur président de droite qu'on ait eu depuis un certain temps"
05.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
06.
Réforme des retraites : pourquoi les salariés du privé ont toutes les raisons de s’inquiéter
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Eugénie
- 29/07/2016 - 17:17
Disons que :
VIVE DONALD TRUMP PRESIDENT !!
Lafayette 68
- 29/07/2016 - 11:34
"investie et lucide"
En campagne pour Hillary ? Merci bien pour sa lucidité et sa prétention.Question investissement , les Clinton , ils connaissent : depuis 91 , ras le bol !
Deudeuche
- 29/07/2016 - 08:58
Elle ouvre la voie
pour la prochaine candidate après le président Trump.