En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© Reuters
Poudrière

"Jungle" de Calais : un migrant tué lors de rixes nocturnes

Publié le 26 juillet 2016
Dans la nuit de lundi à ce mardi des rixes ont éclaté dans le campement de clandestins surnommé la "jungle" de Calais. Bilan : 1 mort, six blessés.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans la nuit de lundi à ce mardi des rixes ont éclaté dans le campement de clandestins surnommé la "jungle" de Calais. Bilan : 1 mort, six blessés.

Selon la préfecture du Pas-de-Calais, un migrant éthiopien a été tué et six migrants éthiopiens et érythréens ont été blessés lors de deux rixes survenues dans la nuit du 25 au 26 juillet aux abords de la "Jungle" de Calais.

Les échauffourées ont eu lieu "à proximité du camp opposant des migrants africains (Soudanais, Erythréens, Ethiopiens) et afghans", précise la préfecture, qui précise que des coups de couteau et de bâton ont été échangés, et que le migrant éthiopien décédé à l'âgé de 37 ans a été transporté à l'hôpital de Calais par un militant de No Border (collectif prônant l'abolition des frontières).

Le 26 mai dernier, l'incendie d'une mosquée soudanaise par des ressortissants irakiens avait provoqué une bataille rangée impliquant près de 200 migrants à Calais, et faisant une quarantaine de blessés.

Malgré les différentes opérations de démantèlement entreprises cers derniers mois, 4.000 migrants selon la préfecture et 5.000 selon les associations vivent toujours dans la "jungle" de Calais, où cohabitent des réfugiés d'origines diverses, la plupart en provenance de Syrie, d'Afghanistan ou du Soudan.

Ces rixes pourraient relancer le débat sur l’accord du Touquet, en vertu duquel le contrôle des frontières britanniques s'effectue côté français, maintenant que le Royaume-Uni a prévu de sortir de l'Union européenne, pour le moment à partir du début de l'année 2019.

Lire aussi : Quand les migrants qui n'en peuvent plus de la "jungle" de Calais demandent à rentrer chez eux...

 

 

Vu sur : Lu sur Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

03.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

04.

Implants cérébraux : se dirige-t-on vers un accroissement des inégalités sans précédent dans l’histoire de l’humanité ?

05.

Vous croyez que l'Algérie a gagné par 1:0 ? Erreur : le score final est de 3:0 !

06.

Dépenses publiques : Emmanuel Macron s’est-il définitivement converti au chiraquo-hollandisme ?

07.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

05.

François de Rugy a démissionné

06.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Wortstein
- 26/07/2016 - 22:06
enfin une bonne nouvelle
Un de moins.
vangog
- 26/07/2016 - 17:20
Une mosquée soudanaise???????
Dehors, les islamistes, clandestins, fauteurs de trouble, fiches S! Et fissa!
Outre-Vosges
- 26/07/2016 - 13:22
La leçon à tirer
Un imbécile de gauche (pardon du pléonasme) me disait : « Nous n’avons qu’à nous convertir tous à l’islam et ainsi il n’y aura plus aucun motif de guerre. » Or il s’agissait d’une mosquée soudanaise et les assaillants étaient irakiens, donc musulmans (les chrétiens, très minoritaires, ont intérêt là-bas à se faire petits) ; ceux qui connaissent l’islam savent que dans cette religion on s’entr’égorge pour quelques versets du Coran sur lesquels on diverge d’opinion. Une conversion générale à l’islam aurait pour résultat des guerres encore plus féroces.