En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© Capture Wemove.eu
Que faire avec le glyphosate?
Le sort du glyphosate entre les mains de la Commission européenne
Publié le 06 juin 2016
Désherbant considéré comme toxique par beaucoup, le glyphosate est sur la sellette. Les états membres pourraient ce lundi 6 juin décider de l'interdire.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Désherbant considéré comme toxique par beaucoup, le glyphosate est sur la sellette. Les états membres pourraient ce lundi 6 juin décider de l'interdire.

Depuis 1 an, le glyphosate est au cœur des débats. Politiques, associations et scientifiques discutent fermement autour du désherbant le plus utilisé au monde.

Ce lundi 6 juin, les experts de la commission européenne vont devoir trancher pour fixer l'avenir de la substance. Après avoir proposé de renouveler l’autorisation du produit pour quinze ans puis neuf ans, la commission soumet cette fois l’hypothèse d’un renouvellement provisoire de 12 à 18 mois, le temps que l’agence européenne des produits chimiques (Echa) publie son propre classement sur le glyphosate.

Une décision difficile car le glyphosate représente un enjeu de taille : intégré notamment dans le Roundup, l'un des herbicides les plus vendus et produit par Monsanto, cette molécule est utilisée par les agriculteurs, les producteurs de céréales et même par les jardiniers amateurs. On en trouve dans tout : l'air, l'eau, la bière, la nourriture dont le pain, les fruits... et même dans les serviettes hygiéniques (serviette bio de la marque Organyc)

Le glyphosate est-il vraiment dangereux?

D'un côté l'Autorité européenne de sécurité alimentaire pense qu'il n'y a aucun risque plaidant que le glyphosate n'est ni génitoxique, c'est-à-dire susceptible d'endommager l'ADN, ni une menace cancérigène pour l'homme. D'un autre côté,  l'Organisation mondiale de la santé l'a classé en mars 2015 comme probablement cancérigène, tout en précisant que seule les populations habitant proche de zones traitées pouvaient être exposées, et en général à un niveau très bas.

Alors Bruxelles essaie de trouver un compromis en proposant de maintenir l'autorisation d'utiliser le désherbant pour une période assez courte. Le temps qu'une nouvelle étude scientifique se prononce sur les effets sur la santé. Mais certains pays sont déjà prêts à interdire la molécule. C'est le cas de la France par la voix de la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal qui depuis 2015 demande que les produits contenant du glyphosate "ne soient pas en vente libre". Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll est lui beaucoup moins tranché. Les céréaliers et viticulteurs français lui ont rappelé qu'ils ne pourraient pas produire sans cet herbicide, et encore moins si leurs concurrents eux ont le droit de l'utiliser. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Déclarations des revenus de 2018 : attention aux risques d’erreurs
02.
L’histoire fascinante du commando Kieffer
03.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
04.
Dear Melania : pourquoi les médias se trompent (aussi) sur la First Lady
05.
Kim Kardashian veut 7 enfants, Laura Smet en attend un, Alain Delon attend des siens qu’ils ne se déchirent pas à la Johnny; Voici voit Laeticia Hallyday & Sébastien Farran réconciliés, Closer les voit tendus; Victoria Beckham s’est fait gonfler les joues
06.
Elevage : l'entreprise Hénaff félicitée par... l'association L214
07.
Morts par morsure de serpent : une plaie planétaire contre laquelle l’OMS entend entrer en guerre
01.
Pourquoi les entretiens d’évaluation annuels sont inutiles pour la plupart des salariés
02.
Aveuglement ? Un dîner caritatif est organisé à Saint-Denis au profit d’un Centre de formation des Oulémas soupçonné d’entretenir de troubles liens avec les dhijadistes anti-occidentaux
03.
Derrières les ors et les artifices, pourquoi le Qatar est toujours un dangereux émirat moyenâgeux
04.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
05.
L'OPA du néo-sultan Erdogan sur la diaspora turque de France et d’Europe via les écoles et les mosquées
06.
Ce que les experts de l’OMS recommandent pour réduire les risques de démence sénile
01.
“Droite Trocadéro” contre “droite mercato” : ce que cache la querelle entre LR et ex LR ralliés au macronisme
02.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
03.
Le glyphosate, le dernier débat hystérique de tous ceux qui se méfient de l’Europe et du progrès
04.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
05.
Emmanuel Macron, l’Europe, le RN et les Gilets jaunes : un cocktail détonnant de vérités et d’erreurs intellectuelles ou politiques majeures
06.
Gilets jaunes, six mois déjà et ces questions restées sans réponse sur les défis auxquels fait face notre démocratie
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jurgio
- 06/06/2016 - 14:06
Je venais de jeter mon stock !
Je vais en racheter car je suis envahi par des centaines de mauvaises herbes favorisées par la douceur et l'humidité du climat. Écolo un jour, réaliste toujours.
Jean-Benoist
- 06/06/2016 - 13:01
Test pour
déterminer le courage de ces élus et pour savoir si les lobbies sont plus forts que leur honnêteté politique...
vangog
- 06/06/2016 - 12:49
Non, absence de toxicité du round-up!
mais gros lobbyisme des écolo-trotskystes contre un désherbant super-efficace et indispensable aux agriculteurs pour améliorer leurs rendements...contre le disulfirame de mansonto, ils avaient realisé le même lobbyise, qui a fonctionné chez les technocrates europeistes bruxellois...Et c'est bien cela le problème pour nos écolo-réacs minoritaires, apôtres de la décroissance, car tout leur est bon pour freiner la croissance mondiale par tous les moyens, même les plus tordus§ Et nos pauvres UMPS qui se plaignent de ne plus avoir de croissance, autrement que par l'importation de populations du tiers-monde (dernière déclaration de Sapin...)! Ces pauvres fous n'ont pas compris que la lutte contre le terrorisme intellectuel écologiste est le principal remède contre la