En direct
Best of
Best of du 16 au 23 mars 2019
En direct
© Reuters/KCNA KCNA
On est rassurés...
La Corée du Nord n'utilisera l'arme nucléaire qu'en cas d'attaque, selon Kim Jong-un
Publié le 08 mai 2016
Le dirigeant nord-coréen a estimé que son pays était "un État nucléaire responsable".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le dirigeant nord-coréen a estimé que son pays était "un État nucléaire responsable".

Depuis quelques semaines, l'inquiétude plane sur la possibilité que Pyongyang ne se prépare à un cinquième essai nucléaire. Mais lors du congrès exceptionnel du Parti des travailleurs de Corée (PTC), le premier depuis 1980, le dirigeant Kim Jong-un a indiqué que son pays ne fera usage de ses armes nucléaires qu'en cas d'attaque par une puissance nucléaire. "En tant qu'État nucléaire responsable, notre République n'utilisera pas l'arme nucléaire à moins que des forces nucléaires hostiles et agressives n'enfreignent sa souveraineté", a-t-il dit.

Le Monde note toutefois que cet "engagement n’est pas nouveau en soi" mais qu'il revêt "une importante particulière, car il est pris par le dirigeant en personne dans le cadre d’un congrès historique qui le consacre comme chef suprême, et a un écho mondial en raison d’une présence importante de la presse internationale."

Le leader nord-coréen a même adopté une posture de "respectabilité". Lors du congrès, il a appelé à œuvrer à la dénucléarisation et à une normalisation des relations avec des États considérés comme hostiles. Il a notamment indiqué qu'il souhaitait une amélioration des relations avec le frère ennemi, la Corée du Sud, en effaçant les malentendus et la méfiance, reprenant des propositions qu'il a déjà avancées par le passé et qui ont conduit à des discussions guère fructueuses avec le Sud.

Toutefois, Kim Jong-un a écarté tout renoncement à sa force nucléaire : "Grâce à notre arme nucléaire, nous avons écarté le risque d’une attaque par les Etats-Unis et nous entendons renforcer notre force de dissuasion quantitativement et qualitativement" a-t-il affirmé.

>>>> A LIRE AUSSI : Corée du Nord : premier congrès du Parti des travailleurs depuis 36 ans

Vu sur : Lu sur Le Monde
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
03.
Castaner : l'inconnue n'en était pas une (et peut-être pas la seule); Foresti rit au soleil, Laeticia Hallyday & Paris Jackson dépriment à L.A; Meghan engage un coach "gestion de bébé"; Public voit un enfant pour Jenifer et une joueuse du PSG pour MBappé
04.
Acte 19 des Gilets jaunes : victoire sur le terrain pour le gouvernement, incertitude politique maximale
05.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
06.
Accusation de plagiat : Kev Adams trouve "inacceptable" le procès fait à Gad Elmaleh
07.
Vladimir Poutine est censé quitter le pouvoir en 2024. Certains au Kremlin envisageraient un autre scénario
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
04.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
05.
MBS, le prince héritier saoudien dépossédé d’une partie de ses pouvoirs par le Roi Salman
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
01.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
02.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
03.
Violence inexcusable MAIS aspiration à la justice sociale : la double nature de la contestation des Gilets jaunes dont aucun parti ne parvient à tirer une synthèse convaincante
04.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
05.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
langue de pivert
- 09/05/2016 - 10:23
Un bipolaire qui n'inspire
Un bipolaire qui n'inspire que de l'indifférence !