En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© Reuters
De la suite dans les idées

Présidentielles 2017 : Arnaud Montebourg déclare qu'il "prendra ses responsabilités"

Publié le 08 mai 2016
Sur France 2, l'ancien ministre de l'Économie a laissé planer le doute quant à une éventuelle candidature. "Il va falloir certainement apporter un vent radical de transformation du monde politique" a-t-il estimé.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sur France 2, l'ancien ministre de l'Économie a laissé planer le doute quant à une éventuelle candidature. "Il va falloir certainement apporter un vent radical de transformation du monde politique" a-t-il estimé.

Il ne dit pas oui…mais il ne dit certainement pas non. Dans une interview accordée à France 2 Laurent Delahousse, et diffusée dimanche 8 mai lors de l'émission "13h15", Arnaud Montebourg n'a pas écarté pas la possibilité de participer à la campagne présidentielle pour 2017. "Une chose est sûre", a lancé l'ancien ministre de l'Economie, mis à la porte du gouvernement en 2014 après ses prises de positions parfois très critiques contre le couple exécutif. "S'il y a des responsabilités à prendre dans une période où le pays s'interroge -où allons-nous ? Où emmène-t-on la France ? Quel est son projet ? Que fait-on dans les cinq, dix prochaines années ?- je les prendrai".

Avant de tempérer : "C'est une décision difficile à prendre, qui ne se prend pas un an avant une telle échéance. Elle demande réflexion et travail. Je n'en suis pas là."

Lors de cette interview, le troisième homme de la primaire socialiste 2011 (avec 17% des voix) a notamment estimé que le système politique était "en train de s'effondrer sous la méfiance des Français" et qu'il "va falloir certainement apporter un vent radical de transformation du monde politique". Il n'a pas non plus épargné son successeur à Bercy, Emmanuel Macron. Alors que ce dernier avait estimé que son mouvement "En marche" n'était ni "de droite ni de gauche", Arnaud Montebourg a répliqué : "Je ne sais pas comment se définir avec une double négation, on ne se définit que positivement".

Affirmant "regretter" parfois d'avoir défendu François Hollande face à Martine Aubry lors du second tour de la primaire, l'ancien avocat qui s'est désormais lancé dans une carrière d'entrepreneur a fustigé la loi El Khomri, "une loi de moins disant social", expliquant que s'il était encore député il ne la voterait pas. 

>>>> A LIRE AUSSI : Comment Arnaud Montebourg espère se frayer un chemin vers l’Élysée en gravissant une fois de plus le Mont Beuvray

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

02.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

03.

A ses ralliés, la République (En marche) pas reconnaissante

04.

Quand Nelson Mandela rejoignait Johnny Clegg sur scène

05.

La fête est finie : les constructeurs automobiles obligés de tirer les leçons de la baisse importante de leurs ventes

06.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

07.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

01.

Des tares pas si mauvaises pour l'économie

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

05.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 08/05/2016 - 14:15
Ah, un conseil, Monty!
Avant de te présenter à la Présidentielle, change de lunettes, prends des verres progressifs et tu verras la France d'un nouvel œil...non, franchement, tes petites lunettes-Trotsky sont d'un ringard total!
vangog
- 08/05/2016 - 13:38
Vas-y Arnaud, prouve que tu existe!
Et si le PS refuse de te soutenir, nous, les patriotes, ni gauche-ni droite, te soutiendrons, car le patriotisme économique est la seule façon de sauver la France. Pourquoi ne pas adhérer au Rassemblement bleu Marine, Arnaud? Tu es le bienvenu, car nous ne sommes pas sectaires, nous...
clint
- 08/05/2016 - 13:24
Candidat au PS ou au FN ?
La gauchisation du FN menée, et mené, par Philippot devrait l'intéresser comme ceux de l'extrême gauche et des syndicats radicaux !