En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© Reuters
Révélations
Attentats du 11 septembre : Barack Obama pourrait déclassifier des documents évoquant une possible implication de l'Arabie Saoudite
Publié le 14 avril 2016
Les Saoudiens nient toute implication et plaident pour que le rapport soit déclassifié.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les Saoudiens nient toute implication et plaident pour que le rapport soit déclassifié.

Des secrets bientôt révélés ? Le président américain Barack Obama décidera prochainement de la publication ou non de la partie classifiée du rapport sur les attentats terroristes du 11 septembre 2001, a annoncé l'ex-sénateur démocrate Bob Graham, un responsable ayant notamment participé à l'enquête menée par le Congrès en 2002. Le président dispose de 60 jours pour prendre sa décision.

La publication de ces dossiers a pour le moment été bloquée par les administrations Bush comme Obama. Car une déclassification pourrait faire beaucoup de bruit. En effet, le rapport de 28 pages évoquerait de possibles liens entre les attaques et l'Arabie Saoudite.

La question de l'implication, notamment financière, de l'Arabie Saoudite a été plusieurs fois évoquée. Le Daily Mail rappelle que 15 des 19 terroristes du 11 septembre étaient de nationalité saoudienne, tout comme Oussama Ben Laden, cerveau et financier de ces attaques, le fils d'un riche et influent milliardaire, lié au pouvoir royal saoudien.

Selon Direct Matin, les Saoudiens nient toute implication et plaide pour que le document soit déclassifié. Mais il ne s'agirait que d'une posture officielle, pendant qu’en sous-main le royaume ferait pression sur Washington pour que le rapport ne refasse jamais "surface.

Par ailleurs, les victimes des attentats de New York ont déposé une plainte contre l'Arabie saoudite l'accusant d'appui envers ce groupe terroriste. Mais le 30 septembre 2015, le tribunal de New York a rejeté cette plainte. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Les princes William et Harry n’auraient jamais dû s’appeler ainsi
02.
Dick Rivers est décédé des suites d'un cancer
03.
Pourquoi la France est malade de son immobilier
04.
1er Mai : les Gilets jaunes se préparent pour l'"acte ultime"
05.
Ce rapport du Conseil national de productivité rédigé par des proches d’Emmanuel Macron préfigure-t-il le vrai tournant du quinquennat ?
06.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
07.
Travaux à Paris : « Je creuse donc je suis ! »
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
03.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
04.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
05.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
06.
Tous végétariens ou vegans ? Quand l’OMS met le hola sur les régimes universels écologiques
01.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
02.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
03.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
04.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
05.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
06.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
kaprate
- 14/04/2016 - 23:33
Stratégie
Que signifierait cet acte fort de fragiliser encore davantage par ces révélations le partenaire historique des USA dans la région? Obama a clairement changé de stratégie vis à vis de l'Arabie Saoudite en privilégiant depuis le début de son mandat l'affirmation du pouvoir iranien sur la région. Obama ne fût ni du coté des Sunnites, ni de celui des israéliens mais bien du coté des chiites iraniens. Le père d'Obama était chiite. Le monde musulman fait cette analyse depuis plusieurs années, du coté des sunnites comme de celui des chiites, assez convaincu aujourd'hui que le président américain a affaibli les premiers au profit des seconds.
Jean-Benoist
- 14/04/2016 - 13:43
Alors qu'attend-il
pour mettre en exergue es actes inqualifiables de la part de l'arabie dont le prince vient dêtre honoré par Machiavel alors que c'est un dictateur tueur?