En direct
Best of
Best of du 12 au 18 janvier
En direct
© Reuters
Coup de poing
Migrants : Christian Estrosi a une solution simple au problème (et qui fera grincer des dents...)
Publié le 25 mars 2016
"On estime à 800 000 (personnes) qui pourrait déferler au mois d'avril prochain"
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"On estime à 800 000 (personnes) qui pourrait déferler au mois d'avril prochain"

Christian Estrosi, député républicain et nouveau président de la région Paca, a une solution originale à la crise des migrants : envoyer les forces spéciales crever les "zodiacs" qu'utilisent les "passeurs" pour faire traverser les migrants. Un seul problème : il faudrait pour cela violer la souveraineté de la Libye, notamment ses eaux territoriales. "Si les autorités libyennes ne nous laissent pas rentrer dans leurs eaux territoriales pour pouvoir empêcher le départ des migrants, il faut que le Conseil de sécurité de l'ONU se mette d'accord pour rentrer dans les eaux territoriales", a-t-il déclaré. 

"Je demande à ce que l'on coule les bateaux des passeurs dans les ports quand ils sont vides. Nous savons que nous avons des forces spéciales très expérimentées qui sont capables, avec des armes blanches notamment et des couteaux, de crever tous ces Zodiac qui aujourd'hui sont de plus en plus utilisés pour traverser la Méditerranée," a précisé l'ancien ministre.

Une solution militaire qui pourrait peut être endiguer le flot, mais qui fera sans doute grincer beaucoup de dents.

A LIRE AUSSI : Bombe à retardement ? L’Europe face au défi de la sociologie disproportionnellement masculine des migrants

Vu sur : Lu sur Le Point
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Connaissez vous Marie Kondo (la Japonaise qui a déclenché une folie du rangement dans le monde qui ne devrait pas tarder à atteindre la France) ?
02.
L'étonnante proposition de Brigitte Macron à Valérie Trierweiler et Carla Bruni-Sarkozy
03.
Plus court mais mieux indemnisé : cette réforme de l’assurance chômage qui pourrait offrir une solution aux demandeurs d’emplois
04.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
05.
Changement climatique : Alexandria Ocasio-Cortez déclare que "le monde touchera à sa fin dans 12 ans"
06.
Aix-la-Chapelle ou la dernière illustration en date de l’intimidation morale qui asphyxie la démocratie française
07.
La tombe de Marc Antoine et Cléopâtre serait sur le point d'être découverte
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Plus court mais mieux indemnisé : cette réforme de l’assurance chômage qui pourrait offrir une solution aux demandeurs d’emplois
03.
Comment le Canard Enchaîné a envoyé François Fillon, Jacques Chaban-Delmas et Valéry Giscard d'Estaing au cimetière des éléphants de la politique
04.
Jacques Chirac, ce soudard amateur de bières et de belles femmes qui s'est avéré être un excellent chef des armées
05.
Connaissez vous Marie Kondo (la Japonaise qui a déclenché une folie du rangement dans le monde qui ne devrait pas tarder à atteindre la France) ?
06.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
07.
La tombe de Marc Antoine et Cléopâtre serait sur le point d'être découverte
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
03.
Les patrons américains préfèrent la France de Macron à l’Amérique de Donald Trump et l’idée du « grand débat » leur plait
04.
Aix-la-Chapelle ou la dernière illustration en date de l’intimidation morale qui asphyxie la démocratie française
05.
La tombe de Marc Antoine et Cléopâtre serait sur le point d'être découverte
06.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France est-elle en train de renouveler avec l’Allemagne l’erreur de François Mitterrand au moment de la réunification ?
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Gilets jaunes : l’inexplicable (et énorme) échec des Républicains
03.
Aix-la-Chapelle ou la dernière illustration en date de l’intimidation morale qui asphyxie la démocratie française
04.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
05.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
06.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France est-elle en train de renouveler avec l’Allemagne l’erreur de François Mitterrand au moment de la réunification ?
Commentaires (22)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anguerrand
- 27/03/2016 - 16:19
A vangog
Expliquez moi comment vous voyez le contrôle de 4.000 km de frontieres et des centaines de routes frontalières sans compter sur les chemins de contrebandiers. Avant Schengen et l'€ les conditions étaient totalement différentes, l'immigration était intracommunautaire principalement, et l'immigration africaine n'avait l'ampleur actuelle. Les frontieres ont toujours été contournées, des generations de contrebandiers ont vécu de la contrebande en particuliers par les montagnes. Avant l'€ et Shengen il fallait subir des contrôles qui pouvaient une journée en été pour l'Espagne, que nous devions faire du change systématiquement. Pour aller dans certains pays le franc n'étaient pas toujours accepté, il fallait faire du change en dollars, en France, puis re changer pour la monnaie locale sans compter les frais de changes. J'ai déjà proposé un blocus des côtes africaines et de retourner systématiquement les immigrants en Libye quitte à creer sur le sol libyen des camps sans les chantages de la Turquie. Les amateurs d'Europe seraient infiniment plus faibles.
vangog
- 27/03/2016 - 01:46
@Anguerrand Il y avait une vie avant Schengen...
et elle fonctionnait très bien, malgré les menaces, car existaient des contrôles aux frontières, des gabelous, des Mauter, des douaniers Rousseau...depuis le lavage de cerveau europeiste, il semble que tout ce que réalisaient les pays, avant Euro, est devenu infaisable, par la croyance fanatique que tout retour en arrière est impossible, même si c'était mieux, avant Euro...le lavage de cerveau europeiste est comparable à ce que pratiquaient les khmers rouges, après en avoir reçu l'enseignement à La Sorbonne et dans les permanences du Front de gauche ( anciennement parti communiste)...une démonstration de force de l'idéologie europeiste, et une abstraction de toute politique adverse! Le mur de la pensée unique est tombé à l'est, mais il a subsisté, à l'ouest...
Anguerrand
- 26/03/2016 - 18:06
Fermer les frontieres est tout simplement impossible
La France continentale a 3.000 km de frontieres, et 4.000 km si on compte les DOM et des centaines milliers de routes transfrontalières. Impossible de surveiller sérieusement les frontieres dans ces conditions, sans compter les chemins des contrebandiers. La seule solution est bien de retourner les Immigrés en Libye directement et de faire un blocus des côtes africaines. Les jeunes seules , déjà immigrés en Europe devraient être systématiquement enrôlés pour faire la guerre contre Daech, c'est leur devoir de citoyens