En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Reuters
Tailler dans le gras

Nicolas Sarkozy : "supprimer entre 300.000 et 350.000 postes de fonctionnaires"

Publié le 10 mars 2016
Le président des Républicains a donné quelques pistes des réformes qu’il souhaiterait faire dans la fonction publique.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le président des Républicains a donné quelques pistes des réformes qu’il souhaiterait faire dans la fonction publique.

Les fonctionnaires n’ont pas vraiment le vent en poupe, en ce moment. La journée de grève organisée dans les transports a fait, une nouvelle fois monter les critiques contre la fonction publique. Nicolas Sarkozy en a donc profité pour exposer ses mesures chocs. A commencer par une suppression importante des postes de fonctionnaires : ‘’entre 300.000 et 350.000’’ au cours d’un quinquennat a-t-il promis, lors d'une "journée de travail sur la fonction publique et la réforme de l'Etat" organisée mercredi au siège du parti des Républicains. "Et ce n'est pas une mince affaire" souligne-t-il. Il souhaite en premier lieu, "recommencer le non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite à l'exception des services de sécurité" et inscrire ce principe dans la Constitution, pour l’imposer à toutes les collectivités. Dans une interview au Monde, il assure que cette suppression de postes représenterait un gain de 7 milliards d’euros.

Côté retraite, le patron de l’opposition veut "faire converger le public et le privé. 63 ans dès 2020, 64 ans dès 2025" affirme-t-il. "Nous ne pouvons pas accepter les différences de traitement entre le secteur public et privé, c'est une question de cohésion nationale".  Il s’agit aussi d’aligner le mode de calcul des pensions, des jours de congés…

De plus, il souhaite "augmenter le temps de travail des fonctionnaires" notamment le temps de présence des enseignants de 25%. Enfin, il réclame ‘’la fin de l’impunité’’ pour ‘’les fonctionnaires qui ne font pas bien leur travail.’’ Et de conclure : ‘’Ça veut pas dire que c'est suffisant, mais ça veut dire que personne ni à gauche ni à droite ne l'avait fait avant.’’

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

02.

Services secrets turcs : les hommes des basses œuvres du président Erdogan

03.

Fleurs et vacheries au G7 : les avis surprenants des dirigeants étrangers sur Emmanuel Macron ; Notre-Dame, victime collatérale de négligence politique ; Julien Dray, mentor repenti d’Emmanuel Macron ; Panne sèche pour la voiture autonome

04.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

05.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

06.

Et si nous aussi on faisait nos camps décoloniaux ?

07.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

03.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

04.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

05.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

06.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

Commentaires (29)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Outre-Vosges
- 12/03/2016 - 14:41
S’en prendre aux enseignants (II)
Eh bien notre VGE a trouvé la solution : il va augmenter l’horaire hebdomadaire, accroitre l’effectif des classes, reculer l’âge de la retraite, mettre fin à l’impunité, c’est-à-dire que les professeurs mal vus pourront être congédiés sans la moindre façon etc. Gageons qu’avec de telles mesures les vocations se multiplieront. Il va de soi au contraire que les résultats seront catastrophiques mais nos bons élus socialistes (et les prétendus républicains) s'en moquent : tous leurs enfants sont dans l’enseignement privé.
Outre-Vosges
- 12/03/2016 - 14:40
S’en prendre aux enseignants (I)
Que je suis heureux que ma fille ne soit pas entrée dans l’enseignement ! Comme à quatorze ans elle dévorait dans le texte les romans de Marion Zimmer Bradley et qu’elle avait depuis longtemps lu dans la langue originale les Contes de Grimm, je comptais lui faire passer une agrégation en anglais ou en allemand : je l’imagine, si elle m’avait écouté, catapultée dans un lycée du 93 devant des petits voyous n’ayant rien à fiche de ces jargons d’infidèles et disant à leur professeure : « Nous, Madame, ça ne nous intéresse pas : on est musulmans. » Si on veut tenir tête à des cancres pareils (il n’est pas question de leur apprendre quoi que ce soit), une ceinture noire de judo est plus efficace qu’un doctorat. Rien d’étonnant si, voici déjà plusieurs années, je lisais que pour certaines matières le nombre de postes mis aux concours dépassait celui des candidats. Le problème s’étend d’ailleurs à l’ensemble de l’enseignement et nous apprenons sans cesse que çà et là, à tous les niveaux, les parents protestent car leurs enfants n’ont pas de cours.
lepaysan
- 10/03/2016 - 21:38
enfin !!!
Il est temps que Sarkozy comprenne ce que veut le peuple de droite et probablement bien au delà de la droite.
Il a mis le temps mais au pouvoir il va encore ne rien faire.
Nos voisins européens ont 2 fois moins de fonctionnaires avec une administration beaucoup + simple et ca fonctionne très bien puis les fonctionnaires arrêterons d'emmerder les gens du privé qui eux travaillent